La guerre civile en Syrie serait terminée si la Turquie fermait réellement ses frontières (ce qui couperait toutes les importations d’armes, d’eau, de carburant, et les transferts de combattants-Jihadistes etc… pour l’Etat Islamique), l’ancien président d’Iran, Mahmoud Ahamadinejad, se fait huer et frapper par une horde de musulmans turcs en colère, mais complices de l’Etat Islamique, qui lui jettent à la figure:

« T’as le sang des syriens sur les mains, t’es un meurtrier »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.