Un enseignant dans le Land allemand de Basse-Saxe, qui préconise un boycott total d’Israël, s’est fait passer pour un Juif, afin de donner du poids et de la crédibilité à une pétition qu’il a lancée, appelant à ce que tous les réfugiés palestiniens puissent revenir en Israël.

La pétition anti-Israélienne  intitulée  » Les Juifs en faveur du Droit de retour des palestiniens, » circule   en ligne depuis 2013. Elle pointe également que «le régime sioniste refuse officiellement la Nakba,  ce qui serait selon les auteurs de la pétition, équivalent, d’un point de vue éthique, à la négation de l’Holocauste. »

Efraim Zuroff, le Président actuel du Centre Simon Wiesenthal, a dit au Jérusalem Post lundi que le fait que l’enseignant, Christoph Glanz, se soit fait passer pour un Juif  » prouve qu’il est fanatiquement dédié à la promotion de son programme antisémite. »

Zuroff a poursuivi en disant: « c’est tout à fait insidieusement» que Glanz a falsifié son identité pour faire avancer « la haine d’Israël. » L’enseignant fait actuellement l’objet d’une enquête par les autorités scolaires de Basse-Saxe, pour antisémitisme et violations de l’obligation de neutralité politique dans le service public.

Les demandes d’interview de Glanz et de l’école, IGS Flötenteich de la ville du nord de l’Allemagne appelée Oldenburg, ainsi que des demandes adressées par e-mail, sont restées sans réponse.

Non seulement il a appelé les Juifs à signer sa pétition anti-Israélienne, mais Glanz a aussi ajouté son nom dans la rubrique de la pétition intitulée «supporters». La pétition a été signée par un célèbre extrémiste opposé à l’Etat juif.

Les responsables palestiniens et les activistes anti-israéliens affirment que les réfugiés palestiniens et leurs descendants, dépassent aujourd’hui les sept millions. Israël affirme que le retour de ces millions de Palestiniens et de leurs descendants représente une menace existentielle à sa sécurité et entraînerait l’éradication de l’Etat juif.

Glanz s’est donné une seconde fausse identité pour promouvoir BDS ( Boycott, Désinvestissement, Sanctions) l’organisation anti israélien de Boycott de l’Etat juif. Sous le faux nom de Christopher Ben Kushka il se fend de conférences pour promouvoir le boycott d’Israël à travers l’Allemagne et sur les médias sociaux. En Novembre 2015, il a prononcé un discours pro-boycott dans un centre culturel municipal financé par la municipalité de Munich sous le pseudonyme de Christopher Ben Kushka.

Selon la communauté juive d’Oldenburg, Glanz utilise le nom à consonance juive de Ben Kushka pour se prémunir des accusations d’antisémitisme.

Sur un site anti-sioniste aux États-Unis Glanz a publié en septembre un article pro BDS et déclaré avoir  » adopté le nom de plume de Christopher Ben Kushka afin de pouvoir se rendre en Palestine. »

Israël Hayom, le quotidien israélien, a publié une interview ce week-end de Michaela Engelmeier, une éminente élue du parti social-démocrate au Bundestag, le parlement allemand, dans lequel elle confie que Glanz est un « raciste et un antisémite. »

Israël Hayom a également rapporté l’opinion de Glanz qui s’est exprimé en faveur du démantèlement d’Israël et favorable à la relocalisation d’Israël dans le Land allemand du Bade-Wurtemberg.

Englemaier, qui est actuellement en Israël, a dit à Israël Hayom: «Ils ne savent pas à qui ils ont affaire. Aucun antisémite ou nazi me fera taire. Les attaques contre moi m’encouragent, et me prouvent à quel point ma mission est importante « .

Glanz a déclaré sur un site pro-palestinien que l’allégation d’antisémitisme portée contre lui était «absurde».

Bianca Schöneich, porte-parole des autorités scolaires de Basse saxe, a déclaré au Post que l’enquête sur Glanz était en cours.

Le phénomène d’anti-Israéliens Allemands qui se sont faits passés comme juifs a des précédents. En 2010, Edith Lutz, une Allemande non-juive qui a tenté de briser le blocus naval israélien de Gaza à bord du catamaran Irene, avait dit qu’elle était une juive convertie au judaïsme. les rapports des médias allemands ont révélé qu’il n’en n’était rien mais l’embarcation « Irene » avait de fait été surnommée le «bateau juif» et attiré une plus importante attention médiatique en raison de la présence d’un petit nombre de Juifs à bord.

En 2012, une poète allemande non juive et activiste anti-israélienne a reconnu qu’elle avait inventé son service militaire dans l’armée israélienne au cours de la première guerre du Liban.

« J’ai dis que j’étais dans l’armée israélienne», mais «c’était un mensonge, »  a avoué Irena Wachendorff, 51 ans, au JPost. Elle avait aussi qualifié des militants pro-israéliens de  » troupe de Juifs néo-nazis », et avait exprimé son soutien au Hamas dans la bande de Gaza.

Jennifer Pyka, une journaliste d’investigation allemande à Munich, a obtenu des preuves qui contredisaient l’identité juive présumée de Wachendorff.

Jerusalem Post

8 Commentaires

  1. Bonjour à tous:
    Revenons un peu aux années 60 , un grand nombre de palistinens quittent là régions ,déjà ,vendant leur terre sèche indésirables 10 fois le prix et partir cherchant une vie meilleure à l’étranger.
    Et maintenant qu’Israël a donné son cœur et que les juifs d’israël ont sacrifié leur vie ,leurs argents pour développer la région .

    Israël n’a jamais viré personne pour info.
    Demandant aussi aux harkis algériens de revenir en Algérie et réclamer leur terre .
    Arrêtez arrêtez mais arrêtez laissee les peuples vibrent en paix

  2. Le chifffre de 7 millions de palestiniens confirme, une fois de plus, qu’il ne concerne qu’en tres faible partie les descendants d’Arabes ayant quitte le territoire israelien en 1948: ils etaient a cette epoque 700000, soit 10 fois moins. Nous etions en France 40 millions a cette epoque et ne sommes pas, bien sur, devenus 400 millions. Le chiffre en question est explique par divers facteurs: l’un de ceux-ci est le nombre enorme d’Arabes qui (parfois sous la menace) se sont fait inscrire comme refugies palestiniens a l’UNRWA pour profiter des avantages fournis par cet organisme. Il est arrive que des tribus entieres se decouvrent des origines palestiniennes pour beneficier des subsides.
    Une remarque politiquement incorrecte: a-t-on le droit de comparer a cela, dans la France d’aujourd’hui,
    la quantite de « refugies politiques » qui imposent leur presence pour beneficier des avantages sociaux. ? et la
    Commission europeenne s’oriente-t-elle vers un role aussi detestable que l’UNRWA ?

  3. Cette racaille chrétienne vivant dans un pays nazi avec La meurtres de 7 millions de jufs a adopté l stratégie arabe: dissimulation et mensonge et bientôt le meurtre justifie
    Cette puanteur d’allemand est bien un islamo nazi et son futur de tait être son élimination
    Il est l’image de la ´allemagne d’aujourd’hui : nazi

    • Bah tu sais, il n’y a pas vraiment de prénoms juifs ou non, d’un point de vue civil… Des juifs qui s’appellent Messaouda, Éric, Christophe, Eduardo, William et cie, il y en a partout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.