Conférence Israël-Palestine : le maire de Lyon sollicite la communauté juive

En réaction à l’indignation suscitée par l’organisation d’une table ronde sur les accords d’Oslo, sans représentant israélien, la Ville de Lyon réagit.
C’est la polémique du début de semaine. Mardi 24 janvier, la Ville de Lyon annonce dans un communiqué de presse qu’elle organise une table ronde intitulée, « Regards sur la Palestine », à l’occasion des 30 ans des accords d’Oslo. Signés à la Maison Blanche par l’Autorité palestinienne et l’Etat hébreu en 1993, ils définissent un processus d’autonomie pour les territoires occupés.

Salah Hamouri, figure contestée
La droite lyonnaise et la communauté juive s’indignent. En cause, La présence de Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, emprisonné en Israël entre 2005 et 2011 pour complicité avec le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), classé terroriste par Israël, et pour avoir projeté d’assassiner un rabin, Ovadia Yossef, l’un des leaders du parti religieux d’extrême-droite, Shass.

La ville convie un expert ou représentant choisi par la communauté juive
Ce mercredi, la Ville de Lyon a réagi dans un nouveau communiqué. Elle assure avoir « conscience que ce sujet peut parfois susciter de vives émotions ». Et d’ajouter : « Le maire de Lyon s’est entretenu longuement avec plusieurs instances ou associations représentatives de la communauté juive. Soucieux de respecter les sensibilités de tous […] il leur a proposé de convier autour de la table un spécialiste, expert ou représentant indépendant de leur choix, qui pourra apporter un éclairage complémentaire sur les ‘territoire palestiniens’. »

Source : lyoncapitale.fr

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.