Haftara TSaV: “Le droit et la justice sur la terre! ” (Jérémie)

0
205

HAFTARA “TSAV” (Jeremie) AVEC MICHAEL LAUSTRIAT ET RONY AKRICH par Guitel Benishay

Une Haftara tirée du livre de Jérémie et porteuse d’une prophétie prémonitoire pour la future destruction.

Elle commence par une expression de ‘frustration’ divine face aux sacrifices des Judéens, ils sont sans aucune signification.

Nul n’obéit, nul ne suit ses commandements. Jérémie affirme que le peuple d’Israël pêche depuis le jour où Dieu l’a délivré de l’esclavage en Égypte.

Il leur envoya d’innombrables prophètes pour les exhorter à se repentir, mais cela n’a servi à rien: « mais ils ne m’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille; ils ont raidi leur nuque, ils ont fait pis que leurs pères. » (Jérémie 7:26).

À travers Jérémie, Dieu demande aux gens de s’endeuiller: tondre ses cheveux et se lamenter dans les collines – parce que Dieu les a répudiés.

Quelle est la raison de la colère de Dieu? Les mauvais comportement, les mauvaises attitudes et conduites, leurs manières idolâtres. Ils ont construit des sanctuaires pour les sacrifices d’enfants à Topheth et dans la vallée de Ben-Hinnom.

Dieu prévient que la punition sera infligée dans ces mêmes lieux de péché. La vallée de Ben-Hinnom sera renommée la vallée de l’abattage et les cadavres abandonnés rempliront Topheth, où ils deviendront une nourriture pour les oiseaux et les animaux.

Dans une inversion du verset souvent cité (et souvent chanté) sur les temps heureux et prospères à Jérusalem, Jérémie promet: « Et je ferai disparaître des villes de Juda et des rues de Jérusalem les cris de joie et les chants d’allégresse, la voix du fiancé et la voix de la fiancée, car ce pays sera devenu un désert. » (Jérémie 7:34).

Jérémie continue à décrire comment les cadavres des Judéens seront profanés. Les ossements des rois de Juda, ses officiers, ses prêtres, ses prophètes et tous ses habitants seront mis au jour et exposés aux éléments.

Mais les pires souffrances seront gardées pour les vivants: «La mort sera préférable à la vie pour tout ce qui reste de ce peuple mécréant» (Jérémie 8: 3).

À la fin d’une telle haftara, il est courant d’ajouter quelques versets de consolation à la fin, afin de ne pas laisser le lecteur plonger dans la déprime.

Cette semaine, après avoir entendu parler de la destruction en réserve pour les Judéens, nous passons au chapitre suivant de Jérémie et lisons des paroles poétiques sur la dévotion à Dieu et sa bonté.

Ainsi parle l’Eternel: “Que le sage ne se glorifie pas de sa sagesse, que le vaillant ne se glorifie pas de sa vaillance, que le riche ne se glorifie pas de sa richesse! Que celui qui se glorifie se glorifie uniquement de ceci: d’être assez intelligent pour me comprendre et savoir que je suis l’Eternel, exerçant la bonté, le droit et la justice sur la terre, que ce sont ces choses-là auxquelles je prends plaisir”, dit l’Eternel (Jérémie 9: 22-23).

Dieu agit avec bienveillance, justice et équité, ajoute Jérémie. Ce sont ses véritables mesures.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.