fbpx
Accueil Dépêches La France médiatique propage sans preuves la rumeur sur Ulcan

La France médiatique propage sans preuves la rumeur sur Ulcan

23 vues
0

Par ses procédés d’accusations sans preuves, son mépris de la présomption d’innocence avant toute investigation, l’inquisition médiatique met à jour sa façon d’être générale face au présumé « conflit palestino-israélien »…

Journalistes victimes de canulars malveillants : le hacker Ulcan nie toute implication

Grégory Chelli a assuré, jeudi, n’être « pas responsable » des appels malveillants qui ont provoqué des interventions policières chez plusieurs journalistes, dont Daniel Schneidermann.

Le hacker Grégory Chelli, "Ulcan", dans un reportage de France 2 diffusé le 25 septembre 2014.
Le hacker Grégory Chelli, « Ulcan », dans un reportage de France 2 diffusé le 25 septembre 2014. ( FRANCE 2 / FRANCETV INFO)

« Je les soutiens, mais ce n’est pas moi. » Le hacker franco-israélien Ulcan a nié, jeudi 18 juin, toute responsabilité dans les canulars téléphoniques qui ont entraîné l’intervention de policiers aux domiciles de plusieurs journalistes parisiens. « Tous les journaux m’accusent sans avoir aucune preuve. Je ne suis responsable d’aucune de ces actions », a-t-il assuré au site de la chaîne israélienne i24news.

« Je sais d’où ça vient, mais je ne suis pas responsable, indique Grégory Chelli. Ce sont des gens qui agissent sans mon aval. Je les connais par internet, ils ont copié mes méthodes. » Il laisse entendre que ces actions sont menées depuis la France, affirmant qu’il est « strictement impossible pour un particulier de prendre le contrôle d’une ligne téléphonique en France depuis Israël et de répondre à un appel ».

« La police sait que je ne suis pas responsable »

Une enquête préliminaire a été ouverte, jeudi, par le parquet de Paris, après des plaintes déposées par plusieurs victimes, dont le fondateur d’Arrêt sur images, Daniel Schneidermann, le cofondateur de Rue89, Pierre Haski, et le directeur de l’hebdomadaire Politis, Denis Sieffert. Plusieurs victimes soupçonnent Ulcan d’être à l’origine des appels malveillants.

« La police a les enregistrements des voix des personnes qui ont téléphoné,rétorque le hacker. La police sait parfaitement que je ne suis pas responsable. Il est donc sidérant de voir que les autorités laissent la rumeur se propager. » Grégory Chelli nie par ailleurs avoir menacé de mort le patron d’Orange, Stéphane Richard, qui a porté plainte contre X.

Par Francetv info

Mis à jour le , publié le

francetvinfo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.