Iranians chant slogans as they march in support of the government near the Imam Khomeini grand mosque in the capital Tehran on December 30, 2017. Tens of thousands of regime supporters marched in cities across Iran in a show of strength for the regime after two days of angry protests directed against the country's religious rulers. / AFP PHOTO / TASNIM NEWS / HAMED MALEKPOUR

Des dizaines de milliers de manifestants pro-régime se sont rassemblés ce mercredi 3 janvier dans plusieurs villes d’Iran pour condamner les “troubles” qui ont agité le pays ces derniers jours, selon des images diffusées en direct par la télévision d’Etat.

 Munis de pancartes dénonçant les “fauteurs de troubles”, les manifestants ont scandé des slogans en faveur du guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, mais aussi “mort à l’Amérique”, “mort à Israël” et “mort aux Monafegh”, terme qui désigne les Moudjahidines du peuple dans la bouche des autorités.

La télévision diffuse en direct des images de manifestations massives dans les villes d’Ahvaz, Arak, Ilam, Gorgan, et Kermanshah notamment.

Ces derniers jours, l’Iran a été le théâtre de manifestations contre les difficultés économiques et le pouvoir. Au total, 21 personnes ont été tuées dans des violences depuis le début de ces protestations le 28 décembre à Machhad (nord-est).

“Petite minorité”

Le président Hassan Rohani avait qualifié de “petite minorité” les fauteurs de troubles en ajoutant que le peuple allait leur répondre. Il avait ajouté que le pouvoir allait, si nécessaire, mobiliser des millions de personnes pour faire cesser les violences.

Les manifestations de mercredi matin interviennent après une nuit calme dans la capitale Téhéran, qui avait connu de petites manifestations les trois nuits précédentes, ont rapporté les médias et des responsables. “Aucune information n’a été publiée sur des affrontements ou des arrestations à Téhéran”, a affirmé tard mardi l’agence Ilna, proche des réformateurs.

Toutefois, dans la province d’Ispahan, deux individus ont tiré avec un fusil contre un poste de police devant la préfecture et une banque dans la ville de Lenjan sans faire de victime avant de prendre la fuite, a rapporté le site de la télévision d’Etat.

Lundi soir, plusieurs villes de la province d’Ispahan ont connu des violences qui ont fait neuf morts. Les autorités ont annoncé d’autres arrestations parmi les “meneurs” des troubles dans diverses villes du pays, notamment à Karaj (ouest de Téhéran), Islamabad Gharb ou Kermanshah.

Selon les chiffres publiés par les autorités, 450 personnes ont été arrêtées à Téhéran depuis samedi soir et des centaines d’autres en province.

Le HuffPost avec AFP

2 Commentaires

  1. De l’iranywood à large échelle (les mollahs sont coutumier du fait et savent arroser généreusement leurs affidés pendant que le peuple crève de faim).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.