Liban: Nasrallah opposé à l’enquête sur l’explosion du port de Beyrouth

Le chef du Hezbollah continue à soulever des obstacles à l’enquête sur la terrible explosion au port de Beyrouth au mois d’août 2020. Sans doute sait-il pourquoi. Il accuse le juge-enquêteur principal d’être « politiquement orienté » et que ce sont des « personnes bien précises qui ont été choisies » pour mener les investigations. Pour l’instant, plus d’un an après la tragédie, l’enquête piétine et le juge Tarek Bitar est soumis à des attaques et des menaces répétées. Jusqu’à présent elle n’a permis d’inculper ou d’arrêter aucun des responsables qui appartiennent au sommet de la pyramide politique.

Il est fort possible que se reproduise le scénario de « noyade du poisson » qui a caractérisé l’enquête sur l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafik Hariri, qui s’est prolongée durant des années, a prouvé la responsabilité du Hezbollah mais n’a abouti à aucune arrestation. L’organisation terroriste chiite sait comment arriver à ses fins…

Photo Flash 90

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.