La FIFA et Israël discutent pour coorganiser une Coupe du monde avec les Émirats en 2030

Présent à Jérusalem à l’occasion d’un colloque, le président de la FIFA Gianni Infantino a discuté avec le Premier ministre d’Israël sur la possibilité d’accueillir la Coupe du monde 2030 avec les Émirats arabes unis et d’autres pays voisins.

Le président de la Fédération internationale de football (FIFA) Gianni Infantino a évoqué l’hypothèse d’une Coupe du monde coorganisée par Israël, les Émirats arabes unis et un ensemble d’autres pays voisins, à l’occasion d’un colloque à Jérusalem ce mercredi.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a indiqué, dans un bref communiqué, que le patron de l’instance mondiale du football, avait « lancé l’idée qu’Israël puisse accueillir la Coupe du monde 2030 avec d’autres pays de la région menés par les Émirats arabes unis », lors d’échanges entre les deux hommes.

« Je pense que coorganiser la Coupe du monde est l’avenir et donc pourquoi ne pas en rêver et y penser. » Gianni Infantino, président de la FIFA.

« Je pense que coorganiser est l’avenir et donc pourquoi ne pas en rêver et y penser, que ce soit au niveau senior, junior, pour les hommes ou les femmes, parce que la Coupe du monde de la FIFA a cette magie unique de rassembler et d’unir les gens », a de son côté répondu Gianni Infantino, quand on lui a demandé si Israël pourrait un jour coorganiser l’évènement avec des pays de la région.

Le président de la FIFA, en déplacement en Israël, s’exprimait lors d’un colloque organisé par le Jérusalem Post, et a rappelé « l’accord historique » conclu entre la Fédération israélienne de football et la fédération des Émirats arabes unis, selon un communiqué de la FIFA.

Les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et le Maroc ont normalisé en 2020 leurs relations avec Israël, sous l’impulsion du président américain de l’époque, Donald Trump et de son gendre, Jared Kushner, architecte de cette stratégie.

Lors de son intervention au colloque, M. Infantino a souligné à quel point la Coupe du monde est devenue « un énorme événement et pas juste un rendez-vous sportif », qui suppose de vendre 3 à 4 millions de billets, de recevoir 1,5 à 2 millions de visiteurs et qui est regardé par 4 milliards de téléspectateurs. « Il a réitéré l’idée que la FIFA veut mettre le football au service de la société, de faire vraiment une différence en apportant sa contribution, là où c’est possible, à la paix et la stabilité dans la région », selon le communiqué de la FIFA.

Des propos qui vont dans le sens du projet de la Fédération internationale, qui souhaite instaurer une Coupe du monde tous les deux ans.

mis à jour le 13 octobre 2021 à 17h51

www.lequipe.fr

 

Israël envisage d’accueillir la Coupe du monde de football 2030

Le Premier ministre Naftali Bennett a rencontré mardi le président de la FIFA Gianni Infantino pour discuter de la possibilité qu’Israël accueille les matches disputés dans le cadre de la Coupe du monde 2030, ainsi que d’autres États de la région, comme les Émirats arabes unis, ont rapporté les médias israéliens.

La réunion a également réuni d’anciens hauts responsables de l’administration américaine, dont l’ancien secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et l’ancien ambassadeur américain en Israël David Friedman, a indiqué le bureau du Premier ministre.

Infantino, qui visite Israël et rencontre le Premier ministre à Jérusalem, a déclaré que l’instance dirigeante du football mondial était intéressée à étendre les tournois masculins et féminins en événements annuels, qu’Israël pourrait potentiellement co-organiser.

La FIFA organise la Coupe du monde – le plus grand tournoi sportif au monde – tous les quatre ans. La Coupe du monde en 2022 sera accueillie par le Qatar, et celle en 2026 par les trois pays nord-américains, c’est-à-dire les États-Unis, le Canada et le Mexique.

S’exprimant lundi lors de l’ouverture du Centre Friedman pour la paix par la force au Musée de la tolérance à Jérusalem, Infantino a déclaré que les accords d’Abraham – les accords de normalisation négociés par les États-Unis qu’Israël a signé l’année dernière avec les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et Maroc – ils pourraient demander à l’Etat juif d’organiser des tournois de football de la FIFA.

« Pourquoi ne pouvons-nous pas rêver de la Coupe du monde en Israël et chez ses voisins ? », a-t-il demandé.  » Avec les accords abrahamiques, pourquoi n’allons-nous pas le faire ici, en Israël, avec ses voisins du Moyen-Orient et les Palestiniens ? «

Fondée en 1904, la Fédération internationale de football associée comprend actuellement 211 associations nationales de football.

La Coupe du Monde de la FIFA est également considérée comme la plate-forme marketing la plus efficace au monde, atteignant des millions de personnes dans plus de 200 pays. Les sponsors de premier plan de l’instance dirigeante du football comprennent des géants comme Adidas, Coca-Cola, Wanda, Hyundai, Qatar Airways, Budweiser, Vivo, McDonalds et Visa. En 2019, les revenus de la FIFA étaient estimés à 766 millions de dollars.

infos-israel.news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.