Alain Houpert, sénateur de la Côte-d'Or
Alain Houpert est un homme politique françaissénateur de la Côte-d’Or et membre du groupe Les Républicains du Sénat. Il est surtout devenu un grand et fervent ami d’Israël, et c’est à ce titre qu’il s’est déplacé pour assister au rassemblement organisé par plusieurs associations juives ce 27 octobre devant le Quai d’Orsay.

Ce rassemblement avait pour objet de protester contre l’abstention de la France lors du dernier vote de l’UNESCO, le 13 octobre, vote qui a abouti à l’adoption d’une résolution infâme, puisque déniant à nouveau tout lien entre la ville de Jérusalem et le peuple juif.

Beaucoup d’interventions remarquables ont marqué cette manifestation. Mais celle d’Alain Houpert, en plus d’être émouvante, a eu le mérite d’améliorer nos connaissances en œnologie.

« En Bourgogne il y a un cépage qui s’appelle Chardonnay. Chardonnay ça vient de Sh’a’ar Adonai, la porte de Dieu.

Et nous sommes tous des fils d’Abraham unis.

Le Président de votre Consistoire a dit que toutes les synagogues sont tournées vers la lumière. Moi, qui suis chrétien, je peux vous dire que toutes les Eglises sont orientées « orient »ées  vers l’orient, tournées vers l’orient, tournées vers Jérusalem. L’UNESCO n’est pas là pour transformer Jérusalem la ville de la paix en tour de Babel. Nous avons mal à la France, car elle a voté pour cette résolution (en avril) puis s’est abstenue. Alors que 6 pays ont voté contre.

Une pointe d’espoir : 6 c’est le chiffre de l’homme. Le 7ème jour, Dieu s’est reposé.  Comme 6 pointes de votre étoile de David, le sceau de Salomon. »

Inutile de préciser que l’assemblée était un peu bluffée.

Je ne crois pas être la seule à ignorer cette étymologie de ce fameux cépage de Bourgogne.

En revenant de cette manifestation, j’ai voulu en savoir plus.

Que dit Google ?

Wikipédia, qui, après avoir écarté la « légende qui le disait rapporté par les croisés« ,  indique que son origine réelle aurait été découverte à la fin du xxe siècle : « une équipe de chercheurs de l’Université de Californie à Davis a démontré qu’il est issu d’un croisement entre le pinot noir N et le gouais B. Il appartient donc à la famille des Noiriens. »

D’autres sites, en revanche, font allusion aux origines israéliennes de ce cépage.

« D’autres affirment par contre que le cépage aurait été ramené des collines de Jérusalem par les Croisés.

Le vin s’appelait alors « Porte de Dieu », traduction de l’hébreu : Cha’ar – porte, Adona’ï – Dieu, nom qui symbolisait  l’origine des vignes… La ville sainte de Jérusalem, entouré par les Portes de Dieu. » (http://jecreemacave.blogspot.fr/2015/09/chardonnay-le-cepage-roi.html)

« Le Chardonnay est un vin qui est produit à partir de raisins blancs. Traditionnellement, il est courant de penser que les espèces Chardonnay proviennent de la région des vins de Bourgogne en France.

Une récente recherche historique démontre que le nom du vin blanc est issu de vignes des collines de Jérusalem, non seulement parce que les vignes qui produisent le vin sont cultivés principalement dans le calcaire et l’argile du sol, comme dans la région de Jérusalem, mais surtout parce que la source du vrai nom du vin  » Chardonnay » est biblique.

Il s’avère que la source du nom du vin blanc provient de la langue hébraïque et non pas de la langue française.

Les premiers à ramener le vin blanc en France étaient les Croisés venus Israël qui étaient en congé, ils ont ramené avec eux le vin dont le nom original en français était « Porte de Dieu » (Cha’ar – porte, Adona’ï – Dieu), nom qui symbolise l’origine des vignes: la ville sainte de Jérusalem, entouré par les Portes de Dieu.

Lorsque vous demandez à un français de prononcer le nom du vin en hébreu (  » Sha’har – adonay »), en fait il prononce comme « Char- Donnay. » (http://jssnews.com/2013/10/29/le-vin-chardonnay-rien-de-plus-israelien/)

La paternité de ce cépage ne sera pas tranchée ici, même s’il est patent que les millésimes israéliens sont fameux.

Mais au fond, peu importe.

Il demeure qu’il est touchant de voir qu’un chrétien est suffisamment amoureux de notre culture, notre patrimoine pour relever que tous les chemins mènent à Jérusalem et que tous les chemins de Jérusalem vont à Sion.

 

6 Commentaires

  1. N’importe quoi. Toute personne s’intéressant un minimum au vin sait que l’allusion de l’origine israélienne du chardonnay est une pure affabulation, tout les tests génétique on démonté l’origine du chardonnay entre le gouai blanc et le pinot. De plus chardonnay veux dire la où pousse les chardons ( comme un village et n Bourgogne qui existe 1000 ans avant le cépage qui est très jeune ( début 18eme siècles) . Honnêtement j’en ai rien a faire de la polique derrière mais merci de ne pas travestir l’histoire dans votre intérêt ….

  2. Ce monsieur est courageux , en effet ,ne pas etre anti Israelien est un risque dans son pays .
    Le vin ,en Israel est d ine qualite rare , le climat et la terre conviennent parfaitement a la vigne , depuis l epoque biblique . Malheureusement ,l exploitation de la vigne est souvent laissee aux mains d arabes .Je pense que l etat doit encourager la venue d une main d oeuvre plus pacifique ! ( je connais le probleme ! )

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.