ATTENTATS DU 13-NOVEMBRE : LE DÉTAIL DES COMMÉMORATIONS À PARIS CE DIMANCHE

Si ces cérémonies d’hommages sont en premier lieu destinées aux proches et aux familles, les Parisiens sont également invités venir se recueillir à proximité des lieux. [Thomas SAMSON / POOL / AFP]

Sept ans jour pour jour après les attentats du 13 novembre 2015, les commémorations se tiennent ce dimanche, en présence de la maire de Paris, Anne Hidalgo, et de la Première ministre, Elisabeth Borne.

En mémoire des victimes. Tout au long de la matinée de ce dimanche 13 novembre, plusieurs cérémonies d’hommage aux victimes seront organisées sur tous les lieux touchés par cette attaque terroriste, qui a fait plus de 131 morts et 413 blessés à Saint-Denis (93) et à Paris (75).

Les premières commémorations auront lieu à Saint-Denis, dès 9h, devant la porte D du Stade de France.

Puis, à partir de 9h40, les hommages se poursuivront devant les terrasses du Petit Cambodge et au Carillon, au croisement des rues Bichat et Alibert (10e) puis, à 9h55, devant celle de la Bonne Bière (11e), à 10h25, devant le Comptoir Voltaire (11e), à 10h35, devant la Belle Equipe (11e) puis, dès 11h05, devant le Bataclan (11e).

AUCUNE PRISE DE PAROLE

Plusieurs élus parisiens et membres du gouvernement devraient également participer à cet hommage. Toutefois, ces cérémonies sont placées sous le signe de la sobriété, de la dignité et du recueillement, et se dérouleront sans prise de parole, précise la mairie de Paris.

Néanmoins, si ces hommages sont en premier lieu destinés aux proches et aux familles, les Parisiens sont également invités à venir se recueillir à proximité des lieux.

A noter que pour faciliter le déroulé des cérémonies, des restrictions de stationnement ont été prises et concernent tous les véhicules, du samedi 12 au lundi 14 novembre.

Elles concernent le quai de Jemmapes, entre la rue du faubourg du Temple et le n°40, le quai de Valmy, entre la rue du faubourg du Temple et le n°35, la rue Alibert, entre la rue Bichat et le n° 14, la rue Bichat, entre la rue Alibert et le n°29, et la rue Marie et Louise, entre la rue Alibert et le n°5.

Le 13 novembre 2015, trois terroristes se faisaient exploser aux abords du stade de France, trois autres tiraient aux terrasses de bars et restaurants parisiens, tandis que trois autres encore s’introduisaient dans la salle de concert du Bataclan.

Salah Abdeslam, le 10e homme de l’équipe, avait lui renoncé à se faire exploser. C’est la thèse qu’il a défendu lors du procès qui s’est tenu l’été dernier et à l’issue duquel il a été condamné à la perpétuité incompressible.

Par CNEWS 
Elisabeth Borne commémore les attentats du 13-Novembre ce dimanche, en présence d’Anne Hidalgo. © JULIEN DE ROSA / AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.