Lekha dodi: un chant pour la fiancée, Chabbat (vidéos)

Notre lekha dodi constitue une des nombreuses variantes composées par les cabbalistes des 15ème et 16ème siècles, sur les thèmes de l’accueil du chabbat, en référence à une tradition talmudique selon laquelle Rabbi Hanina se couvrait de son talit, le vendredi soir, et sortait en disant : « sortons à la rencontre de la reine chabbat. »

Les mystiques de Safed, au 16ème siècle, sortaient de la ville et récitaient les psaumes 95 à 100…

En souvenir de cette coutume, nous nous tournons vers la porte d’entrée de la synagogue par où est censée arriver la reine Chabbat.

Le poème qui s’est rapidement répandu dans toutes les communautés du monde est l’oeuvre du grand mystique de Safed, Rabbi Chlomo Alkabetz Ha Lévi, né à Salonique en 1505 et mort à Safed en 1584. Son nom figure en acrostiche au début de chaque strophe .

Les deux premiers couplets sont consacrés à l’importance du respect du chabbat : les deux impératifs : » observe et souviens-toi » ont été prononcés d’une unique parole. Miracle qui a fait chabbat un jour unique, correspondant à Israël, peuple unique parmi les peuples et à Dieu unique.

Les derniers couplets ne parlent pas du chabbat mais sont en rapport direct avec lui. Puisque c’est le jour de la liberté, fondé sur l’événement de la sortie d’Égypte, l’ auteur du lekha dodi va en consacrer la majeure partie à la description des différentes étapes de la délivrance d’Israël : Dieu prend d’abord en pitié ses enfants, sa gloire se révèle à son peuple, Jérusalem se relève se ses ruines, l’amour renaît enfin entre Dieu et Israël à la manière d’un couple qui se retrouve après avoir été séparé par l’adversité et le Messie peut alors arriver.

Le chabbat est le jour idéal où l’homme juif sent gonfler en lui l’espoir d’une humanité meilleure et libre : ainsi que nous enseignent nos sages, nous avons en ce jour une âme supplémentaire par laquelle pénètre en nous un avant-goût du monde futur, ce monde qui sera tout entier chabbat.

Nos Sages nous enseignent aussi que si les juifs observaient simplement les prescriptions chabbatiques deux fois de suite, le Messie arriverait immédiatement!

Source
Claude Brahami « L’Arme de la Parole » (Editions SINE-CHINE) 1993

Peut être une image de 2 personnes, personnes debout et plein air

Viens, mon bien-aimé, au-devant de ta fiancée, Le Sabbat paraît, allons le recevoir! »Observe » et « souviens-toi » (1), ces mots, le Dieu unique
Nous les fit entendre en une unique parole,
Le Seigneur est Un, Un est son Nom,
A Lui Honneur, Gloire, Louange!
(Refrain: Viens…)

Empressons-nous à la rencontre du Sabbat,
Il est la source de bénédiction,
Consacré dès les temps les plus lointains,
But de la Création dans la première pensée du Créateur…
(Refrain: Viens…)

Sanctuaire du grand Roi, Ville Royale,
Debout, relève-toi de tes ruines !
Assez séjourné dans la vallée des pleurs :
Tu es Source des miséricordes du Dieu miséricordieux.
(Refrain: Viens…)

Secoue la poussière, debout !
Remets tes habits de fête, ô mon peuple.
Grâce au fils de Yichaï de Bethléhem,
Mon âme voit s’approcher d’elle le salut.
(Refrain: Viens…)

Réveille-toi, réveille-toi,
Ta lumière brille, lève-toi, sois illuminée !
Courage, courage, entonne un cantique !
Sur toi resplendit la gloire du Seigneur.
(Refrain: Viens…)

Pour toi plus de honte, plus d’opprobre!
Pourquoi te troubler, pourquoi te tourmenter ?
Chez toi mon peuple, pour ses humbles enfants, trouvera un asile,
Et des ruines ressuscitera la Ville rebâtie.
(Refrain: Viens…)

Ceux qui l’ont dévastée, seront foulés aux pieds,
Et tous tes adversaires mis en fuite,
Ton Dieu mettra en toi sa joie,
Comme le fiancé dans sa fiancée.
(Refrain: Viens…)

Étends-toi à droite et à gauche,
Et glorifie le Seigneur,
Grâce à celui qu’on nomme le fils de Péretz (2)
Voici venir pour nous la joie et l’allégresse.
(Refrain: Viens…)

Viens en paix, toi qui es la couronne de ton époux,
Viens dans la joie, dans la félicité,
Au milieu des fidèles du peuple élu,
Viens, ma fiancée, viens, ma fiancée!
Refrain :
Viens, mon bien-aimé, au-devant de ta fiancée,
Le Shabbat paraît, allons le recevoir!
(Traduction du Livre du Sabbat).

NOTES :

  1. Voir Exode 20:8 et Deutéronome 5:12 et Talmud babli Chebhouôth 20 b.    Retour au texte.
  2. Le Messie, d’après Ruth 4:18-22.    Retour au texte.

Source 1

Source 2

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.