Nagib Azergui, président de l’UDMF, parti qui soutient « totalement » le terrorisme palestinien contre les civils israéliens a de grandes ambitions en France et a entamé un Tour de France depuis le mois de février, afin d’être fin prêt pour les législatives de 2017. Un scrutin d’enjeu national où son parti compte bien s’illustrer.

« Nous avons poursuivi notre mobilisation sur la région Île-de-France avant de nous rendre dans le département du Nord, d’Eure-et-Loir et très prochainement dans la Vienne, les Alpes-Maritimes, le Rhône, les Bouches-du-Rhône et les départements d’Outre-Mer », précise le président de l’UDMF.

« Je crois dur comme fer dans le projet politique alternatif que nous incarnons et portons, compte tenu de la défiance généralisée envers les hommes politiques. Il ne faut pas déserter le terrain, mais l’investir pleinement au contraire, en assumant notre islamité qui est tout à fait compatible avec l’attachement aux valeurs républicaines et à la laïcité », affirme Nagib Azergui. La France de demain?

Pour rappel, voici l’un des discours du parti concernant Israël:

coolamnews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.