Ces données peu rassurantes venues d’Israël.

Tel Aviv, le mercredi 28 juillet 2021 – Le 1er juin, l’Etat d’Israël décidait de la fin de toutes les restrictions sanitaires (dont l’utilisation du passe sanitaire).  Le répit n’aura duré que quelques semaines.  Ce lundi, plus de 2 000 personnes ont été identifiées comme positives au SARS-CoV-2, un chiffre jamais atteint depuis la mi-mars tandis que le nombre de cas graves a doublé en 7 jours.

Retour des restrictions

Aussi, le port du masque à l’intérieur est à nouveau obligatoire depuis une dizaine de jours et le gouvernement israélien planche sur de nouvelles mesures, dont une limitation des rassemblements des personnes à risque et des non vaccinées, notamment des enfants indique le Pr Cyrille Cohen au site Medscape. « Il se peut aussi que le passe sanitaire soit à nouveau mis en place dans une version peut-être moins restrictive vis-à-vis des personnes non-vaccinées, en limitant par exemple son usage à certains événements ou à certains lieux à risque comme les Ehpad » prévoie-t-il aussi.

Un vaccin moins efficace contre le variant Delta

Au-delà de ces évolutions épidémiologiques locales, un rapport de l’Université hébraïque de Jérusalem publiée mardi sème le trouble. Il indique que l’efficacité du vaccin Pfizer dans la prévention des formes graves est tombée à 80 % avec le variant Delta (contre 95 % contre la souche sauvage). Ce document prévoit également 400 patients hospitalisés en soins critiques dans trois semaines contre 145 actuellement (sur une population de 9 millions d’habitants).

Une troisième dose indispensable ?

En outre, des données publiées par le ministère de la santé suggèrent que les personnes qui ont été les premières à recevoir leurs deux doses du vaccin Pfizer sont susceptibles d’être touchées par une Covid grave, le vaccin semblant perdre de son efficacité protectrice avec le temps.
Ces statistiques mettraient ainsi en évidence le fait que les personnes vaccinées en janvier 2021 n’ont plus qu’une protection de 16 % contre l’infection, alors que chez celles vaccinées en avril, l’efficacité serait de 75 %.
« Nous avons examiné des dizaines de milliers de personnes testées au mois de juin, ainsi que des données sur le temps écoulé depuis leur deuxième injection, et nous avons constaté que les personnes vaccinées tôt étaient plus susceptibles d’être testées positives » indique le Dr Yotam Shenhar au Times of Israel.
Certains observateurs tempèrent néanmoins ces chiffres en rappelant que les premiers vaccinés étaient souvent des sujets très fragiles et âgés donc susceptibles d’être immunodéprimés. 
Quoi qu’il en soit, compte tenu de ces chiffres, le gouvernement de Naphtali Bennett a décidé d’une campagne de rappel pour les personnes âgées, qui pourrait s’imposer à l’avenir dans tous les pays développés…

F.H.

22 Commentaires

  1. @Asher Cohen
    Merci pour vos commentaires forts intéressants.
    Mais ce laboratoire P4 a été créé avec l’Oms et surtout par la France malgré les manquement de sécurité avéré.
    Les Chinois ont bien dû exploiter cette failli pour nous « faire un enfant dans le dos » quant à l’Europe mondialiste prévoyait bien que les échanges commerciaux seraient vecteurs de pandémie.
    C’est bien dans ces tourments que nous sommes plongés.
    Israël « petit pays » toujours sous les menaces a su garder une cohésion pour tenter de gérer au mieux cette crise.
    Mais en Europe entre cacophonie et perversion j’ai plus l’impression qu’on se dirige tout droit vers un régime à la Chinois

  2. Commentaire à destination de Asher Cohen,

    Bonjour Asher,

    Je tiens à préciser que le commentaire que j’ai publié correspond aux propos de Robert Malone et non les miens; propos recueillis par France-Soir.

    Deuxièmement, je pense qu’il faudrait arrêter d’instaurer une psychose avec cette maladie dont le taux de létalité est pratiquement le même que celui de la grippe.

    Le Covid 19 n’est pas Ebola, par conséquent tout le monde ne meurt pas de cette maladie, loin de là, d’autant plus, il est extrêmement rare que les jeunes adules décèdent de cette maladie.

    Encore une fois, ces produits ne sont pas des vaccins et je rappelle que d’après Eudravigilance, il y a déjà environ 20 000 morts en Europe et d’après la VAERS, 40 000 morts aux USA. Et je ne compte pas le nombre de personnes qui ont de graves séquelles.

    Vous savez Asher, quand l’homme se prend pour Dieu et qu’il a la prétention de faire mieux que Lui…

    Pour finir, abstenez-vous SVP de prendre ces produits, vous et vos proches.

    • Le plus important n’est-pas le taux de létalité du virus, mais son Impact sur les économies nationales. Les virus grippaux n’entraînent-pas les chutes de PIB de la maladie covid-19.

      Les vaccins à Arn messager sont générateurs d’anticorps anti-protéine spike et donc censés bloquer l’entrée du virus, ceci bien sûr quand le système immunitaire du vacciné a réellement produit les anticorps, dosables dans le sang. Ce sont donc de véritables vaccins.

      Toute toxicité de l’Arn messager comme de la protéine spike reste à démontrer. Il est bien facile d’accuser le vaccin de certaines morts ou séquelles, sans prouver la causalité entre les 2.

      Pour les Juifs, Dieu n’a donné sa Loi qu’à des êtres doués de Raison. Pratiquer cette vaccination est purement rationnel. Ce n’est sûrement-pas se prendre pour Dieu. Ce sont plutôt les propagandistes pervers qui attaquent la vaccination qui se prennent pour Dieu.

      Enfin,je vous remercie pour vos conseils d’expert en matière de prévention et traitement de la maladie.

      • Rectification, Dieu aime tout le monde sans exception, intelligent ou peu intelligent et sa Parole est destinée à tous les peuples, juifs et non-juifs et elle est disponible à celui qui a à coeur de la découvrir.

  3. Perso, je me contrefiche de tous vos plaidoyers paracho-covidiques, pour ou contre.
    Ce que je sais est que la Chine a réussi, là, sa 1° Guerre Bactériologique.
    Un véritable coup de maitre.
    Elle a mis à plat toutes les économies de la planète.
    Il ne faut pas oublier que la Chine, dés la 2° semaine de la catastrophe, a RACHETÉ toutes les actions des entreprises étrangères installées en Chine, pour une bouchée de pain.
    Cette pseudo-crise du Covid a été VOULU par la Chine.

    Ensuite, ARNmessenger, Protéine Spike (Lee) ou Cellules protéinisées ou pas…Tout cela c’est de la gnognotte.

    • Une fois leurs marchés intérieurs saturés, et pour maintenir l’emploi et le niveau de vie d’1,4 milliards de personnes, soit le sixième de la population mondiale, les chinois sont obligés d’exporter leur production massive. Ils sont donc obligés de casser les économies concurrentes et d’asservir les autres nations à leur production. On est dans la même situation de surproduction que la crise de 1929, et, de même qu’Hitler voulait, après avoir soumis l’Urss et les États-Unis, asservir les nations européennes à l’industrie Allemande, les Chinois veulent pratiquer l’ impérialisme. La troisième guerre mondiale est déjà commencée car les américains n’ont-pas l’intention de céder leur place à la Chine.Trump a ainsi fermé l’Amérique à l’invasion des produits chinois et par exemple cassé Huawei. Les Chinois ont contre-attaqué par une guerre bactériologique subtile, soigneusement préparée depuis longtemps. Mieux et moins coûteux qu’une frappe nucléaire, un simple virus réalisé en laboratoire militaire a permis de faire plonger les économies occidentales. C’est du Sun Tzu avec les points et les virgules. l’Amérique a éssayé de colmater sa vulnérabilité par les vaccins à Arn messager, mais les Chinois maintiennent la pression en fabricant des variants et d’autres virus résistants aux anticorps anti-spike. Y-aura-t-il une confrontation militaire à la Clausewitz ? En tous cas, les 2 s’y préparent et les 5 années à venir risquent d’être difficiles.

  4. Tant que l’on ne connaitra pas l’origine du virus on n’aura pas le cul sorti des ronces.
    Depuis le début de cette pandémie, il me paraît fort probable que la Chine a appris le marketing et a autant de version de ce virus qu’il y a d’iPhone.
    On pourra tenté par tous les moyens possibles de réparer une chambre à air qui se perse de partout.
    Les moyens les plus efficaces sont les gestes barrières, et le premier et le plus important est de fermer les frontières: C’est tout de suite ce qu’à fait Israël et d’autres pays.
    On peut techniquement créer un nouveau moteur en 10 jour, mais la machine humaine est plus complexe.
    Mais voilà, « il ne faut pas touché aux grisby, Salope », les commerces essentielles sont surtout ceux des produits importés de Chine et qui remplissent bien les poches de Mullier and co……
    Israël a tenté courageusement l’expérience du vaccin, vu la densité de population le bénéfice risque a été bien mesuré.
    Mais entre le tout est n’importe quoi que l’on nous envoi sur les ondes, si ce n’est écolofachos qui émettent l’hypothèse que ces virus étaient bloqués dans les glaces qui fondes à causes du réchauffement climatique (d’après le dessin animé l’âge de glace il faut croire qu’il y a surtout énormément de gland qui sont rester gelé et qui dégèlent aujourd’hui…) ce sont les Eurodictateurs mondialistes forcenés qui veulent nous imposer une soumission.

    Enfin, Un problème ne peut être résolu sans connaissance de l’origine du problème en sans connaître le vérité. Si en tant que juif on ne comprend pas cela, vu cet acharnement contre Israël, alors on a plus qu’aller se faire raccommoder le prépuce.

    • @Richard MALKA
      L’origine du problème est un virus produit par recombinaison génétique dans un laboratoire militaire chinois de guerre bactériologique. Ce virus de synthèse a été utilisé pour frapper les économies occidentales en réponse à la guerre économique américano-chinoise, initiée par Trump et poursuivie par Biden. Comme en 1940, le but de guerre est de savoir qui va être, ou rester, la première puissance mondiale? Au 15 mars 2020, une université de Shanghai avait déjà publié un livre complet sur la question de la Covid-19. Ce livre publié seulement 3 mois après l’annonce de l’épidémie, révèle un niveau virologique, immunologique et épidémiologique très élevé dans les universités chinoises, et très supérieur à la France. Il montre clairement combien les chinois avaient préparé leur coup et sûrement rien improvisé. Le 15 Mars 2020, Macron savait pertinemment qu’il ne disposait-pas des chercheurs ni de la matière grise nécessaires à répondre à cette attaque, et contrairement à ce qu’il prétendait affirmer pour rassurer la population. De plus, le système de défense nationale ne disposait-pas de système de veille bactériologique capable de répondre à une attaque de ce type, aussi a-t-il dû prendre des mesures radicales. Les pays capables de concevoir des vaccins (Angleterre, Allemagne, Suède, États-Unis, Russie, Chine, etc..) avaient la matière grise nécessaire. Comme en 1940, la France est en retard d’une guerre, et Macron n’a ni les chercheurs, ni les médecins, ni les virologues, ni les immunologistes, ni les épidémiologistes à la hauteur du défi, et le Peuple en souffre, quand il ne meurt-pas.

  5. Devinette :
    Quelle différence y a-t-il entre Oslo et Pfizer?
    Aucune.
    Oslo : on accepte de céder des territoires en échange de la paix. On n’obtient pas la paix, bien au contraire, mais on continue de céder.
    Pfizer: on accepte de se soumettre à l’expérience de thérapie génique en échange de notre santé et du retour à une vie normale. On ne l’obtient pas, bien au contraire, mais on s prépare à tendre l’autre épaule.
    Dans les deux cas, les citoyens sont contraints par des accords internationaux contractés contre leur gré.

    • @Yéochoua Sultan
       » on accepte de se soumettre à l’expérience de thérapie génique ».
      Pouvez-vous préciser en quoi il s’agirait d’une expérience de thérapie génique, et quels en seraient les risques? L’ARN messager injecté ne va pas dans le noyau cellulaire.

  6. La pandémie n’est pas un jeu. Elle est funeste parce qu’elle est la fin d’un monde. Comme la première guerre mondiale a été le passage vers un autre monde, qui a vu le retour d’Israël dans l’histoire. Israël est regardé comme le lait sur le feu. Il fait ce qu’il devait faire, devant les conseils de Burla, le PDG de Pfizer. Petits fils de victime de la Shoah. Monsieur Natanyaou a été briefé sur l’origine de la pandémie et son antidote, malheureusement pas longtemps efficace en raison de la nature de cette antidote (vaccin). Le conseil pour la troisième dose va connaître un fiasco en raison de ce qui est injecté : une chimère de protéine Spike.

    • CESSEZ D’APPELER CE POISON « VACCIN » Yéochoua Sultan LUI A COLLE SA VERITABLE IDENTITE. EN ESPERANT ME TROMPER, NOUS ALLONS ASSISTER A UN RAZ DE MAREE DE PERSONNE INFECTEE DANS UNPREMIER TEMPS ET ENSUITE A UN DEFERLEMENT DE CANCER, CAUSES PAR LA PROTEINE « SPIKE » QUE HACHEM PROTEGE NOTRE PEUPLE…

      • @Benjamin
        Le vaccin Pfizer a pour principe actif de l’ARN messager qui fait produire par l’organisme de la protéine spike qu’utilise le coronavirus pour se fixer sur la membrane des cellules humaines et y pénétrer. L’organisme du vacciné produit ainsi des anticorps anti-protéine spike et empêche donc la pénétration cellulaire des coronavirus. Pourriez-vous développer comment la protéine spike pourrait-elle développer des cancers humains, et avez-vous des exemples? Car si la protéine spike était oncogène, le coronavirus qui la produit serait aussi oncogène, donc n’hésitez-pas à démontrer techniquement vos affirmations, et préciser des cas cliniques réels à l’appui.

        • Si la protéine spike était oncogène, on le saurait au bout d’un essai clinique de phase trois standard (quelques années), le temps que les cancers apparaissent.
          Si (et je dis bien si) c’est le cas, imaginez les conséquences d’une vaccination de cette ampleur!

          • Avec au moins 18 mois de recul, 200 millions de contaminés, et peut-être 1 milliard de vaccinés, on a pas décrit de proliférations tumorales liés à la protéine spike. Le but des Chinois n’est pas de massacrer les populations, mais de casser les économies pour les asservir à leur impérialisme. Les pays attaqués vaccinent pour essayer de maintenir leurs économies.

        • Robert Malone, pionnier des vaccins ARNm: « je déclare que la protéine native Spike est toxique »

          Lorsqu’il revoit le document Pfizer, Robert Malone s’étonne et s’inquiète de ce qu’il lit. Il explique pourquoi il juge ce travail peu professionnel tandis qu’il découvre que les études de biodistribution sont non conformes aux bonnes pratiques de laboratoire puisqu’ils n’ont pas utilisé l’ARN codant pour la Spike mais un ARN de luciférase. Mais cet aspect n’est qu’un des très nombreux dysfonctionnements sur lesquels il revient, apportant des explications détaillées sur chacun d’eux.
          A propos de la sécurité des vaccins, il déclare que ce n’est pas la technologie des vaccins qui pose problème, mais la protéine native Spike qui est toxique. Il regrette que le rapport bénéfice/risque n’ait pas été calculé pour chaque catégorie de la population et demande des preuves et pas des opinions aux différentes instances de régulations après avoir eu connaissance des différentes toxicités notamment cardiaques.
          Au sujet de l’immunité collective, il conteste l’affirmation selon laquelle il faudrait vacciner 70% de la population, un chiffre qui ne signifie rien pour lui puisqu’il n’existe pas de données concernant l’effet du vaccin sur la propagation du virus, sa transmissibilité. Opposé à la vaccination obligatoire, il réaffirme le principe fondamental de liberté et du droit des individus à décider d’eux-mêmes s’ils veulent ou pas se faire vacciner.
          Dans la dernière partie, il se dit favorable au repositionnement de certains médicaments connus dont l’Ivermectine, une molécule dont il pense qu’elle joue plus un rôle d’anti-inflammatoire que d’antiviral.

          • Il ne s’agit pas d’affirmer de manière péremptoire que ma protéine spike serait toxique, il faut préciser en quoi et comment pourrait-elle être toxique. Or sur un milliard de vaccinés il n’y a manifestement pas d’hecatombe. De plus, même-si elle était toxique, il y a déjà 200 millions de contaminés par le virus, donc par la protéine spike. Je comprends que la covid 19 représente un marché juteux, et chaque fabricant essaie de placer sa soupe en dénigrant ses concurrents, d’où l’ infâme propagande et les manifestations politiques achetées qu’il faudrait punir très sévèrement. Accepteriez-vous dans un hôpital ou un ephad d’être tué par du personnel contaminant?

    • @yvetro
      En quoi injecte-t-on « une chimère de protéine Spike. »? On n’injecte que de l’ARN messager de synthèse qui fait produire par l’organisme humain de la protéine spike, puis les anticorps dirigés contre cette protéine. On n’injecte-pas l’ARN potentiellement létal du coronavirus. Cette idée valable est d’origine israélienne et a été étudiée par des chercheurs de l’université de Tel Aviv ce qui a probablement incité Nétanyahou a agir parmi les premiers. Certes un organisme humain, immuno-déprimé peut ne pas produire les anticorps anti-protéine spike, mais cela n’est-pas la majorité de la population.Pouvez-vous préciser ce que serait cette « chimère de protéine spike » que vous dénoncez?

        • La question principale est la durée de production des anticorps anti-protéine spike par le système immunitaire de l’individu vacciné. Dans le cas du tétanos, par exemple, le système immunitaire garde la mémoire anticorps durant plusieurs années après les injections vaccinales. Dans le cas du Sars-Cov 2, il semble que le taux d’anticorps anti-protéine spike baisse après 8 mois, d’où l’intérêt d’une troisième dose. Bien sûr, le sujet immuno-déficient ne produira-pas les anticorps nécessaires, et comme un fort pourcentage de la population française est immuno-déprimée, les vaccins ne peuvent-pas être efficaces ä 90%. De plus, le virus peut muter et produire une protéine autre que spike, auquel-cas les anticorps anti-spike seront inefficaces.

          Je voudrais rappeler que le président du Conseil Scientifique, Delfraissy, probablement âgé de plus de 75 ans, est censé avoir plus de 50 ans d’expérience en immunologie et donc la maîtrise totale de ces questions d’efficacité de la vaccination et de production d’anticorps. On ne comprend donc pas pourquoi la France galère tant face à cette épidémie.

          Enfin, je ne crois-pas que les mutations du virus soient dues au « hasard » de la Nature. Chez les Juifs, tout effet a une cause, et je penche plutôt vers des manipulations génétiques en laboratoire militaire. On produit bien de l’Arn messager pour les vaccins, pourquoi ne produirait-on pas de l’Arn viral?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.