La synagogue de Rouen a été partiellement incendiée ce vendredi par un homme sous OQTF non-exécutable. Certaines parties de l’édifice ont été gravement endommagées, en attestent ces photos qu’a pu se procurer CNEWS.

whatsapp_image_2024-05-17_at_12.11.50-taille640_6647320f72b76.jpg

whatsapp_image_2024-05-17_at_12.11.50_2-taille640_66473230ccdb5.jpg

Un homme a été tué ce vendredi 17 mai, alors qu’il souhaitait mettre le feu à une synagogue de la ville de Rouen, a annoncé dans un tweet le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Il a félicité les policiers nationaux «pour leur réactivité et leur courage».

Un drame évité de justesse. Ce matin, vers 6h45, la police est intervenue aux abords d’une synagogue, en raison de la présence de fumée émanant de l’édifice religieux, selon une source policière à CNEWS.

A leur arrivée, un individu a foncé sur eux avec un couteau et une barre de fer. Un policier a fait usage de son arme et l’a tué.

« À travers cette agression et cette tentative d’incendie de la synagogue de Rouen, ce n’est pas seulement la communauté israélite qui est touchée. C’est toute la ville de Rouen qui est meurtrie et sous le choc », a lui réagi le maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol.

«Tenter de brûler une synagogue, c’est vouloir intimider tous les Juifs. Une nouvelle fois, on veut faire peser un climat de terreur sur les Juifs de notre pays. Combattre l’antisémitisme, c’est défendre la République», a pour sa part dénoncé sur X le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) Yonathan Arfi.

La France a connu une vague d’incidents antisémites depuis le 7 octobre et les attaques terroristes du Hamas dans le sud d’Israël. Déjà avant cela, sa population juive était en alerte dans tout le pays, notamment à Paris.

Une étude de l’American Jewish Committee publiée en mai a montré que les jeunes Français sont plus susceptibles d’avoir des convictions antisémites et que les Juifs français de moins de 25 ans sont plus susceptibles d’être la cible d’incidents antisémites.

Les circonstances exactes restent à déterminer. Le lien entre la présence de l’individu tué et l’incendie reste notamment à établir. De son côté, le parquet de Rouen a annoncé l’ouverture de deux enquêtes : «Il y a deux enquêtes distinctes : une première sur l’incendie volontaire visant un lieu de culte et sur les violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique, et une deuxième sur les circonstances du décès de l’individu», a indiqué le procureur de Rouen Frédéric Teillet à l’AFP.

La première enquête a ainsi été confiée à la Direction générale de la polie nationale (DGPN) et la seconde à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

JForum.fr avec CNEWS, jns et www.huffingtonpost.fr
[LOU BENOIST / AFP]

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yéochoua

Il voulait brûler la synagogue sans savoir que c’était déjà fait ?

o.icaros

OQTF exécutée

Marco 22

Bonjour à tous,

Comme vous le savez, je ne suis pas Juif mais sachez que vous êtes toujours dans mes prières chaque jour.

Que l’Éternel vous bénisse,

Franck DEBANNER

Merci aux policiers d’avoir fait leur nécessaire devoir.

wall

avec toute cette immigration musulmane il fallait bien s’en douter , n’est ce pas messieurs les ânes des gouvernements ?