Israel Beytenu chairman Avigdor Liberman speaks with United Right party chairman Rafi Peretz at the Plenum Hall at the Knesset, during a discussion to cancel the 2013 law limiting the number of ministers on May 20, 2019. Photo by Noam Revkin Fenton/Flash90 *** Local Caption *** çå÷ éñåã äøçáú îîùìä ùøéí ëðñú îìéàä ðåàí øôé ôøõ àáéâãåø ìéáøîï

Avigdor Lieberman poursuit son chantage…

Le président d’Israël Beteinu, Lieberman, qui avait mené Israël à de nouvelles élections, continue du haut de ses huit sièges à exercer un chantage face aux deux  grands partis.

Après les exigences viennent à présent les menaces: « Si Netanyahou et Gantz ne font pas les concessions qui s’imposent, je soutiendrai celui qui aura fait des concessions et l’aiderai à former un gouvernement étroit ».

L’ancien ministre de la Défense exige que Benny Gantz accepte le compromis du président Rivlin avec une priorité à Binyamin Netanyahou pour le poste de Premier ministre, et exige de Binyamin Netanyahou qu’il dissolve le bloc de 55 députés.

C’est la première fois qu’Avigdor Lieberman évoque la possibilité d’un gouvernement qui ne soit pas d’union nationale.

Le Likoud a réagi en rappelant que s’il y a un homme politique qui n’a fait aucune concession depuis des mois c’est bien Avigdor Lieberman.

Le parti de Binyamin Netanyahou a aussi réaffirmé son refus catégorique de rompre l’alliance avec les orthodoxes et les partis de droite.

 

Lieberman menace de ne plus soutenir « l’union nationale » si aucun compromis n’est trouvé

i24NEWS 

 

 

 

Le chef du parti Israel Beteinou, Avigdor Lieberman a lancé un ultimatum au Premier ministre sortant Benyamin Netanyahou et au chef de file de Bleu Blanc, Benny Gantz, affirmant que si l’un d’entre eux n’accepte pas de faire des compromis pour former une coalition, il soutiendrait l’autre candidat et non plus un gouvernement d’union nationale.

« Gantz doit accepter le plan du président et Netanyahou doit faire ses adieux au bloc messianique ultra-orthodoxe », a déclaré Lieberman à Channel 12.

« J’espère qu’ils prendront les bonnes décisions. J’ai l’intention de les contacter et d’organiser une réunion cette semaine. Quiconque prend la mauvaise décision, Israel Beteinou en tirera les conclusions. Quiconque prend la mauvaise décision, nous soutiendrons l’autre camp », a-t-il précisé.

Benyamin Netanyahou a donné son feu vert à Aryé Deri, ministre de l’Intérieur, pour lui permettre d’organiser des élections directes entre lui et le chef de file de la liste centriste Bleu Blanc, Benny Gantz, a rapporté vendredi Channel 12.

Par ailleurs, le Premier ministre sortant a proposé vendredi matin à l’ancien ministre de l’Education Naftali Bennett le poste de ministre de la Défense, lors d’une réunion entre les deux hommes.

3 Commentaires

  1. parait que que beaucoup de russophones israeliens ne sont pas reconnus comme juifs par … Est ce que l’animosité de liberman envers les … ne vient pas de là ?
    liberman lui-même est-il reconnu comme juif ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.