Qatari Emir Sheikh Hamad bin Khalifa al-Thani (C-R) walks alongside Gaza's Hamas prime minister Ismail Haniyeh (C-L) during a welcome ceremony at the Rafah border crossing with Egypt on October 23, 2012 in the Gaza Strip. Sheikh Hamad bin Khalifa al-Thani arrived in the Gaza Strip in the first visit by a head of state since the Islamist Hamas movement took over in 2007. AFP PHOTO/MOHAMMED ABED

Riches et détachés : des personnalités du Hamas jouent avec la vie des habitants de Gaza.

Des personnalités du Hamas, qui ont à peine vécu dans la bande de Gaza de leur vivant, siègent désormais dans des hôtels de luxe à travers le monde arabe et prennent des décisions aux dépens des habitants de Gaza.

En janvier 2019, Ismail Haniyeh a quitté la bande de Gaza. Il devait s’agir d’une brève visite au Qatar, parrain de l’organisation terroriste Hamas ces dernières années. Bien qu’il ait promis de ne pas le faire, Haniyeh s’est rendu en Iran, a rendu visite aux dirigeants de Téhéran et a même assisté et pris la parole lors de la cérémonie d’enterrement du commandant de la Force Qods Qassem Suleimani. Les relations avec l’Iran ont provoqué la colère de l’Égypte et elles empêchent apparemment Haniya de retourner dans la bande de Gaza. Mais il faut noter que Haniyeh lui-même ne fait pas non plus vraiment d’efforts pour quitter le Qatar et revenir de son Strip.

Les habitants de la bande de Gaza ne sont pas intéressés par Haniyeh. S’il y a quelque chose à Gaza qui le dérange, c’est la superficie qu’il possède dans le prestigieux quartier de Rimal, qui vaut des millions de dollars. Ce n’est qu’une partie de sa fortune totale, estimée à 4 milliards de dollars, selon les estimations du Dr Col. (Res.) Moshe Elad, conférencier à l’Académie de Galilée occidentale et commentateur sur les affaires palestiniennes.

Haniyeh mène les pourparlers avec les Egyptiens, les Qataris et l’ONU, qui tentent de mettre fin à la campagne contre Israël.

Khaled Mashaal

Un autre haut fonctionnaire siégeant au Qatar est Khaled Mashaal, qui a été chef du bureau politique du Hamas avant Haniyeh. Lui aussi est considéré comme un magnat avec 2,7 milliards de dollars de capital investi dans des banques à l’étranger.

Le député actuel de Haniyeh, Musa Abu Marzuk, est également resté dans la bande de Gaza pendant une très courte période de sa vie. Il détient la citoyenneté américaine, où il est également diplômé du milieu universitaire et possède une fortune estimée à environ 2,5 milliards de dollars. Maintenant, il envoie des encouragements aux habitants de Gaza depuis son siège au Liban.

Le fils d’Isaël Haniyeh

Un autre haut responsable du Hamas qui s’exprime fréquemment pendant cet épisode de combats en cours est Salah Al-Aruri. L’homme a été libéré dans le cadre de l’accord Shalit et vit sur la frontière Liban-Turquie. De là, il prend soin d’envoyer des messages menaçants sur Israël, comme ses collègues, il n’a pas à faire face aux conséquences comme les habitants de la bande de Gaza. Al-Aruri, est également considéré comme un homme riche, suite à l’activité terroriste qu’il a commise.

Les hauts responsables du Hamas qui vivent dans les pays arabes et diffusent des menaces contre Israël alors qu’ils sont coupés de ce qui se passe dans la bande de Gaza. Le bien être des habitants de Gaza, dont les quartiers tirent des roquettes des terroristes du Hamas sur Israël, n’est pas leur premier souci. Au contraire, ils les utilisent et les exploitent à la fois comme boucliers humains et comme acteurs de l’action de propagande internationale des organisations terroristes, lorsqu’ils sont touchés par les tirs de riposte des FDI.

Il est peu probable que ces hauts responsables du Hamas, ainsi que les dirigeants locaux qui se cachent sous terre, soient en mesure d’identifier la bande de Gaza après avoir quitté leurs trous ou y être retournés. Les vagues de ruines, dont ils sont eux-mêmes responsables, seront le premier spectacle qui leur sera révélé. Mais comme mentionné, ceux qui en paieront le prix, comme toujours, sont les habitants de la bande de Gaza qui resteront pour y vivre, tandis que ces dirigeants pataugent dans les hôtels de luxe du Qatar, de la Turquie et du Liban.

Les dirigeants du Hamas remercient chaleureusement la France, l’Europe, l’UNRWA pour avoir été les bons pigeons qui ont financé outre les guerres du Hamas, les fortunes de ces princes du Hamas.

JForum – Mekor Richon

1 COMMENTAIRE

  1. ET PENDANT CE TEMPS LES CHEFS MAFIEUX DU HAMAS DEAMBULENT DANS LES JARDINS DES HOTELS CINQ ETOILES AUX FRAIS DES EUROPEENS ET DES ABRUTIS COMME EUX PENDANT QUE LEUR PEUPLE CREVE DE FAIM.ON A L’IMPREESION D’ASSISTER AU SYNDROME DE STOCHOLM CHEZ LA PLUPART DES OCCIDENTAUX.VONT ILS DEVENIR UN JOUR, UN PËU PLUS INTELLIGENTS ??????????????????????????????

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.