‘’Nous chanterons encore  » (G. Darmon)

’Un manège ancien, devant nous, comme un rêve d’enfant, au haut chapiteau où défilaient des tableaux vénitiens, creusait la nuit de ses feux, de ses dorures, restituant, rougeoyante, la lumière captée du soleil fauve qui tout à l’heure s’était enfoncé dans la mer.

            Des miroirs tournaient distribuant des paillettes aux enfants et il passait en nous quelque chose d’autrefois, où se mêlaient par bouffées, la voix lointaine d’un saxophone, une humide fraîcheur qui venait de la mer, les teintes chaudes du manège suggérant comme un écrin précieux une foule de parfums où je croyais reconnaître, perçus sur tes joues, ceux que je t’offrais dans mon enfance, et puis le rappel que cet instant serait unique, qu’il nous était accordé comme le réveil soudain d’une flamme au moment de s’éteindre, et tout ce qui passait en nous d’infinie gratitude à l’instant, de bonheur rassemblé là en une étreinte qui dit tout au moment du départ, et l’impression aussi, je me le disais, que cet instant nous ne le quitterions jamais.’’

Gérard Darmon

 

Voir DIAPORAMA: nouschanteronsencore.familytop

               
Gérard DARMON est fils et petit-fils de déportés disparus à Sobibor et Auschwitz. Après des études scientifiques, il a été Maître de Conférence de Biophysique en Faculté de Médecine à Paris. Il est également artiste-peintre, après avoir fréquenté l’Ecole des Beaux-Arts de Paris et l’Ecole des Arts Appliqués. Il publie ici, sous forme d’une lettre ouverte à sa mère, son premier roman : ‘’Nous chanterons encore… ’ 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.