En cas de guerre, Israël détruira toutes les infrastructures du Hezbollah au Liban-Sud, menace un commandant.

En cas de guerre, Israël détruira toutes les infrastructures du Hezbollah au Liban-Sud, menace un commandant

Cette photo prise depuis le côté libanais montre une barrière qui sépare le Sud libanais du nord d’Israël. Photo d’archives AFPA

Le commandant responsable de la frontière nord d’Israël, Amir Baram, a menacé mardi qu’en cas de guerre contre le Liban, Israël détruira toutes les infrastructures utilisées par le Hezbollah au Liban-Sud, selon des propos rapportés par le porte-parole arabophone de l’armée israélienne, Avichay Adraee, sur Twitter. « Nous détruirons toutes les infrastructures et il ne restera aucune pierre ! Tel sera le sort de toutes les installations dans les villages ou les villes utilisées par cette armée terroriste », a déclaré le général Baram en évoquant une « augmentation, au cours de la période écoulée, des avant-postes » du Hezbollah dans les villages frontaliers du Liban-Sud. « Nous traquons les membres actifs du Hezbollah à la frontière (…) ils paieront le prix, eux et ceux qui les ont envoyés, leur communauté aussi ainsi que le village qui leur permet de l’utiliser comme une base militaire pour le terrorisme ». Et de lancer : « Il semble que le Liban restera dans le dépotoir du Hezbollah et l’Iran (…) Et nous, l’armée, continuerons à œuvrer en Syrie et au Liban, que ce soit en assurant la sécurité quotidienne ou par le biais d’une bataille cachée afin de saper tous les efforts terroristes ».
Ces déclarations interviennent après l’arrivée d’une plateforme gazière au cours du week-end écoulé sur le champ disputé de Karish, situé au large d’Israël. Le président du Parlement libanais, Nabih Berry, avait annoncé plus tôt dans la journée que l’émissaire américain Amos Hochstein est attendu à Beyrouth « dimanche ou lundi », alors que les autorités libanaises l’ont invité à s’y rendre pour discuter du différend avec Israël au sujet de la délimitation de la frontière maritime. Le porte-parole de la diplomatie américaine, Ned Price, avait affirmé la veille qu’aucune visite de l’émissaire américain n’est prévue pour le moment.
En 2006, Israël et le Hezbollah s’étaient affrontés entre les mois de juillet et d’août. Ce conflit de 33 jours avait commencé par une attaque d’envergure lancée le 12 juillet 2006 par le parti chiite pro-iranien pour enlever des soldats israéliens. Plus de 1.200 Libanais ont été tués, principalement des civils. Les Israéliens ont eu 160 morts, en majorité des militaires. Le Liban est toujours techniquement en état de guerre avec Israël, et plusieurs incidents, tensions et violations des espaces aériens des deux pays se produisent régulièrement.

JForum AFP

4 Commentaires

  1. Je me souviens il y a belle lurette que le fils du Shah lançait un appel aux Juifs pour débarrasser l’Iran des Hesbollah, .j’ai lu les mémoires de la Chabanou, cette femme admirable allait dans les campagnes de son pays pour éduquer les femmes iraniennes. Ses mémoires ne sont plus rééditées malheureusement. Je ne crois pas que le Shah était vraiment un tyran, il voulait moderniser trop rapidement peut-etre son pays. L’Iran est un pays immense, et ce stupide Micron n’est pas capable de mettre de l’ordre, changeant à chaque discours vide de sens. Il fait tournoyer les éoliennes » chaque jour. Il brasse tellement d’idées (du vent) que l’Europe entière pourrait bénéficier de vent sans avoir besoin d’éoliennes.
    ceci dit, j’apprécie beaucoup la demande à l’aide du fils du Shah en Israel, qui s’en souvient ? Il vivait aux USA et j’ai été choquée que TOUS LES AMIS du Shah ont abandonné cet homme (il y a de vrais tyrans, protégés par nous)et plus dramatique, il allait mourir d’un cancer…… Où sont les alliés, les amis « quand tout va bien » !!!!!!!!!!

  2. La question que tout le mon,de se pose :

     » Qui dirige le Liban  » ?

    Et seul Israël pourrait le sauver à condition qu’il soit à ses côté pour détruire le Hezbollah en cas de guerre .

    Et qu’il cesse de tergiverser avec les frontiéres maritimes dés qu’Israël trouve du pétrole .

    Le Liban a le choix sa destruction ou sa survie .

  3. Les libanais épris de liberté doivent cesser leur collaboration idiote avec les terroristes islamistes du Hezbollah les lèches babouches de l’Iran , sinon le Liban qui n’existe plus actuellement comme pays indépendant , sera effacé de la carte il retournera a l’âge de pierres ….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.