Un imam saoudien sur les attentats à Paris : c’est le seul langage que les infidèles juifs et chrétiens comprennent (et les musulmans ont découvert l’Amérique)

assirii

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Extraits d’un sermon du vendredi de l’imam Issa Assiri, prononcé dans la mosquée Saeed bin Jubair, à Djedda, en Arabie saoudite, et mis en ligne les 9 et 16 janvier 2015 :

Issa Assiri : [Les journaux qui ont publié les caricatures] ont parlé de liberté d’expression, mais après que les journalistes français ont été tués pour s’être moqués du prophète Mahomet dans leurs caricatures, qu’ont eu à dire les journaux ? Quelle fut leur réaction ? «  Beaucoup de ces journaux ont réexaminé la publication des caricatures. Beaucoup d’entre eux ont reconsidéré leur politique concernant de telles images.

[…]

« L’épée est plus véridique que le livre. Sa pointe tranchante sépare la sincérité de la facétie. C’est la blancheur de la lame, plutôt que de la noirceur de l’encre du livre, qui balaie toute incertitude ou doute. » Quand ils se sont trouvés face à la mort… C’est le langage que ces infidèles juifs et chrétiens comprennent. C’est le seul langage qu’ils comprennent. [Après l’attaque] ils ont changé de politique.

[…]

Quand quelqu’un maudit le prophète Mahomet ou se moque de lui – quelle doit être sa punition ? Maudire ou se moquer du Prophète est un acte d’apostasie ; tous les érudits en conviennent, que cette moquerie soit sérieuse ou légère. Quiconque la commet, musulman ou infidèle, doit être tué, même s’il se repent.

[…]

Chers croyants, certaines notions nécessitent des rectifications. Par exemple, ce que nous avons appris à l’école sur la découverte de l’Amérique est un mensonge. L’histoire serait que les Espagnols aimaient les épices, et comme il y avait une pénurie d’épices en Europe et que leur prix était élevé, ils auraient décidé d’envoyer un marin appelé Colomb vers l’ouest, afin qu’il gagne l’Inde et rapporte des épices. Seulement, il n’est pas arrivé en Inde. Au lieu de cela, il a atteint une terre habitée par des hommes à la peau rouge, qu’il a nommés « Peaux-Rouges ». Quelque temps plus tard, un autre marin, appelé Amerigo, est arrivé au même endroit. C’est pourquoi l’Amérique est appelée Amérique – d’après ce marin – comme s’il l’avait découverte. Fin de l’histoire – une invention et un mensonge, aussi éloigné de la vérité que possible.

Quelle est la vérité qu’ils ne veulent pas que nous connaissions ? Tout ce que je viens de vous dire est une pure absurdité. La vérité est que Colomb connaissait le « nouveau monde » avant même de mettre les voiles. Il savait aussi qu’il y avait des musulmans là-bas. Il a reçu l’ordre personnel de naviguer en Amérique d’une reine croisée qui détestait l’islam et les musulmans. C’est l’une des grandes figures croisées de l’histoire, du nom d’Isabelle. Elle nourrissait une haine profonde pour l’islam. Elle a signé avec Mohammed « le petit » , dernier roi musulman d’Andalousie, un accord à Grenade mettant fin à la présence musulmane en Andalousie. C’était avant que ce croisé haineux ne se tourne vers le continent américain, pour y combattre les musulmans. Les musulmans étaient là avant Colomb et tous les autres.

[…]

memri.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.