«Apportez des armes»: les réseaux sociaux sont inondés d’appels à l’action violente

À la suite de l’escalade et de la violence croissante dans tout le pays, la police israélienne a localisé et reçu un certain nombre de messages diffusés sur les réseaux sociaux appelant à la violence et aux dommages causés aux civils. Par conséquent, la police israélienne a publié une déclaration appelant au calme.

Ces dernières heures, la police israélienne a assisté à une large discussion sur les réseaux sociaux pour appeler les citoyens à prendre part à des manifestations violentes dans tout le pays. «Nous travaillons au sein des mêmes groupes pour localiser les instigateurs et un certain nombre d’enquêtes ont été ouvertes».

Les parents d’adolescents ont également été invités à faire preuve de vigilance:   Lors des émeutes de la nuit dernière, nous avons rencontré des centaines de mineurs marchant dans les rues, jetant des pierres et blessant des civils, des biens et des infrastructures. «Nous attendons également des parents de ces mineurs qu’ils assument leurs responsabilités et s’assurent que leurs enfants ne prennent pas part aux émeutes».

La police demande au public et à ses dirigeants de faire preuve de retenue, d’agir conformément à la loi et de maintenir l’ordre public. Dans le même temps, le Premier ministre Benyamin Netanyahou et le ministre de la Sécurité intérieure Amir Ohana ont mené une évaluation de la situation avec les chefs des organes de sécurité. Le Premier ministre a évoqué la possibilité d’utiliser des forces militaires face aux émeutes et a mentionné que même lors du désengagement, les soldats se tenaient devant les civils.

« Nous soutenons à 100% les forces de sécurité pour établir la loi et l’ordre dans tout le pays. Nous les augmenterons avec d’autres forces et moyens, y compris le GSS et les arrestations », a déclaré Netanyahou. « Nous travaillerons dur pour rétablir la loi et l’ordre, la paix et sécurité pour les citoyens d’Israël. Cela commence et se termine avec le soutien de ces soldats. Ils recevront le soutien total. Nous entendons des rumeurs d’appréhension de la part des commissions d’enquête, et d’inspections. Je vous donne tous les outils pour vous protéger et protégez les citoyens d’Israël et prévenir le désastre. Vous avez le soutien. N’ayez pas peur ».

Il existe une coopération sans précédent entre le Shin Beth, la police israélienne et les autorités judiciaires. Tout le monde comprend qu’il y a un événement criminel non ordinaire ici, même si des éléments criminels sont inclus ici – des éléments terroristes ne sont pas exclus. Tous ceux qui enfreignent la loi et perturbent le cadre de l’État d’Israël seront soumis aux arrestations administratives ainsi qu’aux arrestations pénales. Nous mettons cette chose à la vitesse supérieure.

Troisième chose, la mobilisation des forces de réserve, et aussi l’utilisation de soldats de Tsahal.

«Cela se pratique dans d’autres pays, comme les États-Unis et la France, ainsi que dans l’État d’Israël. Itzhak Rabin a fait ainsi lors des émeutes similaires le jour de la Terre. Ce droit nous est réservé. Nous avons fait appel à des forces militaires pour aider la police et faire appliquer les fermetures lors du Corona, sans oublier le désengagement, à telle ou telle fin. Et quel est l’objectif le plus correct que de prévenir ces émeutes», a conclu le Premier ministre. Le ministre Ohana a poursuivi en disant: « Nous sommes dans une campagne. Une campagne contre Gaza dont nous, les organes de sécurité intérieure, sommes affectés mais ne gérons pas, et une campagne interne dont nous sommes à la fois affectés et que nous gérons. On ne sait pas si cela se terminera dans un jour, une semaine ou un mois. Cela prendra plus de temps», a déclaré Ohana à la police.

« Ce sont des événements très inhabituels dans leur intensité et leur déploiement. Il s’agit d’une urgence et en tant que telle – il n’y aura aucune restriction de ressources », a poursuivi Ohana, appelant les dirigeants publics à agir et à calmer les tensions.  Les policières ont tout le soutien nécessaire pour agir de toutes leurs forces dans ces affaires qui mettent en danger la vie humaine de manière claire et immédiate. Je veux renforcer les femmes policières, les hommes et les femmes combattants qui travaillent en réel danger pour l’État, la paix et la sécurité publiques ».

Pendant ce temps, un tribunal pour mineurs a prolongé jusqu’à dimanche la détention du garçon de 16 ans soupçonné d’avoir tenté de lyncher un arabe à Bat Yam, Hagit Rahmani, qui représente le mineur soupçonné d’être impliqué dans le lynchage à Bat Yam: C’est un mineur sans casier judiciaire. Les enquêteurs nient qu’il a fait du mal à la victime. Nous en sommes aux premiers stades de l’enquête, mais déjà à ce stade, il semble que sa part dans l’incident soit très marginale, voire inexistante ».

JForum ‒ Infos Israel-news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.