Le président israélien achève sa visite par une prière à la grande synagogue d’Istanbul

Le président israélien achève sa visite par une prière à la grande synagogue d'Istanbul

Le président israélien Isaac Herzog (c), le 10 mars 2022 à la grande synagogue Neve Shalom d’Istanbul. Photo Yasin AKGUL / AFP

Le président israélien Isaac Herzog a rendu visite jeudi à la communauté juive de Turquie, à Istanbul, au lendemain d’une rencontre avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan qualifiée de « tournant » dans les relations entre les deux pays.

M. Herzog, premier chef d’Etat israélien à se rendre en Turquie depuis 2007, a participé à une prière avec les représentants de la communauté pour notamment « la Turquie et le président Erdogan », à la grande synagogue Neve Shalom d’Istanbul dans le quartier historique de Galata.
« Le processus [la visite et les discussions avec M. Erdogan, NDLR] est sans illusions, mais il reflète nos intérêts stratégiques et bilatéraux », a glissé M. Herzog à des journalistes avant de gagner l’édifice.
« Nous ne serons pas d’accord sur tout (…) Mais nous aspirons à résoudre nos désaccords dans le respect mutuel et la bonne volonté », avait-il dit mercredi lors d’une conférence de presse commune avec M. Erdogan.

La synagogue Neve Shalom, qui abrite aussi un musée du patrimoine juif, est un lieu symbolique fort pour la communauté juive qui y célèbre les mariages et tous les événements marquants. Une « synagogue particulière qui a souffert par le passé », a remarqué le président Herzog, évoquant les attentats qui l’ont visée en 1986 (22 morts), 1992 (un blessé) et 2003.

Le 15 novembre 2003, des véhicules remplis d’explosifs ont visé deux synagogues d’Istanbul, Neve Shalom et Beth Israel, faisant 30 morts et plus de 300 blessés. Les attentats avaient été revendiqués par une cellule turque d’el-Qaëda.

Sous l’Empire ottoman, Istanbul, alors Constantinople, avait accueilli de nombreux Juifs chassés d’Espagne en 1492 qui y avaient trouvé un refuge paisible et y fondèrent parfois de prospères dynasties, jusqu’aux années 1930 où ils furent victimes de lois discriminatoires et de pogroms. Ces « 500 Ans » de vie commune sont souvent mis en avant par les autorités turques, bien que le statut des Juifs turcs ait été parfois moins égalitaire que vanté.

15.000 juifs environ vivent aujourd’hui en Turquie, la plupart à Istanbul, contre 200.000 au début du XXe siècle.

Dans un communiqué, l’Alliance des Rabbins de pays musulmans s’est félicitée de la venue du président Herzog en Turquie et de sa rencontre la veille avec le président Erdogan, un « moyen de préserver la paix régionale, de promouvoir la tolérance et la compréhension mutuelle ».

AFP www.lorientlejour.com
Yasin AKGUL / AFPLe président israélien Isaac Herzog (C) assiste à une cérémonie à la synagogue Neve Shalom à Istanbul, le 10 mars 2022, lors d’une visite d’État en Turquie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.