De nouvelles preuves montrent que l’Arabie saoudite construit des missiles balistiques avec l’aide de la Chine

Une enquête de CNN a trouvé des preuves de foyers de mise à feu qui indiquent que le royaume fabrique ses propres armes balistiques. Une nouvelle enquête a révélé que l’Arabie saoudite construit ses propres missiles balistiques avec l’aide de la Chine, selon des images satellite et des services de renseignement américains. L’ exclusivité de CNN sur les actions de l’Arabie saoudite a été découverte après que des images satellites aient suggéré que le royaume fabriquait des armes dans au moins un endroit.  Les images ont révélé une opération de mise à feu qui s’est produite dans une installation près de Dawadmi, ce qui était la preuve qu’ils se débarrassaient de la production excédentaire de missiles.

Interrogé sur les récents transferts de technologie de missiles balistiques sensibles entre la Chine et l’Arabie saoudite, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré à CNN que les deux pays sont des « partenaires stratégiques globaux » et « ont maintenu une coopération amicale dans tous les domaines, y compris dans le domaine du commerce militaire ».

« Une telle coopération ne viole aucune loi internationale et n’implique pas la prolifération d’armes de destruction massive », a déclaré la déclaration à CNN.

Plus grand importateur d’armes

L’Arabie saoudite peut-elle développer une industrie nationale d’armement majeure d’ici 2030 ?

L’Arabie saoudite est le plus grand importateur d’armes au monde et est connue pour avoir acheté des armes à la Chine dans le passé, mais jusqu’à présent, elle n’a jamais été en mesure de construire les siennes.

En mars, un rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) a révélé que l’Arabie saoudite avait vu ses importations d’armes augmenter de 61 % au cours des cinq dernières années.

Plus tôt cette année, Riyad a annoncé qu’elle investirait plus de 20 milliards de dollars dans son industrie d’armement nationale, avec un objectif pour 2030 de consacrer environ  50 %  de son budget militaire à des sources locales.

Construire plus de systèmes d’armes localement réduirait naturellement le besoin de l’Arabie saoudite d’importer la grande majorité de son matériel militaire, de ses munitions et de ses pièces de rechange – comme elle le fait actuellement.

L’Arabie saoudite avait déjà cherché à fabriquer des armes avec l’aide d’autres pays, ce qui rend difficile l’identification des systèmes d’armes en cours de construction dans l’installation vue sur les images satellite, a déclaré CNN, citant l’expert en armement Jeffrey Lewis.

Cependant, les efforts du royaume pour développer ses propres missiles pourraient causer des problèmes plus larges dans la région, car les discussions visant à restreindre la technologie des missiles iraniens par les États-Unis et d’autres pays du Golfe pourraient être affectées. Pendant ce temps, toute réponse américaine à la technologie d’armement en cours de développement pourrait être compliquée par les relations de Washington avec la Chine.

De plus, la nouvelle intervient également alors que le Sénat américain a soutenu une vente de missiles de 650 millions de dollars à Riyad au début du mois. Les missiles, dont 280 AIM-120C-7/C-8 Advanced Medium-Range Air-Air Missiles (AMRAAM) et 596 LAU-128 Missile Rail Launchers (MRL), seront utilisés pour armer des avions de chasse pendant sa guerre en cours au Yémen contre les Houthis.

Cependant, l’accord sur les missiles a été rejeté par les sénateurs américains, citant l’implication du pays dans la guerre au Yémen, où des millions de personnes souffrent de la faim et dépendent de l’aide humanitaire. Un rapport de l’ONU publié en novembre prévoyait que le nombre de morts de la guerre atteindrait 377 000 d’ici la fin de 2021.

L’attitude de Biden envers les dirigeants saoudiens qu’il veut punir suite à l’affaire Jamal Khashoggi, et la guerre au Yémen n’est pas étrangère au rapprochement accéléré de l’Arabie Saoudite avec la chine. Ce dernier complique les choses pour Israël. C’est une des manières de détricoter les accords d’Abraham que Biden soutient du bout des lèvres, alors qu’il ne rate pas une occasion d’y porter atteinte.

JForum et Middle East Eye

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.