Le port du burkini à Grenoble suspendu par le conseil d’État

La décision du maire de Grenoble d’autoriser le port du burkini dans les piscines municipales avait cristallisé les oppositions et entraîné une saisie du Conseil d’État par le préfet de l’Isère. Ce mardi 21 juin 2022, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé que l’institution avait confirmé la suspension du texte autorisant le burkini.

On ne peut que se féliciter de la sage décision du Conseil d’Etat, qui, ce 21 juin, ne cédant pas à l’abandon de certaines valeurs, a, sur les fondements des besoins d’hygiène et de sécurité, maintenu l’interdiction du burkini dans les piscines de Grenoble. Le burkini, étant apparu comme contrevenant aux règles d’usage adoptées dans les piscines, a été considéré comme trop « spécifique » à une minorité, et sa remise en cause des règles générales d’hygiène et sécurité a été considérée comme contrevenant à l’égalité requise, nécessaire et souhaitée entre les citoyens. Le BNVCA, dans un communiqué, a accueilli avec un grand soulagement cette décision qui, si elle n’avait pas été prise, aurait, pour quelques centimètres, détruit ce bien précieux, fragile et unique : l’égalité entre les citoyens. Il se dit confiant, malgré les recours à venir qui ne manqueront pas. La direction donnée par le Conseil d’Etat sera maintenue, permettant aux musulmanes françaises de faire un pas de plus vers l’intégration citoyenne, ce, précisément dont rêvent toutes celles et ceux qui veulent devenir français.

Une « victoire » contre le « communautarisme d’Éric Piolle »

Gérald Darmanin a tweeté la décision, se félicitant de la sanction contre « le communautarisme d’Éric Piolle ».

Il s’agit pour lui d’une « victoire pour la loi séparatisme, pour la laïcité et au-delà, pour toute la République. »

Jforum – Ouest- France  Alice DAUDRIX

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.