Des membres de la secte juive ultra-orthodoxe « Lev Tahor » dont deux de ses chefs, ont été arrêtés mardi au Mexique, après une descente des forces de l’ordre du pays dans le lieu où ils séjournaient.

Des membres de la secte juive « Lev Tahor » arrêtés au Mexique

Leurs familles ont manifesté pour dénoncer les conditions dans lesquelles ils sont détenus. Au même moment, l’un des anciens membres de la secte, Israel Amir, a réussi à sauver son fils – et les deux ont atterri tôt ce matin en Israël.
Le raid a eu lieu après que la police mexicaine a recueilli des preuves à charge contre plusieurs membres de la secte soupçonnés de trafic de drogue, de viols et de maltraitances. 26 membres de la secte ont été retrouvés parmi lesquels figurent des citoyens israéliens, canadiens ou encore américains.
Rosner Yoel, un citoyen canadien, et Menachem Mendel Alter, un citoyen israélien, ont été arrêtés pour suspicion de trafic d’êtres humains et de crimes sexuels graves, et devraient être jugés sur place pour des crimes passibles de 20 ans de prison.
Deux autres personnes recherchées restent introuvables. Selon des témoins, elles auraient quitté les lieux avec un groupe d’amis la veille.
La secte s’est installée à la frontière Mexique-Guatemala. Actuellement, 20 de ses membres sont détenus par les autorités sociales mexicaines. Le consul d’Israël au Mexique, Lior Batzov, s’est rendu dans la région pour s’assurer que les femmes et les enfants n’étaient pas séparés.
Il y a environ un an, un reportage dans l’émission israélienne « Ouvda » a révélé l’histoire d’Israel Amir, qui est retourné dans la secte deux ans après s’en être échappé – afin de sauver son fils et d’autres enfants. Le fils d’Israël n’avait que deux ans à l’époque et il a dû le laisser derrière lui lorsqu’il a lui-même fui « Lev Tahor. »

La grave préoccupation était que les dirigeants de la secte prévoyaient de transférer tout le monde, y compris les femmes et les enfants, sur le sol iranien.
« Cela pourrait devenir un événement politique », a expliqué un homme du Mossad. « Il y a des citoyens d’Israël dans cette secte. Que ferions-nous si l’Etat islamique se filmait en train de décapiter des Israéliens ? Ce serait la guerre mondiale ».
Lev Tahor est un groupe religieux extrémiste fondé par Shlomo Helbrans en 1988 qui compte 200 à 300 membres. Le groupe a fui au Canada, puis au Guatemala en 2014, après avoir fait l’objet d’une surveillance intense de la part des autorités canadiennes pour des allégations d’abus et de mariages d’enfants. En 2003, le fondateur Shlomo Helbrans a obtenu le statut de réfugié au Canada en raison de son opposition politique à l’existence d’Israël.

2 Commentaires

  1. Cette secte s oppose à l existence d Israël…
    Elle devrait se convertir à l islam cela serait moins hypocrite….
    1 repère de tares endoctrinés qui salissent la vérité !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.