Nouvelles nominations dans les forces syriennes parmi les fidèles à l’Iran, déployées le long de la frontière israélienne

Le site d’information libanais Al-Mayadeen a appris qu’avaient lieu de nombreux changements d’hommes au sein de l’armée syrienne, notamment dans le 1er corps et dans les centres de commandement du sud du pays.

Données serbes pour ce fichiertracts nominatifs israéliens s’adressant directement aux officiers supérieurs syriens pour leur dire de ne pas plier aux exigences iraniennes
Le commandement supérieur dans le 1er lot de recrutement, tel qu’il était avant le changement d’hommes : 
* – Général Ali Assad – Le commandant remplacé par le général Ramadan Ramadan
* – Général de division Akram Huija – Commandant de la division 77 (infanterie mécanisée).
* – Général de division Mofid Hassan – Commandant de la division 5 (infanterie mécanisée).
* – Général de brigade armé Hussein – Commandant de la 90e brigade indépendante (occupant la frontière nord du Golan avec Israël depuis Quneitra jusqu’à la conjonction frontalière israélo-libanaise).
* – Général de brigade Bassel Abu Elaid – Commandant de la 112e brigade (de la Division 5, qui occupe la frontière sud du Golan avec Israël de Quneitra à la réunion frontalière Israël-Jordanie-Syrie).
Les sources ont noté que les changements dans le commandement supérieur des divisions et des brigades sont intervenus après qu’Israël a menacé directement les commandants des unités du Corps 1 (par envoi de tracts nominatifs), qui est principalement sous le commandement des Gardiens de la révolution iraniens et du Hezbollah.
Israël estime que Téhéran travaille par le biais des unités de recrutement 1 pour établir sa présence militaire à long terme dans les zones adjacentes aux hauteurs du Golan israélien.
Selon les informations confidentielles obtenues par le site d’information libanais Almodon, il semble que les changements au sommet de l’Unité de recrutement syrien 1 incluaient les nouvelles nominations comme suit :
* – Général Ramadan Ramadan – اللواء رمضان Commandant Ramadan recruté 1.
* – Général de division Ahmad Nioff – أحمد نيوف Commandant de Division 9ème Blindés
* – Général de division Nazar al-Hadar – ن ار الخضر Commandant de la 7ème division.
* – Maj. Général Mo’in Khodor – Ma’an Meir Commandant adjoint de la 7e division d’infanterie mécanisée.
* – Général de brigade Muhammad Issa – محمد عيسى Commandant adjoint de la 10ème division.
La prémisse de base dans ce cas est que toutes les nominations ont été faites sur instruction directe des gardiens de la révolution iranienne et sont effectuées sur la base de leur loyauté envers eux et non sur la base de leurs compétences militaires.
Des sources estiment que les nouvelles nominations prendront officiellement effet le 25 décembre et comprendront également le général de division Akram Huija, commandant de la 7ème division, le major. Basil Abu Eid – باسل أبو عيد, commandant de la 12e brigade de la 5ème division, ainsi que les autres, et que ce sont tous des commandants supérieurs du 1er corps.
La plupart de ces noms ont été mentionnés dans des tracts dispersés par Tsahal dans les zones proches du Golan israélien, dans lesquelles des menaces directes ont été proférées, appelant les hauts commandants de l’armée syrienne et d’autres éléments à s’abstenir de s’engager dans ce qu’on a appelé le << projet Golan du Hezbollah et de ‘Iran >>. Parce que toute personne travaillant sur ce projet sera la cible d’attaques.
Tsahal a, par le passé, lancé un certain nombre d’attaques contre des unités et des quartiers généraux appartenant au 1er Corps, déployés à proximité de la capitale Damas et dans les districts de Quneitra, Daraa et Swida, qui sont des zones adjacentes au Golan israélien.
Selon une source militaire de l’opposition, le plus éminent des noms nouvellement nommés est le général de division Ramadan, et il est remarquable, comme le dit la source, que Ramadan est inapte en termes d’ancienneté et de grades militaires à assumer ce rôle, étant donné que le corps ne compte pas moins de dix autres officiers, qui ont des compétences plus étoffées. Ils sont plus âgés que lui et il es a précédé sans gravir les échelons réguliers de promotion de l’armée syrienne, car il n’avait auparavant occupé aucun poste dans le commandement du recrutement, tel que chef d’état-major adjoint, chef d’état-major ou commandant adjoint des unités de recrutement.
La source a ajouté: « Il est clair que la seule raison de la nomination du général Ramadan à son nouveau poste concerne ses liens étroits avec le Hezbollah et l’Iran, car il est issu de la communauté chiite et est connu depuis le début de la guerre civile pour pousser l’armée syrienne à accepter les conversions chiites iraniennes. » Il a fait partie de l’armée dans les régions du sud et de l’est de la province d’Idlib et il a même été récemment blessé à la suite des bombardements turcs visant des positions de l’armée syrienne dans cette région.
Dans le même contexte, les sources ont également révélé la nomination du général de division Nassif Al-Ahras – (Nasif Al-Rars) au siège du palais présidentiel. Celui-ci n’a pas nié être lié à Asma al-Ahras, l’épouse du président du régime, Bachar al-Assad, et a affirmé que cet officier avait joué un rôle clé dans les nominations militaires récemment approuvées par le palais présidentiel de Damas.
Adaptation de ‘h6ébreu : Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.