Meyer Habib, député des Français à l’étranger, demande à la France de désigner le Hezbollah comme organisation terroriste

Il a dit qu’en ce qui concerne sa lettre, Macron lui a donné une réponse courtoise mais évasive, «esquivant le cœur du sujet».

Le président libanais Michel Aoun accueille le président français Emmanuel Macron à son arrivée à l'aéroport de Beyrouth, au Liban, le 6 août 2020 (crédit photo: DALATI NOHRA / DOCUMENT VIA REUTERS)
Le président libanais Michel Aoun accueille le président français Emmanuel Macron à son arrivée à l’aéroport de Beyrouth, au Liban, le 6 août 2020 (crédit photo: DALATI NOHRA / DOCUMENT VIA REUTERS)

Le député franco-israélien de l’Assemblée nationale française, Meyer Habib, a déclaré catégoriquement que la France « doit » désigner le Hezbollah comme organisation terroriste, via ses réseaux sociaux lundi.

L’appel intervient dans le contexte de l’explosion qui a fait exploser plus de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium, dévastant Beyrouth et provoquant l’indignation du public – entraînant la mort d’au moins 163 personnes, les blessures etmutilations à vie de plus de 6000 et la destruction de pans de la Capitale sur la Méditerranée.

Habib avait déjà écrit la lettre au président français Emmanuel Macron il y a un an, demandant que le dirigeant français dénonce l’organisation et désigne le mouvement comme une entité terroriste.

Suite au tollé général et à l’indignation du peuple libanais – qui ajoute Habib, « dit haut et fort», que la catastrophe était le résultat direct de l’emprise du Hezbollah chiite fortement armé et soutenu par l’Iran sur le pays – Habib a décidé de réorganiser sa position et de renvoyer la lettre.

« Ma lettre rappelle les faits, tous les faits, y compris que le Hezbollah a beaucoup de sang français sur les mains et que notre pays en a même été l’une des premières victimes (attentat du Drakkar) », a déclaré Habib sur Facebook.

Il a dit qu’en ce qui concerne la lettre, Macron lui a donné une réponse courtoise mais évasive, «esquivant le cœur du sujet».

Par conséquent, il réitère maintenant sa demande à la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, « La France doit déclarer le Hezbollah organisation terroriste et supprimer la distinction artificielle entre branche armée et branche politique, comme l’Allemagne! »

À la suite de la visite de Macron à Beyrouth quelques heures après l’explosion, le président français a déclaré au président américain Donald Trump que les sanctions américaines visant le groupe chiite soutenu par l’Iran, le Hezbollah, font le jeu de ceux qu’ils sont censés affaiblir, y compris l’Iran,a déclaré samedi un responsable de l’Élysée.

Washington a cherché à étouffer le financement du Hezbollah dans le monde entier, avec des sanctions parmi une série de mesures contre Téhéran, depuis que Trump s’est retiré l’année dernière d’un accord nucléaire international de 2015 avec l’Iran. Les États arabes du Golfe riches en pétrole, qui ont depuis longtemps acheminé des fonds vers la fragile économie libanaise, s’étaient cette fois, abstenus de fournir une aide financière, alarmés par l’influence croissante du Hezbollah.

« Il lui a dit que dans le cas du Liban, le fait est que la politique de pression ou d’abstention des États-Unis et de certains pays du Golfe pourrait en fait jouer le jeu de ceux qu’ils visent, l’Iran et le Hezbollah », a déclaré le responsable.

Le chef du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a salué la solidarité et l’aide qui affluent du monde entier (grâce à Macron), y compris la visite de Macron. Il a déclaré que cela représentait une opportunité (!!!) pour le Liban, déjà en pleine crise financière.

Le même dirigeant du Hezbollah a menacé dans le passé de détruire Israël en provoquant une explosion massive dans le port de Haïfa en utilisant des réservoirs d’ammoniac qui, selon lui, provoqueraient l’équivalent d’une explosion «nucléaire», les mêmes produits chimiques qui ont déclenché l’explosion de Beyrouth.

« Dans l’intérêt du peuple libanais, pour lui permettre de ressaisir les rênes de son destin collectif, ce serait le geste le plus concret, le plus courageux et le plus fort » que de désigner le Hezbollah comme organisation terroriste, a conclu Habib.

Si la France devait faire un pas en avant en plaçant la distinction terroriste sur le Hezbollah aligné sur l’Iran, elle rejoindrait la liste de plus d’une douzaine de pays et groupes de nations qui ont fait de même – y compris Israël, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Ligue arabe et l’Union européenne.

Reuters et Seth J. Frantzman ont contribué à ce reportage.

9 Commentaires

  1. Macron est sous l’influence du quai d’Orsay dont la politique est ouvertement anti-israélienne et même par instants antisémite.
    Par son absence de courage à l’endroit du Hezb, l’addition sera présentée aux chrétiens libanais par les proxys de l’Iran. Les chrétiens seront sacrifiés sur l’autel du Hezb au Liban, trahis par Macron. Et la France verra affluer chez elle des milliers de musulmans venus grossir les rangs de cette immigration dont l’objectif est de mettre un terme à la civilisation occidentale.

  2. si un jour peut etre plus proche qu’on ne croit un état menacé de destruction
    se décide de faire le sale boulot on pourra se demander: mais qui d’autre?????

  3. Ce qui me surprend toujours, c’est que l’on parle ou écrive toujours, à propos du vermisseau, comme si c’était un vrai homme ou un vrai Président. En fait, cette petite chose est vraiment représentative de ce qu’est redevenu ce pays d’infamie, la france, comme il l’était pendant la seconde guerre mondiale, pays de la lâcheté la plus veule et de la collaboration. Et peut-être un jour prochain la bonne vieille délation et pourquoi pas le marché noir et tout redeviendra normal dans cet haïssable pays.

  4. Macron en allant au liban a voulu se donner zarma une dimension internationale sur la poche des impôts des français encore une fois. Un pays sous l’emprise des terroristes dirigé par la Syrie et l’iran depuis des décennies. Important de rappeler que le liban a sans doute de bons dossiers sur certains politiques français. Les libanais subissent le hezbollah ou s’en accommodent car ils n’ont pas le choix

  5. Il ne faut pas se « prendre la tête «  les choses sont claires nettes et précises aujourd’hui, dans la tête des dirigeants qui seront bientôt devant des tribunaux et accusés de hautes trahisons : L’existence de la France des Usa ou d’Israel fait le jeu des terroristes. Alors il ne faut surtout pas désigner les terroristes, il faut nous diaboliser.
    Il n’y a rien à attendre de ces traîtres à moins d’etre complètement masochistes pour ne pas dire C..

  6. si Aoun et Nasrallah sont chassés du LIBAN ils seront les bienvenus en France
    Aoun en sait déjà beaucoup, la France adore les dictateurs sanguinaires il existe
    une longue liste bien connu….

  7. Je ne comprends pas cette réaction crapulesque des autorités françaises, d’autant plus que la DGSE sait exactement ce qu’il en est du Hezbollah.

  8. On vous envoie « jus piteux micron » pour que leurs têtes roulent ensemble.
    Cela ne sonnera pas creux ; il y a tellement de calculs pourris , de méchancetés, de haine dans ces deux caboches de pervers qu’elles feront du bruit en dégringolant.

  9. JE CROIS QU’IL EST TRES URGENT DE FAIRE ROULER PAR TERRE LA TETE DE NASRALLAH COMME ONT FAIT LES AMERICAINS AVEC LA TETE DU « CHEF » DE » L’ETAT »ISLAMIQUE DAESH !!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.