Jérusalem: des Juifs échappent de peu à un lynchage (vidéo)

Les affrontements orageux à Jérusalem se sont poursuivis ce soir (de dimanche à lundi), et des dizaines d’émeutiers arabes ont lancé des pierres et des bouteilles sur la police et les forces de police des frontières dans la rue Sultan Suleiman. D’autres émeutiers arabes ont détruit un poste appartenant à la police à l’est de la ville. Des milliers de combattants de la police et de la police des frontières ont été déployés depuis tôt le matin (lundi) dans tout Jérusalem et la vieille ville pour sécuriser les événements et maintenir la paix publique.

Les passagers d’un véhicule ont bien cru que leur dernière heure était arrivée. Alors qu’ils se rendaient en Vieille ville de Jérusalem, leur voiture a été visée près de la Porte des Lions par une pluie de pierres et des blocs de pierres. Le conducteur a tenté de s’éloigner mais a perdu le contrôle du véhicule qui s’est immobilisé sur le trottoir au milieu de la foule de sauvages. L’automobiliste est alors sorti de son véhicule pour tenter de fuir mais les émeutiers arabes sont sont approchés de le voiture sans cacher quelles étaient leurs intentions. Ils ont commencé à frapper les passagers et tenté de les extraire. Par chance, un policier qui était à proximité a alors tenté de le protéger ainsi que les passagers en tirant en l’air et tenant les sauvages à distance. Il a cependant fallu l’arrivée des forces de sécurité qui ont probablement sauvé l’automobiliste et les passagers d’une mort certaine. Le conducteur et les passagers ont cependant été légèrement blessés.

À la suite d’une évaluation de la situation menée ce matin par le commissaire de police Yaakov Shabtai, en coopération avec le commandant du district de Jérusalem, le surintendant Doron Turgeman et tous les responsables de la sécurité, le commissaire a décidé à ce stade de ne pas se rendre dans la région du mont du Temple. La police israélienne a déclaré qu’elle « continuera à autoriser la liberté de culte mais n’autorisera pas les troubles ».

Pendant ce temps, des porte-parole de la police ont déclaré: << Récemment, des centaines d’émeutiers ont commencé à lancer des pierres sur la porte de Mughrabi. Suite à cela, le commissaire, R ‘Yaakov Shabtai, a ordonné aux forces de police stationnées sur le site d’entrer dans le mont du Temple et de repousser les émeutiers, en utilisant signifie se disperser. « Manifestations. Les forces de police israéliennes continuent à y opérer. » D’une manière ou d’une autre, le député Itamar Ben-Gvir a été documenté à l’entrée du Mont du Temple: « Ne me cherchez pas à la Knesset cette semaine, je n’obtiens aucun vote. »

Des dizaines de milliers de fidèles arabes ont passé la nuit dans la mosquée al-Aqsa, selon les rapports, les Arabes sur le Mont du Temple se préparent à de graves affrontements. Entre autres choses, des dépôts de pierre ont été vus à al-Aqsa, ainsi que des préparatifs pour bloquer les portes au cas où la police pénétrerait sur le mont du Temple.

Le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zohri, a déclaré à Israël: « Ce qui se passe dans la mosquée Al-Aqsa est un véritable massacre et des crimes de guerre, et nous appelons tout notre peuple à descendre dans la rue et à affronter l’occupation, et ces crimes auront des conséquences.  »

Avec LPH  par Shraga Blum mai 10, 2021 et infos-israel.news

1 COMMENTAIRE

  1. Pour le conducteur qui porte la kippa, il valait mieux avoir une arme automatique et plusieurs chargeurs dans la voiture, et arroser les assaillants. Les squatters arabes ne comprennent que le langage de la force et cela leur aurait fait passer l’envie d’attaquer les Juifs.
    Cela s’appelle la dissuasion. Malheureusement, les Juifs, même sur leur propre terre, ont toujours la haine de soi et se laissent massacrer comme dans l’Europe antijuive, notamment par les nazis. Rahem.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.