Un membre d’un groupe armé palestinien a été tué mardi et cinq autres Palestiniens blessés par l’armée israélienne dans le sud de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, a-t-on appris de sources concordantes.

Hassan Abou Rok Qadih, 22 ans, a été tué par des éclats reçus au visage, et cinq autres Palestiniens ont été blessés par ces tirs près de la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, a précisé à l’AFP le porte-parole des services de santé dans le territoire palestinien, Adham Abou Selmiya.

Des témoins ont précisé que le jeune homme appartenait aux Comités de résistance populaire, un groupe armé rassemblant les membres de plusieurs mouvements palestiniens, et l’un des plus actifs dans les opérations contre Israël depuis la bande de Gaza.

Dans un communiqué, ce groupe a rendu hommage au « martyre » de son combattant dans un « bombardement sioniste ».

« Nos soldats appuyés par l’aviation ont ouvert le feu sur les membres d’une cellule de terroristes qui s’apprêtaient à placer un engin explosif près de la barrière de sécurité » séparant Israël de la bande de Gaza, a expliqué une porte-parole de l’armée israélienne. La situation s’est tendue depuis une semaine dans la bande de Gaza, où deux combattants du mouvement radical palestinien Jihad islamique ont été tués dimanche par l’armée israélienne près de Khan Younès.

Depuis début décembre, au moins 14 Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza par les forces israéliennes, selon un décompte de l’AFP. L’armée israélienne a de son côté fait état mardi de 37 roquettes et autres projectiles tirés contre Israël depuis le 1er décembre à partir du territoire palestinien contrôlé par le mouvement islamiste Hamas.

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a recommandé lundi « au Hamas de ne pas laisser la situation autour de la bande de Gaza se détériorer ». La bande de Gaza a marqué lundi le deuxième anniversaire du début de l’opération israélienne « Plomb durci », menée à l’hiver 2008-2009 pour faire cesser les tirs de roquettes répétés depuis Gaza contre Israël. Depuis la fin de l’opération, le Hamas fait régner une pseudo trêve, sans empêcher totalement des organisations plus petites de continuer à tirer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.