Tsunami aux Samoa: au moins 53 morts, nouvelle alerte

0
288

© 2009 AFP
Au moins 53 personnes ont été tuées mardi aux îles Samoa, archipel volcanique de Polynésie, après un tremblement de terre qui a provoqué un tsunami, dévastant de nombreux villages et laissant plusieurs milliers d’habitants sans logements, selon des responsables et des témoins.u moins 53 personnes ont été tuées mardi aux îles Samoa, archipel volcanique de Polynésie, après un tremblement de terre qui a provoqué un tsunami, dévastant de nombreux villages et laissant plusieurs milliers d’habitants sans logements, selon des responsables et des témoins.

Les autorités des Samoa ont émis mardi une nouvelle alerte au tsunami quelques heures après ce séisme et ce premier tsunami.

“Les sirènes ont sonné et la police a ordonné de rejoindre des points hauts, éloignés de l’eau, alors qu’une nouvelle alerte au tsunami a été lancée”, a indiqué à l’AFP une habitante, Cherrelle Jackson, ajoutant: “ça recommence”.

Aucune nouvelle alerte au tsunami n’a en revanche été émise par l’Institut géophysique américain USGS ou par le centre d’alertes au tsunami du Pacifique, basé aux Etats-Unis.

Le séisme, d’une magnitude 8 selon l’institut géophysique américain (USGS), s’est produit à 6H48 locales mardi (17H48 GMT), et son épicentre a été localisé à environ 200 km au sud-ouest d’Apia, selon un rapport préliminaire de l’USGS.

Il a touché l’achipel des Samoa, composé de l’Etat indépendant des Samoa, regroupant 217.000 habitants et des Samoa américaines, administrées par Washington et qui comptent 65.000 habitants.

Le président Barack Obama a déclaré l’état de catastrophe aux Samoa américaines.

Alors que l’eau a parfois pénétré de 800 mètres à l’intérieur des terres, des médias ont fait état de 40 morts dans un seul village à l’est de Upolu, la principale île des Samoa, mais l’information n’a pas été confirmée.

“Nous sommes en train de parvenir vers la côte sud. Il y a aussi des blessés. Nous n’aurons pas de bilan complet avant d’être arrivé sur place”, a ajouté M. Mauala.

“Des informations font état de dégâts sérieux (…) et beaucoup de personnes disparues”, avait de son côté plus tôt déclaré David Dolphin, le Haut Commissaire néo-zélandais à Apia, capitale des Samoa.
Graphique fourni par l’institut océanique et atmosphérique américain montrant la progression temporelle du tsunami dans le Pacifique.

La plupart des dégâts semblaient se concentrer dans le sud des Samoa, frappé par des vagues de six à huit mètres, selon plusieurs sources.

L’archipel des Samoa américaines a lui été “dévasté”, a assuré le délégué des Samoa au Congrès américain.

“Il y a eu un tremblement de terre qui a provoqué un raz-de-marée de 4,5 mètres de haut. Certaines zones sont tout juste au-dessus du niveau de la mer, vous pouvez donc imaginer la dévastation”, a dit Eni Faleomavaega à l’AFP lors d’un entretien téléphonique.

“Le tremblement de terre a causé d’importants dégâts matériels, il y a des voitures flottant un peu partout”, a-t-il ajouté, confirmant par ailleurs des informations selon lesquelles des milliers de personnes avaient perdu leur logement et faisant état de 20 morts.

Deux Sud-Coréens figurent parmi les personnes décédées et un autre est porté disparu.

L’agence fédérale américaine de gestion des situations de crise (Fema) a décidé d’envoyer deux équipes de secours sur l’archipel américain.

En étroite collaboration avec les garde-côtes américains, la Fema est en train de déployer deux équipes aux Samoa américaines pour apporter de l’aide sur le terrain, a expliqué l’administrateur de l’agence fédérale, Craig Fugate, dans un communiqué.

La priorité est désormais de dégager les routes côtières, endommagées par le séisme et le tsunami, afin d’atteindre les zones sinistrées, a indiqué une porte-parole du Premier ministre des Samoa, Tuilaepa Sailele Malielegaoi.

Une réunion du Conseil national aux catastrophes naturelles doit se tenir dans la journée, a-t-elle ajouté.

L’Australie et la Nouvelle-Zélande s’apprêtaient mercredi à venir en aide à l’archipel. Canberra a cependant indiqué que jusqu’alors il n’y avait pas eu de demande officielle du gouvernement de Samoa.

A la suite du séisme, une alerte au tsunami a été lancée mercredi matin sur toute la côte Pacifique du Japon, a annoncé l’Agence météorologique japonaise, prévenant que le niveau de la mer risquait de monter de 50 centimètres.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.