Israël: émeutes autour de la tombe du rabbi Bar Yohai au mont Meron

Des dizaines d’ultra-orthodoxes ont commencé jeudi à détruire les barrières installées près de la tombe du rabbin Shimon Bar Yochai sur le mont Meron, incitant les autorités à fermer l’accès à l’ensemble du site, selon la police.

La police affirme que les barricades qui ont été démolies étaient là pour séparer les hommes des femmes sur le lieu saint et qu’un certain nombre de femmes et d’enfants qui se trouvaient à l’intérieur à ce moment-là devaient être rapidement évacués pour éviter une seconde catastrophe, un an après la tragédie qui a coûté la vie à 45 personnes.

L’an dernier, lors du pèlerinage de Lag Baomer sur le mont Meron, 45 personnes ont été écrasées à mort lors d’une bousculade géante.

Mont Meron, IsraëlDavid Cohen/Flash90Mont Meron, Israël

Des séquences vidéo de la scène montrent les hommes brisant violemment les barrières métalliques, donnant des coups de pied et lançant parfois des morceaux de métal.
« Les agents de police ont sauvé les femmes et les enfants et travaillent pour empêcher une bousculade et prévenir les dangers de mort », a déclaré la police.

« À ce stade, tous les services de bus vers le mont Meron ont été interrompus. Le public est prié de ne pas essayer de venir sur le site », ajoute la police.

Un important dispositif policier a été mobilisé pour encadrer le pèlerinage et seules les personnes munies de billets achetés en avance peuvent s’y rendre.

La situation à la veille du pèlerinage

Pèlerinage sous haute sécurité en Israël, un an après une bousculade mortelle. Des dizaines de milliers de personnes sont attendues mercredi 18 mai dans le nord d’Israël pour un pèlerinage annuel endeuillé l’année dernière par un mouvement de foule, avec une sécurité renforcée pour éviter un nouveau drame.

Le 30 avril 2021, 45 personnes, dont des enfants, ont péri dans une bousculade géante à l’occasion du pèlerinage religieux réunissant des dizaines de milliers de juifs orthodoxes, au Mont Meron, en Haute Galilée. Le premier ministre israélien Naftali Bennett a affirmé que son gouvernement avait fait un «investissement considérable» dans des aménagements de sécurité, pour s’assurer que ne se reproduise pas ce qui a été décrit comme l’une des pires catastrophes civiles de l’histoire de l’État hébreu. Il a appelé les pèlerins à «suivre les directives».

Seuls les pèlerins dotés d’un ticket d’entrée pourront accéder au site, dont la capacité a été fixée à 16.000 pèlerins, ont indiqué les autorités israéliennes.

Saisie de couteaux et de marteaux

Quelque 8000 policiers seront déployés sur place pour maintenir l’ordre, a indiqué la police qui a dit également déployer des drones, un hélicoptère, des policiers à moto et à cheval. Craignant que certains ne tentent d’accéder au site de manière non autorisée, la police a dit qu’elle sécuriserait toutes les routes d’accès ainsi que les forêts environnantes. Mardi, elle a affirmé avoir saisi des couteaux et des marteaux appartenant à une «faction ultra-orthodoxe extrémiste» qui aurait eu l’intention de saboter l’infrastructure de communication du site. En juin dernier, le gouvernement israélien a donné son feu vert à la mise en place d’une commission d’enquête d’État sur la bousculade.

Le précédent gouvernement dirigé par Benjamin Netanyahu n’avait pas obtenu de majorité pour mettre en place cette commission d’enquête, les partis ultra-orthodoxes, alliés de l’ancien Premier ministre, s’y étant opposés. En novembre, un rapport provisoire de la commission d’enquête avait pointé la présence de risques «qui mettent en danger la sécurité des visiteurs». Le pèlerinage, qui a lieu à l’occasion de la fête juive de Lag Baomer, rassemble les fidèles autour du tombeau présumé de Rabbi Shimon Bar Yochaï, un talmudiste du IIe siècle de l’ère chrétienne auquel on attribue la rédaction du Zohar, ouvrage central de la mystique juive.

Jforum avec i24NEWS et Le Figaro

Quelque 8000 policiers seront déployés sur place pour maintenir l'ordre, a indiqué la police qui a dit également déployer des drones, un hélicoptère, des policiers à moto et à cheval.

Quelque 8000 policiers seront déployés sur place pour maintenir l’ordre, a indiqué la police qui a dit également déployer des drones, un hélicoptère, des policiers à moto et à cheval. AHMAD GHARABLI / AFP

1 COMMENTAIRE

  1. Primo, les « pèlerinages » devraient être purement et simplement interdits, car, au point de vue spirituel, cette pratique s’apparente à de l’idolâtrie.
    secundo, Shimon Bar Yochaï, si grand sage et érudit qu’il eût été, que reste-t’il dans sa tombe, après des siècles? quelques restes de poussières, rien de plus!
    Incompréhensible attitude lorsque des énergumènes qui vont se bagarrer sur les lieux d’un saint défunt… au fait, c’est quoi un saint? Cela n’a pas de sens dans la religion rabbinique!
    mais quelle honte!
    Tout cela est à gerber!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.