Yonatan Shai, 28 ans, a visité ce qui était autrefois l’aéroport de Tempelhof dans un effort pour établir un « dialogue ouvert » avec quelque 2.000 réfugiés – principalement de Syrie et d’Irak – qui résident temporairement dans cet aéroport désaffecté converti en camp de réfugiés.
L’afflux de réfugiés dans la capitale allemande a soulevé des inquiétudes parmi les membres de la communauté juive locale, de sorte que Shai, qui a déménagé à Berlin il y a un an, a décidé d’entendre leurs points de vue sur les Juifs et Israël pour s’en faire une idée lui-même.

« Je n’ai pas peur, mais je suis sur mes gardes, » a confié Shaï au journal allemand ‘Die Welt’ (Le Monde)
Shai a décrit comment les murs sont couverts de graffitis antisémites qui comprennent des croix gammées rouges, des étoiles de David, accompagnées du nombre soi-disant satanique 666, et des cartes d’Israël au couleurs du drapeau palestinien.
Shai pense que ces graffitis sont à attribuer à des réfugiés d’origine palestinienne.
Shai, qui a gardé sa kippa sur la tête tout au long de la visite, a entendu certains des hommes lancer des ‘Yahud’ (Juif) sur son passage. Si certains étaient ouvertement hostiles, Shai a déclaré que d’autres ont critiqué le gouvernement israélien, mais on dit ne pas avoir de sentiments hostiles envers les Israéliens en général.
Un jeune réfugié a fait des gestes menaçants en direction de Shai et lui a dit « les Juifs doivent sortir du pays. »

Jihad Watch

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.