Le président russe Vladimir Poutine a suggéré vendredi que des Juifs sont peut-être derrière l’ingérence présumée de la Russie dans l’élection présidentielle américaine.

Mi-février, la justice américaine a inculpé 13 Russes et trois entités russes pour ingérence dans les élections, tous accusés de complot en vue de tromper les Etats-Unis.

“Je ne m’en soucie pas du tout, car ils ne représentent pas le gouvernement”, a séchement déclaré le chef du Kremlin dans une interview accordée à la chaîne américaine ABC.

“Peut-être qu’ils ne sont même pas des Russes mais des Ukrainiens, des Tatars ou des Juifs mais avec la citoyenneté russe, qui devrait également être vérifiée ; peut-être qu’ils ont la double nationalité ; peut-être que les États-Unis les ont payés pour cela. Comment pouvez-vous le savoir ? Je ne sais pas non plus “, a-t-il poursuivi.

Après la diffusion des propos du dirigeant russe, la députée israélienne Ksenia Svetlova (Union sioniste) a dit qu’elle s’attendait à ce que le gouvernement condamne les mots “durs” de Poutine, disant que “si Israël ne défend pas le peuple juif, personne ne le fera”.

“Peut-être que les juifs se sont mêlés des élections américaines, peut-être que les juifs dirigent le monde, peut-être que les juifs ont massacré les juifs en Pologne – toutes ces revendications ont une cause profonde : la haine des juifs”, a déclaré Svetlova.

David Stern 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.