Naftali Benett prépare-t-il une recomposition du paysage politique ?

Depuis que les sondages lui sourient, Naftali Benett maintient un certain flou sur ses intentions après les prochaines élections: qui recommandera-t-il auprès du président de l’Etat pour former un gouvernement au cas où Yamina ne serait pas le parti le plus grand, ce qui est la probabilité la plus certaine ?

Cette situation prête le flanc aux attaques du Likoud qui accuse l’ancien ministre d’être prêt à faire alliance avec d’autres partis, dont Yesh Atid, pour écarter Binyamin Netanyahou du pouvoir.

En deux jours, le président de Yamina a fait deux déclarations qui semblent aller dans le sens des allégations du Likoud.

Lundi soir sur la chaîne Aroutz 20, Naftali Benett a confirmé qu’il restait fermement à droite, mais a rappelé dans la foulée l’exemple de l’ancien Premier ministre Itshak Shamir, « le chef de gouvernement le plus à droite qui ait jamais existé » et qui pourtant avait fait alliance avec Shimon Pérès de 1984 à 1986 « parce que la situation du pays l’exigeait ».

Une allusion à un scénario futur ? Lors de cette même interview, Naftali Benett a indiqué que certains thèmes chers à la droite pouvaient attendre alors que le combat contre le Corona et le redressement de l’économie sont des priorités nationales urgentes.

Mercredi matin, Naftali Benett a ait une autre déclaration lors d’une interview : « Le bloc de droite n’existe plus. Ceux qui ont rompu ce bloc sont Netanyahou et les orthodoxes qui sont actuellement au gouvernement et nous en avons été exclus ».

le Likoud a réagi : « ‘L’alliance des frères’ (Benett-Lapid) revient en force. Après que Naftali Benett n’ait pas recommandé Binyamin Netanyahou auprès du président de l’Etat, après qu’il ait soutenu Yaïr Lapid pour devenir Premier ministre (lors des motions de censure), il a annoncé mardi qu’il soutiendra la prochaine motion de censure pour faire tomber le Premier ministre. Et aujourd’hui, il affirme que le bloc de droite n’existe plus. Au lieu de créer un nouveau parti-satellite, Naftali Benett devrait carrément adhérer officiellement à Yesh Atid ».

Mercredi matin, le député Chlomo Karhi (Likoud) a conseillé à Naftali Benett de « ne pas se laisser enivrer par les sondages ».

A suivre…

Photo Tomer Neuberg / Flash 90

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.