Jordanie : le prince Hamza, demi-frère du roi Abdallah II, accusé de préparer un complot

La reine Noor, veuve du défunt roi Hussein, mort en 1999, et mère du prince Hamza, a défendu son fils et déclaré dans un tweet « prier pour que la vérité et la justice l’emportent pour toutes les victimes innocentes de cette calomnie malfaisante ».

Samedi 3 avril, le chef de l’état-major de l’armée jordanienne avait rendu visite au prince Hamza en le mettant en garde contre des actions visant « la sécurité et la stabilité » du pays.

Cette visite a été faite après décision du roi « de traiter la question […] pour le dissuader de poursuivre ses activités qui […] sont exploitées pour altérer la sécurité de la Jordanie et des Jordaniens et constituent une rupture avec les traditions et les valeurs de la famille hachémite », selon le vice-Premier ministre.

Mais cela s’est mal passé. « Le chef d’état-major interarmées a rencontré samedi le prince Hamza pour transmettre ce message et lui ont demandé d’arrêter tous mouvements et activités visant la sécurité et la stabilité de la Jordanie, mais Hamza a traité cette demande d’une manière négative sans prendre en considération les intérêts du pays », a ajouté le vice-Premier ministre, sans préciser le sort qui serait réservé au prince Hamza.

Le ministre a fait état de communications entre des personnes du cercle de Hamza ben Hussein et « des organes à l’étranger ».

Selon Ayman  Safadi, une « personne ayant des liens avec les services de sécurité étrangers a été en contact avec la femme du prince Hamza et lui a proposé de mettre à sa disposition un avion pour qu’elle quitte la Jordanie vers un pays étranger ».

Hamza affirme être assigné à résidence

Dans un message vidéo transmis par son avocat à la BBC, le prince Hamza a dit avoir été assigné à résidence et avoir reçu ordre de ne prendre contact avec personne. Il a accusé également les dirigeants jordaniens de corruption.

Agé de 41 ans, Hamza est le premier enfant né du quatrième et ultime mariage entre le roi Hussein et la reine Noor, d’origine américaine. Conformément au souhait de son père, décédé en 1999, il avait été nommé prince héritier lorsque Abdallah II était devenu roi. Mais, en 2004, le souverain lui a retiré ce titre pour le donner à son propre fils aîné, Hussein.

La reine Noor a pris la défense de son fils, dénonçant sur Twitter des « calomnies » et espérant que « la vérité et la justice l’emportent pour toutes les victimes innocentes », a ajouté celle qui a critiqué ces derniers mois les autorités du royaume.

Bien que marginalisé depuis des années, le prince Hamza irrite les autorités par les efforts qu’il déploie pour nouer des liens avec des responsables de tribus puissantes.

Manifestations contre la corruption

Ces personnalités ont appelé ces dernières semaines à des manifestations contre la corruption et les autorités ont réprimé plusieurs rassemblements, arrêtant des dizaines de personnes.

Le roi Abdallah II, dont le pays est considéré comme l’un des plus stables du Proche-Orient, a reçu de nombreux messages de soutien de la part des pays voisins et des monarchies du Golfe.

Le roi du Maroc, Mohamed VI, s’est également entretenu avec lui au téléphone pour l’assurer de sa solidarité.

Le département d’État américain a aussi réagi en assurant que le roi Abdallah II était un « partenaire clé » des États-Unis et qu’il « bénéficiait de soutien total ». « Nous suivons de près ces informations et sommes en contact avec les responsables jordaniens », a indiqué un porte-parole du département d’État.

Un Israélien a proposé d’évacuer la famille du prince de Jordanie détenu

Roy Shaposhnik nie son passé présumé d’agent du Mossad, se présente comme un ami personnel du demi-frère du roi, assigné à résidence et accusé de déstabiliser le royaume

Un Israélien basé en Europe a contacté le prince de Jordanie Hamza ben Hussein au cours du week-end et lui a proposé d’organiser l’évacuation de sa famille en jet privé, selon un reportage publié dimanche.

Avec AFP & Reuters

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.