Nous sommes passés tout près d’un véritable carnage dans un Thalys. Cette situation de crise est pour moi intéressante par de multiples aspects (crise, communication, terrorisme, médias, France et Belgique). Il n’en fallait donc pas plus pour que j’en fasse une analyse via Visibrain Focus TM.

PremierTweet

J’ai gommé son username car la personne souhaite manifestement garder son anonymat. 

Le deuxième tweet nous vient d’Allemagne de la part de quelqu’un qui est alerté par un de ses amis au téléphone :

Il nous fournit également les premières photos qui circuleront parmi toutes les rédactions :

En réalité, de lui proviendront toutes les informations qui circuleront dans la presse par la suite. (Peut-être même sans savoir qu’elles surviennent de Twitter)

Pendant ce temps-là, des gens à bord continuent de ne rien savoir :

Le plus intéressant, c’est qu’il n’est pas un utilisateur compulsif de Twitter, tout le contraire même. (2 tweets sans réponses qui proviennent d’un like YouTube)  On voit qu’il se connecte pour avoir des informations. À 18 h 33, Thalys publie une réponse à un tweet :

Les premiers témoins externes surgissent sur Twitter :

Le premier journaliste, appartenant à la Voix du Nord, qui reporte l’affaire fera le tour des rédactions :

Il y a donc 50 minutes entre l’apparition de tous les éléments et la prise en charge d’un journaliste donnant des informations. Bien entendu, dans l’absence d’information, certains twittos ne rechignent pas à faire valoir leur jugement plein de sens :

18 h 54, La Voix du Nord sort l’information :

Pendant ce temps, des voyageurs ne comprennent pas ce qu’ils se passent à part les perturbations sur le trafic :

Gilles Klein est le premier qui mentionne les tweets ci-dessus :

Les images extérieures commencent à surgir :

France TV info commence son live :

Cependant, c’est La Voix du Nord qui reste le plus tweeté avec une mauvaise information : il est dit qu’il y a deux blessés par balles ce qui s’avéra faux.

Le mot attentat est lancé pour la première fois, mais pas par un journaliste :

Les commentaires continuent :

Alors que le porte-parole de la SNCF donne déjà un « statement » :

Des utilisateurs indiquent les bonnes sources, ce qui est une situation typique durant une crise :

Morandini et d’autres médias sortent alors du champ :

Hubert Ferret est alors le premier à donner l’information sur Anglade :

Ce qui est très rapidement répercuté par d’autres journalistes :

https://twitter.com/jul_mm/status/634778797909372928

Même le premier politique à tweeter fait mention à Anglade :

https://twitter.com/ajpourmerlimont/status/634776785301934080

Les journalistes vont alors se lâcher sur tous les témoins possibles et imaginables.

 

Tous les médias et le ministre de l’Intérieur sont maintenant sur le pont.  Twitter ne fait plus que suivre le mouvement au lieu de le dicter.

En tout cas jusqu’à 4 h du matin où Ahmed Meguini fera parvenir une vidéo qui fera le tour du monde, mais dont il refuse de mentionner l’origine car il désire respecter l’anonymat des personnes qui lui ont transmis :

II. Analyse

a) Analyse des tweets

1. La ligne du temps

La première analyse est celle de la ligne du temps des tweets :

Capture-d’écran-2015-08-22-à-14_54_07

Plus de 160 000 tweets ont ainsi été échangés. Les multiples informations par les acteurs expliquent un ratio très élevé de tweets. (3 tweets pour 1 personne)  Cela peut aussi expliquer si à l’intérieur des tweetos, il y a des gens qui vont ne faire que parler de cette thématique pour faire « monter la propagande ». C’est pourquoi je vais reprendre le moment où l’affaire sort via mes techniques de Social Network Analysis. Si tout d’abord, l’histoire que je vous racontais ci-dessus est filmée comme ceci :

 

 

 

La suite, une fois que les médias ont sorti l’histoire est moins drôle. Le graphique à partir de maintenant ne montre que les personnes de plus de deux relations (donc au moins 2 mentions pour être présent dans le graphe) et ceci montre jusqu’à aujourd’hui 13 h :

Capture-d’écran-2015-08-22-à-15_24_55

À noter que François Hollande est absent de ce graphe, car il n’a pas utilisé Arras, Thalys ou les comptes Twitter de Thalys. 

Une communauté parmi celles-ci attire mon regard. Celle en vert et bleu clair. En ne prenant que le début de soirée, je remarque que les principaux points de ces communautés sont déjà présents : (cela rendra le graphique plus visible)

 

En réalité, je retrouve des visages déjà connus qui ciblent Bernard Cazeneuve :

https://twitter.com/robertMdeLyon/status/634809919477272576

https://twitter.com/adroitetoutes01/status/634809234815905792

Ainsi je retrouve encore FrDeSouche :

On voit Pont d’Arcole :

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.