Chiraz (Iran): une synagogue vandalisée

0
564

Une synagogue dans la ville iranienne de Chiraz (sud-ouest de l’Iran) a été vandalisée dimanche, rapporte le site Yeshiva World News (YWN).

Deux Sefer Torah ont été déchirés en morceaux et jetés aux toilettes par les assaillants. Des livres de prières ont également été déchirés en morceaux et jetés aux toilettes.

Bien qu’il soit difficile de recevoir des informations précises en provenance d’Iran, YWN a été informé que la police enquêtait sur l’attaque de la synagogue Hadash, située dans le quartier Maleh de Chiraz.

En 1910, alors qu’il n’y avait ni Etat d’Israël, ni “occupation israélienne”, la communauté juive de Chiraz fut victime d’un pogrom. Le quartier juif fut pillé, douze personnes assassinées et cinquante autres blessées. Deux cent soixante maisons furent également détruites.

D’un peu plus de 100 000 membres lors de l’arrivée de l’ayatollah Khomeiny en 1979, la communauté juive iranienne a chuté autour de 25 000, principalement établis à Téhéran, Ispahan et Chiraz.

La communauté juive d’Iran est l’une des plus anciennes de la diaspora puisque les juifs s’y sont installés depuis le VIe siècle avant l’ère chrétienne.

La constitution de 1979 reconnait les juifs comme une minorité religieuse et leur accorde un siège réservé au Parlement. Durant le régime de l’Ayatollah Khomeiny, les juifs n’ont pas été persécutés mais ont toujours été regardés avec suspicion par le gouvernement de la république islamique parce qu’intensément hostile à l’État d’Israël. Environ 45 000 juifs iraniens ont émigré en Israël entre 1945 et 1977.

Faouzi Ahmed 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.