Liban: 12 islamistes tués par le Hezbollah à la frontière avec la Syrie

Un haut commandant du Hezbollah a été tué au cours des combats, selon des médias libanais

La chaîne libanaise al-Manar, organe du mouvement terroriste chiite Hezbollah indique mardi que des combats acharnés se déroulent actuellement dans l’est du Liban, à la frontière avec la Syrie entre le Hezbollah et et des djihadistes du Front al-Nosra et de l’Etat islamique. Selon al-Manar, 12 islamistes sunnites auraient été tués.

olyan

Parallèlement, la chaîne SkyNews en langue arabe ainsi que des médias libanais​ indiquent mardi soir que le commandant en chef des opérations du Hezbollah pour le secteur des monts Qalamoun, Ali Khalil Aliyan, a été tué lors des combats face aux rebelles à la frontière libano-syrienne, ainsi que 4 autres membres du Hezbollah.

Ces combats intenses ont lieu alors que le Hezbollah se prépare en vue de tenter de reconquérir les monts Qalamoun actuellement aux mains des rebelles qui ont réussi à franchir la frontière libanaise.

Un groupe affilié à al-Qaïda en Syrie a annoncé mardi la mise en place d’une coalition regroupant toutes les factions sunnites du secteur pour lutter contre le Hezbollah chiite allié au régime de Damas.

C’est dans cette même province de Qalamoun en Syrie qu’Israël aurait mené dans le nuit du 26 au 27 avril dernier, selon la chaîne qatarie Al-Jazeera, un raid aérien contre des rampes de lancement de missiles du Hezbollah et de l’armée syrienne . Selon d’autres médias arabes, Tsahal aurait ciblé une unité de missiles Scud de l’armée syrienne. Des sources locales non confirmées faisaient état d’une trentaine de morts et de plusieurs dizaines de blessés.

nusraqalamoun

Discours attendu du chef du Hezbollah

Le secrétaire-général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a souligné l’importance du régime du président syrien Bachar al Assad, affirmant qu »il ne pouvait pas tomber, car cela signifierait « la chute de l’axe de la résistance », rapporte le journal libanais al-Akhbar

Nasrallah aurait fait ces commentaires lors d’une réunion avec l’ancien chef de l’armée libanaise et leader chrétien Michel Aoun qui est très proche de la milice chiite terroriste Hezbollah.

La réunion aurait eu lieu jeudi dernier dans les quartiers sud de Beyrouth, fief du Hezbollah et aurait duré cinq heures.

Selon al-Manar, Hassan Nasrallah devrait prononcer un discours mardi soir traitant de la situation dans la région.

i24news.tv

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.