Un fugitif recherché pour une attaque antisémite brutale contre un couple juif français en 2014 à Créteil arrêté en Algérie

avatarpar Ben Cohen

Les manifestants se rassemblent à Paris contre l’antisémitisme en France en mars 2018. Photo: Reuters / Gonzalo Fuentes.

Un fugitif condamné à 16 ans d’emprisonnement par un tribunal français pour son rôle dans une attaque antisémite effrayante contre un jeune couple juif à Paris en 2014 a été arrêté en Algérie le mois dernier, selon des sources de renseignements français.

L’homme – Houssame Hatri, 24 ans, de double nationalité franco-algérienne – a été placé en garde à vue par la police algérienne dans la ville de Maghnia, dans le nord-ouest du pays, le 23 juillet.

Hatri s’était évadé de France avant que sa condamnation ne soit prononcée en juillet 2018, à l’issue d’un procès au cours duquel les détails déchirants de l’attentat contre le domicile d’un couple juif dans le quartier de Créteil à Paris ont été exposés au tribunal.

Les deux complices de Hatri dans l’attaque, Abdou Salam Koita et Ladje Haidara, ont été respectivement condamnées à huit et 13 ans de prison.

Selon les rapports de l’agence de presse française mercredi matin, Hatri a été retrouvé en Algérie en janvier de cette année par des agents de la BNRF, l’agence de sécurité française chargée de chasser les fugitifs.

La BNRF est censée avoir surveillé les appels téléphoniques et les communications en ligne de Hatri avec ses amis et associés en France. La police algérienne aurait suivi Hatri pendant quatre mois avant son arrestation en juillet.

L’agression brutale contre le jeune couple, incomplètement nommé et pour cause dans la presse française comme Jonathan B., 21 ans, et Laurine C., 19 ans, s’est produite le matin du 1er décembre 2014. S’attendant à une livraison de courrier, Jonathan a ouvert la porte de l’appartement et Hatri, Koita et Haidara ont fait irruption. Au cours des 90 minutes qui ont suivi, les trois hommes cagoulés ont soumis le couple à une attaque violente et humiliante ponctuée par de fréquentes références agressives à leur statut de Juifs.

Le couple a été ligoté et violemment battu, un membre du gang ayant forcé l’intrusion d’un fusil à canon scié dans la bouche de Jonathan, lui cassant les dents.

Insistant sur le fait que «les Juifs ne gardent pas d’argent à la banque» et «nous savons que votre père est juif», les trois hommes ont exigé de savoir où la famille gardait une réserve d’argent.

Ils ont détruit l’appartement, Hatri s’efforçant de détruire les nombreux objets et symboles religieux juifs exposés alors qu’il plaisantait sur le fait de «gazer» ses victimes.

À un moment donné pendant l’épreuve, Hatri a plaqué Jonathan au sol et a appuyé des couteaux sur son dos, lui disant: «C’est pour mes frères en Palestine.» Laurine a ensuite été emmenée de force dans une pièce séparée de l’appartement, où elle a été violée par l’un des membres du gang.

Bien que l’attaque contre le couple ait été l’un des nombreux outrages (une quinzaine uniquement en France, tous commis par des Arabo-Musulmans et des Musulmans Africains) dans lesquels les Juifs français ont été la cible d’une violence extrême, entraînant souvent la mort, au cours des 20 dernières années, leur expérience choquante a résonné auprès du grand public, le ministre de l’Intérieur de l’époque Bernard Cazeneuve déclarant que la lutte contre l’antisémitisme était devenue une «cause nationale» pour son gouvernement (????? Plusieurs affaires ont donné cours à des non-lieux extrêmement choquants ou des réflexes policiers de non-intervention  : Affaire Sarah Halimi z’l, etc.).

Hatri ne sera cependant pas extradé vers la France. Selon une source de renseignement anonyme citée par l’ agence de presse AFP, Hatri sera plutôt jugé en Algérie, aux termes d’un accord d’extradition de 2019 entre les deux pays, dans lequel aucun des deux pays n’est contraint de renvoyer ses ressortissants dans l’autre.

Une source du renseignement français aurait exprimé sa confiance dans la volonté de l’Algérie de poursuivre et de condamner Hatri.

«C’est un bon signal des autorités algériennes», a affirmé la source. «Cela envoie un message à de nombreux criminels qui commettent leurs actes en France puis se cachent en Algérie : désormais, ils ne peuvent plus vivre tranquillement.

Fugitive Wanted for Brutal Antisemitic Attack on French Jewish Couple in 2014 Arrested in Algeria

2 Commentaires

  1. C’est à vérifier si les criminels en question sont bien jugé et mis en détention en Algérie ou autres pays arabes, sinon en payer d’autres pour les éliminer…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.