Abarth se met à l’électrique

La décision de la Commission européenne d’imposer la vente de véhicules électriques en Europe à compter du 1er janvier 2035 oblige tous les constructeurs à se convertir à cette technologie.

C’est ainsi que le groupe Stellantis électrise petit à petit toutes ses marques. Aujourd’hui, c’est au tour d’annoncer son premier véhicule à batterie. Sans surprise, il a été développé à partir de la Fiat 500e lancée à la fin de l’année 2020. Comme tous les autres modèles de la gamme Abarth, cette nouvelle déclinaison de la 500 hérite des attributs stylistiques de la marque au scorpion à base de bas de caisse, d’ailes élargies, de grandes roues et boucliers spécifiques.

Marco De Ponti

Connue, la technologie électrique est empruntée à la Fiat 500e mais ici la batterie de 42 kWh alimente un moteur électrique porté à 155 chevaux, au lieu de 118 ch chez le constructeur généraliste italien. Résultat: la bombinette électrique d’Abarth est capable de passer le cap des 100 km/h en 7 secondes. Le constructeur annonce même des performances supérieures à celle d’une Abarth 695. Elle passerait ainsi 50 % plus rapidement de 20 à 40 km/h que son homologue à moteur essence. Cette dernière met une seconde que le modèle électrique pour atteindre les 60 km/h. Et de poursuivre en assurant que sur «la piste Misto Alfa Handling Track de Balocco, la nouvelle Abarth 500e bat ainsi la 695 de plus d’une seconde. Mais, les performances ne font pas tout et Abarth s’est bien gardé de dévoiler l’autonomie. On sait néanmoins qu’en matière de performance de charge, le chargeur embarqué ne dépasse pas 85 kW. Cela suffirait pour récupérer environ 40 km de rayon d’action en moins de 5 minutes et 35 minutes pour recouvrer 80 % de la batterie. Pour préserver les accumulateurs, le conducteur pourra jouer sur les modes de conduite. Avec la mode Turismo, la puissance est limitée à 100 kW (136 ch), le couple à 220 Nm, au lieu de 235 Nm. Le mode Scorpion Street offre des performances de pointe tout en maximisant le freinage régénératif. Le dernier mode, Scorpion Track, est prévu pour maximiser les performances.

Marco De Ponti

Autre spécificité de l’Abarth, la signature sonore a fait l’objet d’un soin particulier. Si chaque mise sous tension de la machine électrique s’accompagne du son d’une guitare et le dépassement des 20 km/h est marqué par un grattement de guitare, les ingénieurs ont équipé la 500e d’un générateur de sons reproduisant la sonorité typique d’une Abarth.

À l’occasion de son lancement dans le courant de l’année 2023, l’Abarth 500e bénéficie d’une édition spéciale dénommée Scorpionissima. Déclinée en version coupé ou cabriolet, cette édition est limitée à seulement 1 949 exemplaires, en référence à l’année de naissance de la marque.

Par Sylvain Reisser www.lefigaro.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.