Après l’échec de la tentative israélienne de Bereshit, l’Inde aimerait être le quatrième pays à faire atterrir un engin spatial sur la lune, ce qui n’a été fait que par la Chine, l’ex-Union soviétique et les États-Unis jusqu’ici et planifie une mission pour explorer la région du pôle Sud de la Lune.

La mission Chandrayaan-2, dont le lancement est prévu entre le 9 et le 16 juillet, vise à envoyer un engin spatial sur la lune et à poser un engin et un rover robotisés sur la surface lunaire autour du 6 septembre.

Pour la mission, une fusée transportant l’ensemble des appareils nécessaires à la mission décollera de l’installation de lancement de l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) sur l’île de Sriharikota, qui est située au large de la côte sud-est de l’Inde.

Une fois sur place, le rover se mettra au travail sur la lune pendant deux semaines et parcourra environ 1 300 pieds, a déclaré Kailasavadivoo Sivan, président de l’ISRO, au Times of India.

Il a également déclaré que les trois instruments scientifiques du rover étudieraient le « contenu de la surface lunaire et enverraient des données et des images à la Terre par l’orbiteur dans les 15 minutes ».

Chandrayaan-1, la première mission lunaire de l’Inde, a débuté en octobre 2008 et a envoyé un orbiteur en orbite lunaire qui a été en service jusqu’en août 2009. Au cours de la mission, l’orbiteur a fait le tour de la lune environ 3 400 fois et a contribué à confirmer la présence de glace d’eau sur la surface lunaire.

Si la mission indienne réussit son objectif, l’Inde remporterait-il le concours Google Lunar X Prize, créé en 2007 et les 20 millions de dollars américains destinés à la première équipe capable d’envoyer un robot sur la surface de la Lune ? Si la date initialement fixée (2015) avait été retardée pour correspondre à la mission de Beresheet (mars 2018), il n’en sera pas de même.

En tout état de cause, Israël restera le septième pays à avoir réussi à placer un engin en orbite autour de la lune.

Source : Geek.com & Israël Valley (Un article de Jean Klein pour Israël Valley.)

1 COMMENTAIRE

  1. S’il n’y aura pas de sabotage…
    Car il est à peu près certain qu’un sabotage a eu lieu, probablement informatique, après le départ de la Terre, et quelques minutes avant l’arrivée lunaire.
    Un projet civil n’a pas les moyens de précautions qu’un projet militaire…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.