Vue d’une partie du territoire israélien incendié par des cerfs-volants et des ballons incendiaires lancés par des Palestiniens de Gaza depuis le 18 juin 2018. (Eshkol Security)

AMSTERDAM — Le principal diffuseur public des Pays-Bas a retiré des contenus affirmant qu’Israël menace l’Iran de destruction et que la terre gagnée par l’état juif en 1948 est « occupée ».

Le diffuseur NOS s’est rétracté à deux reprises en l’espace de deux semaines après les protestations des juifs hollandais et d’autres qui se sont plaints que l’organisme financé par l’état a des préjugés institutionnels contre Israël. Un porte-parole de NOS a démenti cela.

La correction concernant l’Iran est intervenue mardi. Un article de NOS notait que « l’Iran et Israël sont des ennemis jurés qui se menacent régulièrement l’un l’autre de destruction ».

Des officiels iraniens ont souvent parlé de la destruction d’Israël, mais des dirigeants israéliens n’ont pas fait de déclarations similaires contre l’Iran, a reconnu NOS après des protestations par le Centre d’Information et de Documentation sur Israël, ou CIDI, un groupe pro-Israël.

« Israël voit l’Iran, qui menace régulièrement de détruire Israël, comme un grave danger », pouvait-on lire dans le texte corrigé. Israël a menacé, à plusieurs reprises, « d’intervenir en bombardant des cibles iraniennes », pouvait-on aussi lire.

Dick Jansen, le rédacteur en chef de l’information internationale de NOS, a dit que l’expression originale n’était pas « correcte ».

Le 10 juin, NOS a retiré un contenu d’un autre article notant que les Palestiniens participant à ce que l’on a appelé la Marche du Retour du 14 mai espéraient « revenir à des zones qui sont occupées depuis la création d’Israël en 1948 ». Les terres, sous le contrôle de l’état juif à la suite de l’armistice de 1949 qui a mis un terme à la guerre d’indépendance, sont internationalement reconnues comme appartenant à Israël.

L’hebdomadaire juif hollandais NIW, dont la ligne éditoriale sur Israël est largement de centre gauche, a publié la semaine dernière un article intitulé « Erreurs, omissions et mensonges ».

Il parle de plusieurs médias, mais NOS est particulièrement épinglé dans l’article pour la vision qu’il donne d’Israël, dont NIW pense qu’elle est institutionnellement biaisée contre Israël. CIDI a fait des remarques similaires au cours des récentes semaines.

Jansen, le journaliste de NOS, a rejeté la critique et a insisté que NOS « n’est pas contre Israël ». Il a ajouté que le réseau est régulièrement accusé d’être pro-Israël, ce qui n’est pas vrai non plus, selon lui.

JTA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.