Comment l’islamisme chasse les Juifs de nos quartiers

Un petit désastre français qui annonce le séparatisme

par Kevin Bossuet – 25 février 2021

L’islamisation de pans entiers du territoire national, ainsi que la radicalité d’une importante part de la jeunesse musulmane, chassent les juifs de quartiers entiers. Ces derniers représentent moins de 1% de la population française, mais polariseraient à eux seuls la moitié des actes racistes.

En 2015, le Grand-rabbin de France Haïm Korsia révélait qu’il n’y avait pratiquement plus aucun élève juif dans les écoles du département de la Seine-Saint-Denis. Kevin Bossuet retrace l’histoire de ce petit désastre français.
En octobre dernier, c’est avec effroi et consternation que nous avons appris qu’un professeur d’histoire-géographie, Samuel Paty, avait été lâchement assassiné par un islamiste peu après être sorti de son collège. Oui, c’est avec terreur et écœurement que nous avons appris qu’un enseignant avait été décapité pour avoir tenté de transmettre les valeurs républicaines dans sa salle de classe. A travers ce crime abominable, c’est bien la République dans ses fondements qui a été atteinte, c’est bien la communauté nationale dans son ensemble qui a été poignardée en plein cœur.

A Trappes, les vrais problèmes ont commencé avec l’incendie de la synagogue

Il y a quelques jours, c’était au tour de Didier Lemaire, professeur de philosophie depuis 20 ans à Trappes, d’être la cible des islamistes et de leurs amis, pour avoir osé dénoncer la montée de l’islam politique dans la ville où il enseigne et pour avoir voulu protéger ses élèves de l’emprise du radicalisme religieux. Le témoignage qu’a livré ce hussard noir de la République a permis de comprendre à quel point la question du sort des Juifs en France est au cœur de la problématique inhérente à l’islamisation des banlieues. En effet, comme il l’a très bien expliqué dans les médias, tout aurait commencé à Trappes avec l’incendie d’une synagogue: « J’ai été témoin de la progression d’une emprise communautaire toujours plus forte sur les consciences et sur les corps. L’année de mon arrivée au lycée, la synagogue de Trappes brûlait et les familles juives étaient contraintes de partir. […] Puis ça a été l’exode d’autres populations. Et maintenant, ce sont les musulmans modérés et les athées qui s’en vont. »

Didier Lemaire sur France 3. Image: capture d'écranDidier Lemaire sur France 3. Image: capture d’écran

Dans leur ouvrage La communauté, publié en 2018 chez Albin Michel, qui retrace l’évolution de la ville de Trappes en proie à une islamisation croissante, Ariane Chemin et Raphaëlle Bacqué font le même constat et racontent de quelle manière les Juifs ont progressivement fui cette commune des Yvelines. Elles l’affirment sans ambages : « Depuis la guerre du Golfe, [la communauté juive] rétrécit. Les Juifs ont commencé à prendre peur. »A mort les Juifs », dit un tag à Léo-Lagrange. Les Ouaknine eux-mêmes, intouchables pourtant à Trappes tant ils sont connus, ont déménagé à la Villedieu, un quartier d’Elancourt. Les Zemmour, l’une des plus grandes familles de la ville, de celles qui s’installent à trois, quatre, cinq frères, avec femmes, oncles, enfants, cousins, se sont en allés en Israël. » D’après les deux journalistes, après l’incendie de la synagogue tout serait allé très vite : « Une à une, les autres familles juives de Trappes quittent à leur tour la ville pour s’installer dans des communes plus accueillantes. Une partie trouve refuge à Montigny, l’autre à Maurepas. […] Le boucher est parti, monsieur Ben Yedder, le boulanger, aussi. A Trappes, désormais, il ne reste plus aucun Juif ou presque. »

Cet effrayant état des lieux ne concerne malheureusement pas que Trappes. Tous les territoires qui ont connu au cours de ces dernières années une islamisation rampante et qui ont progressivement accueilli une population arabo-musulmane de plus en plus importante ont subi le même sort. La Seine-Saint-Denis est par exemple caractéristique de cette évolution. Alors que l’islam est aujourd’hui devenu la première religion de ce département et que les personnes de confession musulmane y forment la communauté la plus importante, les Juifs y sont de moins en moins présents.

Les musulmans majoritaires dans le 93?

En effet, ce territoire est, au fil des années, devenu une véritable enclave communautaire. Déjà en 2009, les démographes Michèle Tribalat et Bernard Aubry avaient mis en avant que les jeunes mineurs originaires du Maghreb, et donc très largement musulmans, représentaient 39.2% des jeunes de Seine-Saint-Denis. Ce chiffre pour ceux en provenance du reste de l’Afrique était de 28.4%. En 2015, Philippe Galli, alors préfet du 93, avait estimé à 700 000 le nombre de musulmans sur ce territoire, soit 45% de la population totale. Ces chiffres ne sont que des estimations dans la mesure où nous ne possédons pas les outils juridiques et statistiques pour les confirmer ou les infirmer précisément mais ils ont l’avantage de nous offrir une photographie démographique réaliste. D’ailleurs, l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis, l’UAM 93, l’atteste : pour elle, cela ne fait aucun doute, la population musulmane serait majoritaire dans le département. Quand on tente d’appréhender le phénomène à travers les lieux de culte, on fait la même observation : alors qu’on estime à 160 le nombre des lieux de culte musulmans, le nombre des lieux de culte chrétiens est estimé quant à lui à 120 environ, et celui des lieux de culte juifs aux alentours de 35.

Or, au moment où la part de la population musulmane s’est largement accrue, la population juive s’est quant à elle progressivement détournée du 93. En effet, dans son livre L’an prochain à Jérusalem ?, paru en janvier 2016 aux éditions de l’Aube, Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’Ifop l’affirme : « en Ile-de-France, sur une quinzaine d’années, des effectifs de populations ou de familles juives se sont effondrés dans toute une série de communes de Seine-Saint-Denis. » Il ajoute : « À Aulnay-sous-Bois, le nombre de familles de confession juive est ainsi passé de 600 à 100, au Blanc-Mesnil de 300 à 100, à Clichy-sous-Bois de 400 à 80, et à La Courneuve de 300 à 80. » L’historien Georges Bensoussan confirme cette allégation : d’après lui, environ 80% des Juifs ont depuis une dizaine d’années quitté ce département ! Effectivement, beaucoup ont migré dans le 17e arrondissement à Paris (on y trouve aujourd’hui environ 40 000 Juifs) ou dans des communes comme Saint-Maur-des-Fossés, Saint-Mandé ou encore Vincennes. Certains, ont même décidé de rejoindre Israël. En effet, entre 2000 et 2020, 60 000 départs, dont certains concernent des anciens habitants de la Seine-Saint-Denis, ont été enregistrés par l’Agence juive en France, c’est-à-dire plus de 10% de la communauté juive française.

Nous, les Juifs, on les tue !

Ces deux évolutions sont évidemment liées. L’une a engendré l’autre. En effet, alors qu’au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la Seine-Saint-Denis s’était transformée en terre d’asile pour beaucoup de familles juives en provenance majoritairement du nord de l’Afrique, elle est aujourd’hui devenue un territoire particulièrement hostile, notamment du fait de la présence sur ce dernier d’une partie de la population qui les rejette massivement. En effet, on ne compte plus le nombre d’agressions antisémites commises dans le 93. Par exemple, en avril 2017, à Noisy-le-Grand, une famille juive a découvert dans sa boîte aux lettres deux cartouches de 9 millimètres accompagnées du message suivant : « Allahou akbar, la troisième balle est pour toi ou pour ta famille. » En septembre 2017, à Livry-Gargan, c’était au tour d’une famille juive d’être agressée et séquestrée à son domicile. « Vous êtes Juifs, donc vous avez l’argent ! », voilà ce que les agresseurs ont crié quand ils sont entrés dans le logement avant de violenter, de ligoter et de menacer les occupants avec un couteau et un tournevis. En septembre dernier, à Aubervilliers, ce sont trois inconnus qui s’en sont pris à un jeune juif de 26 ans après avoir reconnu l’étoile de David qu’il portait autour du cou. « Sale Juif ! Donne ton argent ! Nous, les Juifs, on les tue ! », voilà ce qu’ils ont proclamé avant d’agresser très violemment la victime. L’un des agresseurs, Mohamed, 21 ans, a d’ailleurs été condamné à un an de prison ferme.

Cette haine des Juifs qui est exponentielle sur les territoires les plus islamisés puise d’abord ses racines dans la judéophobie présente dans la religion musulmane. En effet, Barbara Lefebvre l’explique très bien dans son livre Génération »J’ai le droit » : la faillite de notre éducation paru en 2018 chez Albin Michel: « Les défenseurs de »l’islam de paix » ignorent que l’inconscient musulman à l’égard du peuple juif s’est construit au fil des siècles sur sa représentation de falsificateur de la parole divine. C’est ainsi que la littérature islamique les décrit, racontant qu’Ezra, au IVe siècle avant Jésus-Christ, aurait volontairement falsifié la Torah par le passage de la tradition orale à la tradition écrite. L’élu de Dieu est le musulman (celui qui se soumet à Dieu) et non le Juif qui a trahi la parole divine. C’est ainsi que les prophètes juifs sont islamisés par la langue coranique et qualifiés de musulmans. » Elle ajoute : « La vision coranique du peuple juif falsificateur et hérétique a planté les germes d’un antijudaïsme populaire. Qu’il fut récemment »enrichi » par l’antisémitisme européen est indéniable, en particulier avec la propagande de la confrérie des Frères musulmans et l’active collaboration du mufti de Jérusalem avec le IIIe Reich, mais ce n’est ni l’impérialisme européen, ni les nazis qui ont fait découvrir l’antisémitisme au monde musulman. »

Ensuite, c’est bien le conflit israélo-palestinien qui est venu fortifier cette judéophobie pour mieux la transformer en un antisémitisme viscéral. En effet, malgré ce que dit une partie de la gauche qui tente de conserver à tout prix sa clientèle électorale, l’antisionisme n’est que le faux-nez de l’antisémitisme et beaucoup s’abritent derrière leur haine d’Israël pour tenter de dissimuler leur haine du peuple juif. Déjà en 1967, le philosophe Vladimir Jankélévitch, avait très bien établi ce lien direct qui existe entre antisionisme et antisémitisme. En effet, dans L’imprescriptible, il le dit avec force : « L’antisionisme est une incroyable aubaine, car il nous donne la permission – et même le droit, et même le devoir – d’être antisémite au nom de la démocratie ! L’antisionisme est l’antisémitisme justifié, mis enfin à la portée de tous. Il est la permission d’être démocratiquement antisémite. Et si les Juifs étaient eux-mêmes des nazis ? Ce serait merveilleux. »

Pierre-André Taguieff, dans La France soumise, les voix du refus paru chez Albin Michel en 2017, abonde dans le même sens : « Depuis la fin des années 1960, la haine des Juifs est portée par l’antisionisme radical ou absolu, mélange d’hostilité systématique à l’égard d’Israël, quelque que soit la politique du gouvernement en place, et de compassion exclusive pour les Palestiniens, quoi qu’ils puissent faire, actions terroristes comprises. Le propalestinisme inconditionnel, qui est aussi l’un des thèmes mobilisateurs de l’islamisme radical, est désormais le principal vecteur de la haine des Juifs […]. » Il surenchérit : « En France, les manifestations dites pro-palestiniennes de janvier et de juillet 2014 ont réveillé et révélé les passions judéophobes. Le couplage des slogans »Allahou akbar » et »morts aux Juifs », observé au cours d’un nombre croissant de manifestations dites pro-palestiniennes ou pro-Gaza, constitue à la fois un résumé et un symbole de la nouvelle synthèse anti-juive mondialement diffusée. Progressivement, le slogan »Palestine vaincra ! » est devenu un équivalent de »Allah vaincra ! » Lire la suite danscauseur.fr

Émeutes à Sarcelles, lors de la manifestation pro-Gaza interdite, le 20 juillet 2014 © Thibault Camus/AP/SIPA Numéro de reportage : AP21600034_000001

 

5 Commentaires

  1. En fait en aidant par tous les moyens financiers, économiques, politiques, armements les terroristes arabes colons de Judée samarie et de gaza sans oublier le Liban
    .la France va recevoir par un coup de boomerang sa récompense c’est à dire la conquête de ses quartiers, puis des banlieues des villes puis des villes et enfin des villages
    Ce n’est plu qu’une. question de temps et la guerre civile va éclater pour la conquête finale qui ne fait aucun doute la victoire de l’islamisme qu’elle a protégé depuis 1974 date fatidique du droit du sol et du regroupement familial décrétés par le fossoyeur
    Giscard dit d’Estaing en appliquant les accords du traité de Venise où Eurabia de 1974 dont la France a été la nation qui a invité cette réunion entre quelques pays européens et la ligue arabe après le chantage des arabes sut l’exportation de pétrole après leur défaite de 1973 , leur seule richesse que nous aurions pu ne pas acheter et les appauvrir mais les financiers chrétiens étaient pressés de conclure pour s’enrichir
    Et puis la grande vision du grand visionnaire de Gaulle totalement fausse sur toutes ses prédications , a été le moteur de la grande alliance retrouvée du moyen âge entre européens et arabes et en éliminant les juifs ce peuple dérangeant qui mettait en garde cette Europe naïve , orgueilleuse et arrogante
    L’histoire se répète à l’envers et les colonisés deviennent les colonisateurs et la France deviendra un pays arabe
    Israël connaît bien ce genre de situation et la France n’a pas voulu entendre les mises en garde d’israel malgré les massacres et l’exode des chrétiens orientaux
    Avec se 1200 écoles musulmanes privées sous contrat d’état donc payé par les contribuables, ses 3000 mosquées et ses imams fanatiques, l’achat oar les pays musulmans Qarar notamment d’une parie des richesses et de du patrimoine , ses 15-18 millions de arabes musulmans dont 7 millions sont des français juste pour les allocsc et le passeport, la France républicaine est piétinée par cette population arabo musulmane dont seule la charia compte , aidée par les idiots utiles que sont l’es partis politiques de la gauche et l’extrême gauche , sa magistrature, son éducation nationale, ses médias et ses journalistes ….et son gouvernement avec son Président soumis et en majorité gauchiste ,tout cet ensemble est responsable depuis 1967 de la lente dérive de la destruction de cette ancienne France et aura contribué au grand remplacement tandis qu’Israël sera là pour contempler le désastre du naufrage de.notre France judéo chrétienne qui ne sera pli qu’un souvenir car les arabes sont des grands destructeurs des pays oùils s’installent : plus d’églises, cimetières pillés , monuments detripuits, histoire effacée….
    Voilà l’avenir de ce pays dont Trappes n’est que la pointe de l’iceberg arabe

  2. merci mme
    Barbara Lefebvre pour votre livre.elle nous developpe ce processus de remplacement . comment dans le coeur des musulmans s’ est ancre la haine du juifs : massacres ,synagogues pillees, jeunes et vieux egorges ,livres falsifies, monuments detruits chasse des juifs, insultes, bagarres etc etc voire meme nier toute l’histoire des juifs, tout ceci enseigne dans les ecoles musulmanes exorte par des preches, et manifestations( acceptes par la republique chretienne ) et aussi vouloir remplacer les juifs aupres du Divin.
    OR c’est tres exactement ce qui s’est produit et se passe encore aujourd’hui dans le christianisme. depuis 2000 ans. Ecrits falcifies, monuments nies, preches ,inquisitions expultions, guettos, massacres, livres brules, crucifixions( meme un certain louis dit le saint confessait que l’on ne parle a un juif qu’en le transpercant de son epee ) cette haine s’est ancree dans le coeur du petit chretien tout au long de ces 2000 ans jusqu’au massacre de millions de pauvres juifs devant ce monde meduse ,incapable de reagir, voire indifferent ,allant jusqu’a aider les nazis( la france fille ainee de la chretiente ( J. Chirac ) parce que les papes ont enseigne le grand remplacement.
    L’histoire est un eternel recommencement .
    Tout se repete a l’identique aujourd’hui.Les juifs sont toujours la.
    Les chretiens ont cru vouloir remplacer les juifs .
    les musulmans croient pouvoir remplacer les juifs.
    Seulement aujourd’h
    ui Il y a D. et Israel vivant

  3. Ces problèmes existaient déjà dans certaines villes de banlieue parisienne dans les années 70-80, mais qui voulaient l’entendre ou le savoir ? Ce n’étaient que des juifs qui en parlaient et qui étaient touchés. Aujourd’hui, tout d’un coup, on découvre cela et même la plupart des citoyens non-juifs, qui ne vivent pas dans ces lieux, pensent que eux ils peuvent s’arranger avec cela, il n’y a que les juifs qui sont concernés mais la réalité est que des quartiers entiers et des villes entières dans toute la France se vident de leurs habitants non-musulmans. La situation n’est pas devenue difficile, elle est perdue, pas pour les juifs, mais pour la France elle-même. Il n’y a rien à faire et à condition de le vouloir. Les graines ont été plantées en dépit du simple bon sens. La France a encouragé l’immigration et pensait assimiler ces populations venues pour la plupart d’anciens pays colonisés et qui veulent aussi bien tous les avantages possibles que leur revanche.

  4. Oui , les juifs ne sont que le début , les chrétiens les suivront de près ; Il est bien écrit dans le CORAN que les musulmans ne doivent pas se lier d’amitié avec les infidèles juifs et chrétiens .

  5. Je ne comprends pas comment les non musulmans peuvent vivre dans ces quartiers de sauvages ; certes, il y a des gens honnêtes mais ceux-ci n’ont pas le droit de s’exprimer ; alors il reste une solution puisque l’ ETAT n’ose pas s’en mêler , celle de partir pour que nos enfants ne deviennent pas , eux aussi , des sauvages .
    Et un jour , il y aura des ETATS dans l’ Etat , avec leurs écoles et tribunaux islamiques .
    La France aime ce sujet concernant ISRAEL ; elle veut un ETAT pour ABBAS , un autre pour le Hamas ( Gaza) et avec un petit effort, un autre dans le Nord avec le Hezbollah . Alors le sujet se posera bien un jour en France !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.