Les Juifs/Les Noirs en France : Francky Perez

 

Francky Perez, musicien franco-juif, installé à Melrose (USA), nous met en garde contre les dérives, pour l’instant, cantonnées aux Etats-Unis et au Canada, de l’ethnicisation et de la ghettoïsation des commerces dans les quartiers des villes américaines. Elle résulte, pour partie, d’une tentative de prévenir toute atteinte aux biens d’une communauté particulière, lors des situations d’émeutes. En un mot : « Allez casser ailleurs, chez le voisin, Blanc, Jaune ou Juif, mais pas chez nous : nous sommes de votre côté! ». Et, de l’autre, d’une revendication de soutien aux seuls Noirs en colère, dans un geste de séparation du reste de la collectivité nord-américaine.

L’image inversée renvoie aux temps de la persécution des commerçants juifs dans le Troisième ReiCH, et par opposition, affirme la force économique des Noirs auto-ségrégés ou insularisés dans le grand ensemble d’un capitalisme américain » qui serait sous la domination des Juifs (d’Amérique) et des Blancs (WASP, ou le Juif considéré comme tout en haut de la chaîne alimentaire, pointé du doigt par la fameuse convergence des luttes ou « intersectionnalité »).

Ce mouvement prend racine, dans le clivage entre les messages du Dr Martin Luther King et des groupes violents comme Malcolm X, les Black Panthers ou Angela Davis, les seconds s’affirmant comme la seule continuation possible, par la violence, du premier, non-violent, car assassiné (justification par le Martyre, comme on le voit ensuite, à chaque situation mise en exergue, y compris de délinquants avérés comme prioritairement « victimes de racisme »).

Donc l’Amérique doit régler les comptes de son histoire avec elle-même. Contrairement à ce qu’essaient d’importer les groupes marxisto-racialistes comme le Comité Traoré, en tête d’affiche, les Indigènes de la République ou la « France Insoumise » de Mélenchon en arrière-plan, à grand renfort de BDS récupérateur en deuxième ligne, chaque société a eu son rapport particulier au racisme, à l’antisémitisme ou aux apports et méfaits de la colonisation, à la nécessité ou à la brutalité excessive de la répression, en diverses parties du monde. Toute situation ne se vaut pas, partout, tout le temps.

Les deux modèles, communautaire, dans le système anglo-saxon, universaliste et laïc dans la république française, tendent à se mixer, voire le second à s’effacer au profit de l’autre… Il faut juste être bien conscient des valeurs non-négociables que nous voulons conserver et imposer, comme celles qui mènent à une plus grande équité de principe, contre le culte de la conflictualisation, de la violence gratuite et du chaos…

Vidéo de Francky Perez,

Commentaire : Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.