Jewish Youth from all over the world participating in the March of the Living visit the Auschwitz concentration camp, in Poland, as Israel marks annual Holocaust Memorial Day, on May 1, 2019. "The March of the Living" is an annual educational program that brings students from all over the world to Poland, to learn more and closely about the Holocaust. Photo by Yossi Zeliger/Flash90 *** Local Caption *** ??? ????? ????? ???? ????? ???? ????? ???? ????? ???????

Hommage aux victimes de la Shoah à Auschwitz (vidéo)

Des milliers de personnes participent à la Marche des vivants à Auschwitz après deux ans d’interruption pour cause de pandémie

Des personnes participant à la Marche des vivants visitent le camp de concentration d'Auschwitz en Pologne, alors qu'Israël marque la journée annuelle de commémoration de l'Holocauste, le 1er mai 2019.Yossi Zeliger/Flash90 Des personnes participant à la Marche des vivants visitent le camp de concentration d’Auschwitz en Pologne, alors qu’Israël marque la journée annuelle de commémoration de l’Holocauste, le 1er mai 2019.

Plusieurs milliers de personnes ont participé jeudi à la traditionnelle Marche des vivants sur le site de l’ancien camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau en Pologne, pour ce qui constitue l’un des plus grands événements annuels de commémoration de la Shoah au monde.

Le rassemblement a réuni cette année beaucoup de participants que les éditions précédentes, après une interruption de deux ans due à la pandémie de Covid. Les années précédentes, les participants se comptaient par dizaines de milliers, alors que seules 2.500 personnes étaient présentes jeudi.

Emmenés par huit survivants de la Shoah et par le président polonais Andrzej Duda, les participants juifs et non-juifs issus de 25 pays différents se sont rassemblés pour rendre hommage à la mémoire des six millions de victimes juives des nazis à l’occasion de Yom Hashoah.

Cette marche de 3,2 kilomètres commence sous le portail d’Auschwitz, où figure le célèbre slogan « Arbeit Macht Frei » (en allemand, « Le travail vous rendra libre »), pour s’achever à Birkenau, le plus grand site d’extermination massive mis en place par le régime nazi en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Certains survivants ont déclaré qu’ils pensaient que cette année pourrait être la dernière fois qu’ils pourraient assister à l’événement, en raison de leur âge avancé.

« Nous ne devons jamais oublier ce qui s’est passé pendant l’Holocauste. Je n’oublierai ni ne pardonnerai jamais le meurtre de ma mère, du reste de ma famille ou le meurtre de six millions de Juifs et de millions d’autres personnes assassinées par les Allemands « , a déclaré le survivant Edward Mosberg.

« Comment pourrais-je oublier ou pardonner les barbares qui ont assassiné ma famille à Auschwitz, Birkenau et Treblinka ? Nous n’oublierons pas. Peut-être que seuls les morts peuvent pardonner, mais tant que je vivrai, il est de mon devoir de raconter ce qui est arrivé à ma famille et à six millions de Juifs », a-t-il ajouté.

Pour la première fois, la marche comprenait également une délégation officielle des Émirats arabes unis. Des délégués venus de Syrie, du Liban, d’Arabie saoudite, de Jordanie, d’Égypte, du Maroc et de Turquie étaient également sur place.

Plus de 1,1 million de personnes ont été assassinées par les nazis et leurs sbires à Auschwitz. La plupart des personnes tuées étaient des Juifs, mais les victimes comprenaient également des Polonais, des Roms, ou encore des prisonniers de guerre soviétiques.

Lors de l’événement, le président polonais Andrzej Duda a dénoncé la guerre de la Russie contre l’Ukraine, alors qu’un certain nombre de réfugiés ukrainiens figuraient parmi les participants.

« Nous sommes ici pour montrer que chaque nation a un droit sacré à la vie, a un droit sacré de cultiver ses traditions, a un droit sacré de se développer », a-t-il déclaré.

« Nous sommes ici pour montrer que si, pendant la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne nazie a réussi à rayer mon pays de la carte, à l’effacer et à assassiner des Polonais, y compris des Juifs polonais, nous ne permettrons plus jamais qu’une telle chose se produise », a-t-il déclaré.

« Nous sommes également ici pour montrer qu’il n’y a absolument aucun consentement à la tentative de prendre la liberté et de tuer la nation ukrainienne en toute impunité, comme cela se passe aujourd’hui dans les territoires occupés de l’Ukraine », a-t-il déclaré.

i24NEWS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.