Le retour des éclats de rires (18) Vidéos

Par Jforum

Peut être une image de 1 personne
Voici un texte extraordinaire de Raymond Devos.
 » Excusez-moi ! je suis un peu essoufflé, je viens de traverser une ville où tout le monde courait…Je ne peux pas vous dire laquelle… je l’ai traversée en courant. Lorsque j’y suis entré, je marchais normalement, mais quand j’ai vu que tout le monde courait… je me suis mis à courir comme tout le monde, sans raison !
A un moment je courais au coude à coude avec un monsieur…Je lui dis : – – – -Dites-moi… Pourquoi tous ces gens-là courent-ils comme des fous ?
-Parce qu’ils le sont !
– Vous êtes dans une ville de fous ici… Vous n’êtes pas au courant ?
– Si, si, des bruits ont couru !
– Ils courent toujours !
– Qu’est-ce qui fait courir tous ces fous ?
– Tout ! Tout ! Il y en a qui courent au plus pressé. D’autres qui courent après les honneurs… Celui-ci court pour la gloire… Celui-là court à sa perte !
– Mais pourquoi courent-ils si vite ?
– Pour gagner du temps ! Comme le temps c’est de l’argent, plus ils courent vite, plus ils en gagnent !
– Mais où courent-ils ? « 
– À la banque ! Le temps de déposer l’argent qu’ils ont gagné sur un compte courant… et ils repartent toujours courant, en gagner d’autre !
– Et le reste du temps ?
– Ils courent faire leurs courses au marché !
– Pourquoi font-ils leurs courses en courant ?
– Je vous l’ai dit… parce qu’ils sont fous !
– Ils pourraient tout aussi bien faire leur marché en marchant…tout en restant fous !
– On voit bien que vous ne les connaissez pas ! D’abord le fou n’aime pas la marche…
– Pourquoi ?
– Parce qu’il la rate !
– Pourtant, j’en vois un qui marche !?
– Oui, c’est un contestataire ! Il en avait assez de courir comme un fou. Alors il a organisé une marche de protestation !
– Il n’a pas l’air d’être suivi ?
– Si, mais comme tous ceux qui le suivent courent, il est dépassé !
– Et vous, peut-on savoir ce que vous faites dans cette ville ?
– Oui ! Moi j’expédie les affaires courantes. Parce que même ici, les affaires ne marchent pas !
– Et où courez-vous là ?
– Je cours à la banque !
– Ah !… Pour y déposer votre argent ?
– Non ! Pour le retirer ! Moi je ne suis pas fou !
– Mais si vous n’êtes pas fou, pourquoi restez-vous dans une ville où tout le monde l’est ?
– Parce que j’y gagne un argent fou !… C’est moi le banquier ! « 
Raymond Devos

 

Le Bout d’un Bout – Raymond Devos

L’artiste, s’adressant à son pianiste:) Ne discutez plus, hein !… Parce que… vraiment…
(s’adressant au public:) Ecoutez, l’autre jour, je taillais un morceau de bois…
Mon pianiste vient, il me dit:
– Voulez-vous me passer ce bout de bois, s’il vous plaît ?
– Lequel des deux bouts ?
– Quels deux bouts ? Je ne vois qu’un bout de bois.
– Parce que vous vous exprimez mal ! Parce qu’un bois, ça a deux bouts. Alors il ne faudrait pas dire « un bout de bois », mais « les deux bouts d’un bois » !
– Les « deux bouts d’un bois »… D’abord, ça sonne curieux ! On entends « les deux boudins », on ne sait pas s’il s’agit de bouts de bois ou de bouts de boudins !
La suite des paroles ci-dessous

– Ne plaisantons pas ! S’il s’agissait de bouts de boudin, on dirait « les deux bouts d’un boudin » ! On ne dirait pas « les deux bouts d’un bois »
– J’ai toujours appelé un bout de bois un bout de bois, moi ! Alors passez-moi ce bout de bois.
Il prend le bout, tire dessus et me dit:
– Lâchez l’autre bout !
– Vous voyez bien qu’il y a deux bouts !
– Bon, puisqu’il y a deux bouts, gardez ce bout-ci ! Moi, je garde ce bout-là ! Ca nous fera chacun un bout !
– Non, ça nous fait encore chacun deux bouts !

Raymond Devos

On me dit souvent que c’est en

forgeant que l’on devient

forgeron. Sottise, car ce n’est

point en lisant que l’on devient

liseron ni en se mouchant que

l’on devient moucheron

Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’Que pensez-vous de l'au-dela? Je préfère le vin d'ici! Pierre Dac’

Si tu perds ta valise à Dubaï, tu

peux dire que tu vas être à

bout d’habits?

 

Le ressac l’empêchait de dormir.

Il se leva, piocha dans un seau deux mollusques

qu’il s’introduisit dans les oreilles.

Sans le savoir il venait d’inventer les moules Quies.

 

Si vous voyagez au Canada

cet été mieux vaut louer

un van décapotable qu’un van couvert

 

Par Jforum

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.