Manifeste contre l’antisémitisme : la Grande mosquée de Paris s’insurge

Le recteur de la grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, à la sortie de l’Elysée, le 27 juillet 2016 à Paris 
BERTRAND GUAY (AFP)

Le « manifeste contre le nouvel antisémitisme » est un « procès injuste et délirant » fait aux Français musulmans et « à l’islam de France », a fustigé lundi dans un communiqué le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur.

« Le procès injuste et délirant d’antisémitisme fait aux citoyens français de confession musulmane et à l’islam de France à travers cette tribune présente le risque patent de dresser les communautés religieuses entre elles dans une hystérie qui défie la réalité sociale et politique », a-t-il jugé

M. Boubakeur s’est également insurgé contre le fait que, selon lui, « les citoyens français de confession musulmane, majoritairement attachés aux valeurs républicaines, n’ont pas attendu [la publication de ce texte] pour dénoncer et combattre depuis des décennies l’antisémitisme et le racisme antimusulman sous toutes ses formes ».

Le responsable communautaire a toutefois rappelé que « nous, citoyens français de confession musulmane, souhaitons faire de la lutte contre l’antisémitisme et le racisme anti-musulman une cause nationale, afin d’éradiquer ces poisons extrêmement nocifs pour notre unité nationale ».

GrandeMosquéeDeParis@mosqueedeparis


Réponse à tribune Parisien : Lutte contre l’antisémitisme et le racisme anti-musulman cause nationale, afin d’éradiquer les poisons extrêmement nocifs pour notre unité nationale. Voir communiqué http://www.mosqueedeparis.net/la-lutte-contre-lantisemitisme-et-le-racisme-anti-musulman-est-une-cause-nationale/ 

Le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, Abdallah Zekri a, lui, condamné un débat « nauséabond et funeste » sur l’islam et appelé les signataires de la tribune à cesser « d’accabler l’islam et les musulmans ».

Plus de 300 personnalités ont signé un « manifeste contre le nouvel antisémitisme » en France, dénonçant un « silence médiatique » et une « épuration ethnique à bas bruit » dans certains quartiers, publié dimanche dans l’édition du quotidien Le Parisien.

Se défendant plus tôt lundi contre une quelconque « stigmatisation » des Musulmans, l’essayiste et cosignataire du manifeste, Pascal Bruckner, a affirmé que les membres modérés de cette communauté souscrivaient au constat du texte.

L’ancien ministre de l’Education nationale Luc Ferry, autre cosignataire, a dénoncé sur i24NEWS une « nouvelle forme d’antisémitisme d’origine islamique, islamiste », visant une frange de la classe politique de gauche qui n’hésite pas à « vous taxer d’islamophobie » lorsque vous nommez les choses.

Interrogé sur les mesures à prendre pour lutter contre ce phénomène, l’ancien ministre a entre autres évoqué l’expulsion de tous les imams qui tiennent des discours antisémites, anti-femmes et contre les valeurs de la République.

(Re)voir: Un manifeste contre un nouvel antisémitisme en France : décryptage de Luc Ferry

i24news.tv

7 Commentaires

  1. Vu ses propos, j’ai le sentiment que Boubakeur boit sec ou abuse des drogues.
    Une Communauté musulmane respectueuses de la République ? Des musulmans qui combattent l’antisemitisme ?
    On doit pas vivre dans le même pays.
    Mohamed Merah, Khaled Khelkal, les frères Kouachi, abdeslam seraient donc des bouddhistes ou des chrétiens ?
    Le meurtrier de Mireille Knoll serait un athée ?

    Réaction consternante qui dévoile le vrai visage de Dalil Boubakeur.

  2. L’indignation de Boubakeur a un vrai parfum de taqqyia.
    N’a-t-il jamais ouvert, ni lu un coran ? … n’a-t-il jamais prononcé le texte des prières quotidiennes auxquels les musulmans sont astreints ?
    Soyons charitables (mais pas dupes), et imputons cette déclaration aussi ridicule que « hors sol » au grand âge de son auteur.

  3. Comme d’habitude, à chaque fois que l’on met les malhonnêtes devant les évidences, ils se mettent à couiner …
    on aimerait plutôt qu’il se prononce sur la nécessité impérative et urgente de réformer le coran, et particulièrement ses passages abjectes qui stigmatisent clairement et distinctement les juifs, les chrétiens et les non croyants …

    • Et oui, toujours prêts à jouer les victimes.
      Et il parle de majorité silencieuse, tellement silencieuse qu’on ne l’entend jamais.
      A force de dire que les musulmans respectent les valeurs républicaines, il évite de parler de ceux qui veulent détruire la République…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.