Les États-Unis sanctionnent des hommes d’affaires liés au Hezbollah pour avoir exploité le Liban dans un contexte d’effondrement économique

Les États-Unis ont annoncé mardi qu’ils sanctionnaient trois installations liées au Hezbollah et leur agence de voyages basée au Liban pour leur rôle de facilitateurs financiers du groupe terroriste soutenu par l’Iran à un moment où le Liban est confronté à une grave crise économique.

Selon le département du Trésor américain, Adel Diab, Ali Mohamad Daoun, Jihad Salem Alame et l’entreprise Dar Al Salam for Travel & Tourism ont tous été désignés en vertu du décret 13224. Le décret vise les terroristes, les dirigeants et les responsables de groupes terroristes, ainsi que avec ceux qui apportent leur soutien aux terroristes ou aux actes de terrorisme.

« Grâce à des hommes d’affaires comme ceux désignés aujourd’hui, le Hezbollah accède à un soutien matériel et financier par le biais du secteur commercial légitime pour financer ses actes de terrorisme et ses tentatives de déstabilisation des institutions politiques libanaises », a déclaré le département du Trésor dans le communiqué.

Le Liban est en proie à une crise économique depuis 2019, lorsqu’il s’est effondré sous une dette énorme.

La semaine dernière, sa monnaie a plongé à un nouveau plus bas et une grande partie de la population a été plongée dans la pauvreté. Dans le même temps, le gouvernement libanais est enfermé dans une paralysie politique suite à des querelles au sujet de l’enquête sur l’explosion meurtrière du port de Beyrouth en août 2020.

Suite à l’annonce, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré « alors que le peuple libanais souffre d’une crise économique aux proportions historiques, le Hezbollah continue de se livrer à des activités illicites et d’amasser des richesses aux dépens du peuple libanais. Il est clair que le Hezbollah et ses associés sont plus soucieux de faire avancer leurs propres intérêts et ceux de leur patron, l’Iran, que les meilleurs intérêts du peuple libanais.

Par JNS & JewishPress.com
Crédit photo : Kobi Richter/TPS Drapeaux du Hezbollah, du Liban et de l’AP à la frontière libanaise avec Israël.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.