Une attaque contre un homme juif suscite une double indignation.

Un jeune homme juif a été poignardé à la gorge jeudi, dans Saint-Michel. L’événement soulève la colère de la communauté, mais la police estime que le motif de l’attaque n’était pas religieux.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a reçu un appel concernant l’agression le 11 août, à 13h30. La victime a été localisée face à un commerce près de l’intersection de la 10e Avenue et du boulevard Robert, dans le quartier Saint-Michel. On ne craint pas pour sa vie.

Son agresseur, un homme de 21 ans, a été arrêté puis a comparu vendredi après-midi devant les tribunaux. Quatre chefs d’accusation pèsent sur lui.

Selon l’organisation juive B’nai Brith et le groupe de défense des droits de juifs Anti-Semitism, l’agresseur aurait utilisé des ciseaux. Le SPVM n’a toutefois pas voulu confirmer cette information, se limitant à indiquer qu’une arme blanche avait été utilisée.

Pas un crime haineux, dit la police

La victime ferait partie de la communauté juive, tandis que l’agresseur serait d’origine libanaise. Il ne s’agirait toutefois pas d’un crime haineux, selon ce qu’a déterminé le SPVM. L’agression serait plutôt le résultat d’un conflit de travail entre deux collègues.

B’nai Brith a été mise au courant de l’agression par quelques-uns de ses membres. L’agression circule depuis sur les réseaux sociaux. La vidéo en question a été vue près de 43 000 fois en quelques heures.

«En tant que citoyen montréalais, je suis heureux que le SPVM prenne tous les moyens pour défendre les minorités religieuses. Ils sont intervenus rapidement», commente le directeur national de la section des droits humains de B’nai Brith, Marvin Rotrand.

Même s’il ne s’agit pas d’un crime haineux selon le SPVM, B’nai Brith rappelle que la violence antisémite connaît une hausse au Canada. Le Québec est d’ailleurs devenu la province où on rapporte le plus grand nombre d’incidents antisémites, avec 828 cas, soit une hausse de 20,7% par rapport à 2020.

Dans l’ensemble du Canada, les crimes haineux contre les juifs auraient augmenté de 18% par rapport à l’année précédente. Presque huit incidents antisémites sont survenus chaque jour en 2021. Ce sont 75 incidents violents qui ont été répertoriés durant cette même année, contre neuf en 2020. L’année 2021 marque la sixième année consécutive d’augmentation importante de la violence et de la haine en ligne à l’encontre de la communauté juive au Canada.

«Il faudrait que la Chambre des communes commence à s’ouvrir les yeux sur ce phénomène, martèle M. Rotrand. Une grande partie de cette violence commence en ligne et pourrait être évitée.»

Montréal a été le théâtre de plusieurs actes de violence dans les dernières semaines. Une femme a été atteinte par balle dans la nuit de jeudi à vendredi dans Rivière-des-Prairies. Un homme a également succombé à ses blessures après avoir été atteint par balle dans Montréal-Nord mercredi soir.

Il n’en demeure pas moins qu’un homme Juif inoffensif a été poignardé comme Salman Rushdie, par un Libanais lui aussi, de manière barbare lui aussi.  Ce dernier invoque faussement un motif qui manifestement était méconnu de la victime, qui ne s’est pas méfiée. Il est clair que c’est un acte violent et gratuit ce qui est condamnable, et un acte antisémite de haine gratuite lui aussi condamnable et c’est en cela qu’il y a une double indignation, n’en déplaise une fois de plus aux autorités.

JForum.fr

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.