Palestinian security forces guard as they block the entrance to the West Bank city of Nablus on March 23, 2020, to prevent coronavirus spread. Photo by Nasser Ishtayeh/Flash90 *** Local Caption *** וירוס קורונה מגפה סין שדה תעופה שכם סגר צבא שוטרים

L’Autorité palestinienne reprend sa coopération en matière de sécurité avec Israël

Un responsable palestinien a déclaré que «  les relations avec Israël seront renouvelées comme avant  » après que Jérusalem ait signalé à Ramallah qu’elle était prête à revenir au statu quo ante

Elior Levy,Itamar Eichner|
Mis à jour: 11.17.20, 20:09
L’Autorité palestinienne (AP) a repris mardi la sécurité et la coordination civile avec Israël, six mois après (19 mai) que le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a annoncé la cessation des liens avec l’État juif, en raison de ses intentions désormais différées d’appliquer la souveraineté sur les implantations de Judée-Samarie-Cisjordanie.
Hussein al-Sheikh, qui était à la tête de l’Autorité générale des affaires civiles de l’Autorité palestinienne depuis 2013, a déclaré que les relations se sont rétablies une fois qu’Israël a signalé aux Palestiniens qu’il était prêt à revenir au statu quo ante.

Un membre des forces de sécurité palestiniennes contrôle les voitures entrant dans la ville de Cisjordanie d'Hébron

Un membre des forces de sécurité palestiniennes contrôle les voitures entrant dans la ville de Cisjordanie d’Hébron
( Photo: AFP )
<< Dans le contexte des contacts pris par le président [Mahmoud Abbas] concernant l’engagement d’Israël à l’égard des accords signés avec nous, et sur la base des messages officiels écrits que nous avons reçus, qui prouvent l’engagement d’Israël à cet égard, les relations avec Israël seront renouvelées comme elles étaient auparavant « a dit al-Sheikh.
Israël et les Palestiniens ont repris leurs contacts pour relancer les relations ces dernières semaines, la partie israélienne, dirigée par la liaison militaire avec les Palestiniens, orchestrée par le major général Kamil Abu Rokon, et, la partie palestinienne dirigée par Hussein a-Sheikh et d’autres hauts responsables.
Le major général Kamil Abu Rokon
Les Palestiniens ont envoyé une lettre à Israël concernant leur engagement renouvelé envers les accords précédents, et le général de division Abu Rokon continuera à diriger les pourparlers jusqu’à ce que les parties signent un accord officiel.
Depuis que l’Autorité palestinienne a rompu ses contacts avec l’État juif en mai, Ramallah a refusé d’accepter les impôts que Jérusalem collectait en son nom, saignant les coffres de l’autorité et justifiant des réductions de salaire douloureuses pour des dizaines de milliers de fonctionnaires du gouvernement palestinien.

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas
( Photo: AFP )
En outre, l’Autorité palestinienne a refusé d’accepter toute aide israélienne pour faire face à sa lutte contre la pandémie COVID-19.
Le nouvel état des choses entre Israël et les Palestiniens fait suite à la victoire projetée de Joe Biden sur le président sortant Donald Trump aux élections américaines.
On s’attend à ce que le politicien démocrate vétéran se détourne de la politique du président républicain, que les Palestiniens jugent belliciste, et promeuve une approche similaire à celle menée par le prédécesseur de Trump, Barack Obama, dans l’administration de laquelle Biden a été vice-président.
Cette décision intervient alors que les principales factions palestiniennes – l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) qui dirige la Cisjordanie et le groupe terroriste islamiste radical du Hamas qui dirige la bande de Gaza – tiennent des pourparlers de réconciliation au Caire, en Égypte, et elle pourrait conduire à un nouvel échec des négociations inter-palestiniennes.

בני גנץ במליאה לקראת אישור הנורמליזציה עם בחריין בכנסת

Ministre de la Défense Benny Gantz
( Photo: Oren Ben Hakoun )
Les responsables israéliens ont salué l’annonce de l’Autorité palestinienne et ont déclaré que des représentants des deux côtés se rencontreraient bientôt.
« Nous y travaillons depuis plusieurs semaines maintenant », ont-ils déclaré. « Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a envoyé des messages très clairs aux Palestiniens lors de ses réunions avec les ambassadeurs de l’UE, indiquant qu’il souhaite que la coordination reprenne. Il y avait également des relations secrets entre COGAT et ses homologues palestiniens. »
Le Hamas a fermement dénoncé cette annonce, affirmant que « l’Autorité [palestinienne] a, par cette mesure, mis de côté toutes ses valeurs et principes nationaux, ainsi que le résultat de la rencontre historique entre le Hamas et les dirigeants du Fatah ».
Le groupe terroriste a également appelé Ramallah à revenir sur son annonce, affirmant que « la seule chose qui libérera nos terres, défendra nos droits et expulsera l’occupation est une véritable solidarité nationale ».

1 COMMENTAIRE

  1. Intéressant.
    On aurait pu croire qu’ils attendraient bien sagement que l’administration « Biden »… Ou plutôt Harris, prenne la direction des opérations, mais, semble-t-il, quelque chose les aura convaincu que peut-être, ce ne sera pas le cas.
    On verra bien… 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.