Autour de la pierre d’Aschkel z’l mardi 19 mars à Ashkelon

9
1623

 

On découvrira la pierre tombale de Rachel Z’l Mardi  19 mars à 16h au cimetière d’Ashkelon

 

 

 

Pour ceux d’Israël, notamment proches d’Ashdod et Ashkelon, nous vous prions de bien vouloir trouver ce temps de commémoration, essentiel dans notre rituel de deuil. 

Quelques images (envoyées par Meyer) de l’éloge funèbre, à laquelle peu ont assisté, malgré tout ce que Rachel a pu représenter aux yeux de beaucoup… 

 

 

Aschkel Levi z’l nous a quittés

 

 

Nous nous associons à la douleur de son mari Meyer Haddad, qui souscrit à cet hommage.

“Aschkel Lévi”, Rachel Alfanderi-Haddad, dans la vraie vie, a été emporté par un caillot de sang suite à une attaque cérébrale (AVC) qui s’est déclarée mercredi 13 février, quelques jours avant son 54ème anniversaire, le 17 février. Elle est décédée le lendemain…

L’inhumation aura lieu jeudi 21 février à 11h 30, au cimetière local d’Ashkelon.

 

Aschkel, sur le net, était une militante acharnée, comme il y en a peu, une collaboratrice et conseillère hors-pair pour son cercle d’amis, un officier et une soldate au sens propre du terme, sans que l’on s’étale ici sur ses états de service.

Incarnation de la Aravat Israël, son amour pour son pays et sa ville était sans borne, revendiquant fièrement son statut de résidente aux frontières, celle de Gaza, elle aimait se perdre sur ses plages en solitaire, scrutant l’horizon. Rachel était donc devenue Aschkel. Elle faisait une nette différence entre les Shimshonites (ou Samsonites, habitants d’Ashkelon) bâtis à l’image de la force de leur glorieux ancêtre, Samson, et les autres régions d’Israël qui ne partagent pas ce patrimoine de la lutte  contre les “Peuples venus de la Mer” (et ne sont pas les ancêtres des actuels Falestiniens).

Orpheline trop tôt dans son existence, Tsahal a constitué, en dehors de ses proches, sa vraie famille. Puis, lors de la Seconde Intifada, il est devenu clair que le “Nouvel Antisémitisme” prenait les traits de la propagation de la haine d’Israël sur internet et elle s’est mise à constituer son réseau de correspondants.

Très tôt, nous avons correspondu autour de l’édification de nos blogs (Lessakele/ Aschkel.blog), comme une réplique à la lame de fond. Attentionnée aux moindres détails, elle s’est mise à constituer une plate-forme audio qui reprenait avec son intonation hébraïque inimitable, des éditoriaux, que nous avions nommés “Editov”. L’expérience s’est prolongée, à travers “Israël-Flash”, un grand projet qui lui tenait tant à cœur et qui aurait mérité un vrai soutien. Rachel était fondue de discussions géopolitiques, d’alliances et de dés-alliances paradoxales au Moyen-Orient et ailleurs dans le monde, voyant des conséquences inédites à des cheminements souterrains, faisant des relations improbables entre les événements a priori éloignés, découvreuse de terrain. C’était aussi une archéologue de tout premier plan, aimant fouiller, fouiner, refaire le monde depuis ses plus lointaines origines et en retrouver le plan posé dans les versets de la Torah. Le texte religieux disait tout, pour elle, de ce qui était en train de nous arriver, il suffisait d’avoir confiance et d’ouvrir les yeux.

En plein “Plomb Durci”, à moins de 11 km de là, entre deux alertes vers le Miklat et les vrombissements de drones invisibles à l’œil nu, avant le fracas des bombes, elle me donnait des cours sur le sens de la moindre lettre hébraïque, en soulignant sa richesse et sa concision, par rapport à nos langues latines qui lui semblaient maniérées, quoi qu’elle en prisait l’esthétique et les circonvolutions qui l’amusaient.

Lors de nos discussions, à Ashkelon ou par internet, elle est était passionnée, souvent truculente, ambitieuse, hypersensible, parfois démesurée? , scrupuleuse, avide d’apprendre ou de ré-apprendre le français que parlait parfaitement sa mère, venue de Lituanie, quand son père, héros de la guerre de 1973 (comme Meyer) était issu du monde ottoman.

Elle a été pour beaucoup dans le développement de projets d’aide aux soldats avec les francophones d’Europe-Israël.

D’avoir vécu de façon intrépide, comme l’armée des Anges, peut-être  aurait-il fallu qu’elle se repose. Elle dormait très peu ou par intermittence, habitude prise à l’armée, pour opérer les quarts de surveillance.

Vigilante parmi les vigilants, Rachel z’l continuera ce qu’elle a toujours fait, combattre et plaider de là où elle est pour veiller sur le Am Yisrael.

A toi, petite sœur Shimshonite aux pieds d’argile, que nous avons et qui nous a tant aimés.

Marc Brzustowski

9 COMMENTS

  1. Je suis trés touché , une femme d’une grande gentillesse qui était aussi une battante .

    Toutes mes condoléances à sa famille .

    Qu’elle repose en paix .

    Armand Maruani

  2. Adieu ma chère, chère Aschkel, je pensais qu’un jour on se croiserait à Ashkelon ou ailleurs, c’est sur ton blog et celui de Gad…qu’ont atterri mes premiers texte écrits en Israel, l’année de mon alya, tu étais toujours à l’écoute et prête à la discussion… dynamique, passionnée…comme j’aurais aimé te connaitre “en vrai” !
    Je ne t’oublierai jamais.
    Courage Meir, courage, Marc, je vous embrasse tristement.
    Catherine

  3. Il est malheureusement connu qu’Ashem prend toujours les meilleures en 1er,,, Quelle tristesse,,,le ciel m’est litteralement tombé sur la tête, mon coeur Saigne, j’ai l’impression d’avoir perdu un membre de ma famille,,,, a toi son époux Meïr, mes bras te serrent trés fort et je suis de tout coeur avec toi……. D’autant et comme tu le vois je suis aussi un Haddad (Meir Haddad Guy)
    SOIS FORT…. ICI AU CANADA , mon ami et journaliste chroniqueur Souhail Fetouh et moi même sommes attérés par cette nouvelle,
    ברוך דיין האמת
    Combien de fois ici sur Radio Shalom MONTRÉAL nous l’avons évoqué
    Elle nous manquera beaucoup…..

  4. Le ciel vient de me tomber sur la tête ! Ashkel mon Amie d’Israël que j’aimais tant, tu est partie.
    Nous avons eu des échanges si riches dans les années 2000 avec ton site si percutant et ta culture immense.
    La terre d’Israël est bien protégée avec des veilleurs comme tu l’étais.
    Et tu as disparu, je n’arrivais plus à te joindre. Jean-Patrick que j’ai sollicité n’a pas pu me dire.
    Que D.ieu t’accueille près de lui pour que tu puisse continuer de veiller.
    Toutes mes condoléances à ta famille et tes proches.
    Je ne t’oublierai jamais ma chère et lointaine amie.
    Alaan Hagdik (le normand)

  5. Nous venons d’apprendre avec tristesse et douleur le décès de notre très chère amie Aschkel Levi. Avec les amis de la Commission d’Israël nous présentons nos sincères condoléances à la famille et à ses innombrables amis. Nous l’avions rencontrée à Ashkelon après de très nombreux contacts par mail, elle était heureuse de découvrir que d’autres étaient engagés dans le combat de la vérité contre l’obscurantisme. Nous la regretterons et garderons dans nos mémoires les précieux conseils qu’elle nous avait prodigué.
    Que D.ieu bénisse la mémoire de notre amie Aschkel Levi.
    Oui, quand quelqu’un que vous avez aimé devient un souvenir : le souvenir devient un trésor !
    Ps. 112 : 6 — « La mémoire du juste sera à toujours ».

    Jacques Obojtek

  6. Mes pensées émues pour celle avec qui j’ai pu échanger grâce à toi Marc. Elle faisait partager sa force. Je joins mes pensées ainsi que celles de Marie à toutes celles assemblées pour l’élévation de sa belle âme.

  7. Que sa mémoire soit bénie.
    Et que beaucoup d’autres se lèvent pour suivre son exemple et s’inspirer de ses mérites.
    Pensée à sa famille.

  8. Je me souviens tres bien d elle , de ses messages sionistes et fiers , de son engagement pour son peuple .
    Que sa memoire soit benie ZL

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.